Foto de Dr Andrew Ferrone, chef du service météorologique de l’Administration des Services Techniques de l’Agriculture

ASTA

Dr Andrew Ferrone, chef du service météorologique de l’Administration des Services Techniques de l’Agriculture

L'Organisation météorologique mondiale (OMM) a été fondée en 1950 substituant ainsi l'Organisation météorologique internationale (OMI) créée en 1873. La Convention de l'OMM, portant création de l'Organisation est entrée en vigueur le 23 mars 1950. Pour commémorer l’entrée en vigueur de cette Convention, il a été décidé d’instituer une Journée météorologique mondiale annuelle célébrée le 23 mars.

L’importance de la transmission des données météorologiques

Le rôle principal de l’OMM est d’assurer la transmission des informations vitales sur le temps et le climat entre les différents services météorologiques et hydrologiques, membres de l’OMM. En effet, les systèmes atmosphériques et climatiques ne sont pas limités aux frontières géographiques et tous les pays profitent donc de cette collecte de données au niveau mondial.

Le Grand-Duché du Luxembourg a pris conscience de l’importance de l’OMM dès sa création et y a adhéré le 17 août 1953 sous l’impulsion du service météorologique du service agricole (prédécesseur de l’administration des services techniques de l’agriculture ; ASTA).  Depuis le chef du service météorologique de l’ASTA représente le Luxembourg auprès de l’OMM.

Dans ce contexte il convient de rappeler que le premier service météorologique au Luxembourg a été créé il y a 112 ans (en 1907) et rattaché au service agricole. Depuis le réseau des stations météorologiques n’a cessé de se développer et de se moderniser. Les 32 stations en service aujourd’hui fournissent des informations, précises et localisées notamment sur les précipitations, la température et l’humidité de l’air, l’ensoleillement et la vitesse du vent aussi bien au grand public qu’aux agriculteurs.

Toutes les données météorologiques ainsi que les prévisions sont consultables en temps réel sur le site www.agrimeteo.lu. Le service météorologique de l’ASTA fournit, de plus, des informations sur les périodes de semence ou de récolte et des alertes sur des dangers potentiels comme l’arrivée de ravageurs ou de maladies.

Au niveau national, il est également important de mettre en évidence la collaboration très étroite du service météorologique de l’ASTA et celui de l’administration de la navigation aérienne (ANA) qui fournit des informations spécifiques dans le domaine de la météorologie aéronautique. Le service météorologique de l’ANA exploite également une station météorologique située à l’aéroport du Luxembourg et assure le service national d’alerte météorologiques.

Le Soleil, la Terre et le temps

« Le Soleil, la Terre et le temps » est le thème de la journée mondiale météorologique 2019. D’après le Conseil exécutif de l’OMM, ce thème reflète bien les objectifs fondamentaux de l’organisation puisque les données résultant des observations faites par les services météorologiques fournissent notamment des informations précieuses concernant la variabilité du climat et le changement climatique. www.worldmetday.wmo.int/fr

Dans son rapport spécial sur le réchauffement climatique de 1,5°C, le Groupe d’experts Intergouvernemental sur l’Évolution du Climat (GIEC) a ainsi pu conclure en octobre 2018 que les activités humaines ont provoqué un réchauffement planétaire d’environ 1,0 °C au-dessus des niveaux préindustriels.

Cette tendance a également été observée à Luxembourg-Ville pendant la période 1981-2010 durant laquelle les températures étaient de 1,3°C supérieures à celles de la période préindustrielle au Luxembourg (1861-1890).

Malgré les efforts mis en place au niveau mondial afin de réduire les émissions de gaz à effet de serre, notamment dans le cadre de l’accord de Paris, le rapport du GIEC montre que le réchauffement se poursuivra encore pendant plusieurs décennies au moins. L’agriculture est l’un des domaines les plus sensibles face au climat. Les sécheresses, qui sont des phénomènes climatiques à évolution lente, mais aussi les phénomènes de précipitation extrêmes, comme par exemple la grêle, peuvent avoir des répercussions importantes sur la quantité et la qualité des récoltes. 

Auteur : Dr Andrew Ferrone, chef du service météorologique de l’Administration des Services Techniques de l’Agriculture
 

Auch interessant

Schnapp & Co. Kann ee sech duerch Keelt erkalen?

Firwat hu mir eigentlech meeschtens am Wanter de Schnapp? Ass et wéinst der Keelt datt een sech méi liicht erkaalt? Mr S...

FNR
Wettervorhersage Was ein Kiefernzapfen über das Wetter sagen kann

Vergiss Wetterhahn und Wetterfrosch: Hier kommt der Wetterkiefernzapfen. Eine einfache Montur, die einem erlaubt, Regen...

FNR
Citizen Science mit Trichter und Messbecher Schüler helfen Hydrologen bei der Untersuchung des Niederschlags

Niederschläge flächendeckend zu analysieren ist sehr mühsam. Unterstützt wird das LIST nun durch Schüler, die der Wisse...

Auch in dieser Rubrik

contact tracing
Contact Tracing und Contact Tracing Apps Wie Daten gegen Covid-19 helfen sollen und was das für den Datenschutz bedeutet

Tracking, Tracing, Datenspende– die Art wie Daten gegen Covid-19 gesammelt werden, ist ebenso verschieden wie die Ziele, die mit ihnen erreicht werden sollen. Ein Faktencheck zur aktuellen Situation.

FNR
Alexander Skupin, Jorge Goncalves
Simulationen der COVID-19 Task Force Weshalb es bei Simulationen anders kommen kann – und sie trotzdem nützlich sind

Forscher der COVID-19 Task Force waren in ihren Simulationen von einem stärkeren Anstieg der Fallzahlen ausgegangen. Weshalb kam es anders? Was sagt dies aus über den Nutzen von Simulationen?

letzSCIENCE Die Schönheit der Wissenschaft trifft auf Augmented Reality

Aus wissenschaftlichen Bildern wird ein Augmented Reality (AR)-Erlebnis: Entdecke die neue Kommunikationskampagne des FNR vom 30.07-10.08 auf Postern im Straßenbahnnetz in Lux-Stadt und Kirchberg.

FNR
Simulation der COVID-19 Task Force von Research Luxembourg
COVID-19 Neuinfektionen in Luxemburg Hintergrundinformationen zu den COVID-19-Simulationen von Research Luxembourg

Die zweite Welle ist da. Doch wie stark wird diese Welle? Wie werden sich die Fallzahlen über die nächsten Tage entwickeln, wenn wir nichts verändern? Und was sind Effekte von möglichen Maßnahmen?