(C) LIST

Dans le cadre du projet européen LaMiLo – Last Mile Logistics, les chercheurs du LIST (Luxembourg Institute of Science and Technology) viennent de publier le résultat d’une enquête menée l’an passé sur le transport de marchandises dans le quartier Gare de la Ville de Luxembourg.

C’est la première fois que des données sur les livraisons urbaines au sein de la Ville du Luxembourg sont publiées. Plusieurs pistes d’amélioration visant à limiter les perturbations de circulation et à faciliter les livraisons ont été proposées par les chercheurs, tel qu’un étalement des livraisons dans la journée et une harmonisation de la réglementation des aires de livraison.

But du projet: simplifier la logistique des derniers kilomètres

Le projet LaMiLo vise à promouvoir de nouvelles pratiques professionnelles pour des livraisons individuelles à domicile, dans des magasins ou dans des centres de distribution, mais également à simplifier la logistique des derniers kilomètres et introduire de nouvelles méthodes de distribution des marchandises par le biais d’un changement de comportement des compagnies privées, du secteur public et des consommateurs.

Livraisons en matinée favorisent la perturbation de la circulation

Les chercheurs du LIST ont, après avoir mis au point un outil de cartographie dédié à la logistique urbaine baptisé « Smart City Logistics », réalisé une étude sur les pratiques de livraison auprès des chauffeurs-livreurs et commerçants du quartier Gare de la capitale en automne dernier. Le quartier qui compte une vingtaine d’aires de livraison pour plus de 200 commerces constitue, avec le quartier Centre, le cœur commercial de la ville.

L’enquête révèle que les livraisons durent en moyenne 18 minutes. Les commerçants sont livrés régulièrement du lundi au vendredi et essentiellement en matinée favorisant la perturbation de la circulation. Les marchandises livrées sont majoritairement des colis, néanmoins les palettes, bien que plus contraignantes de par leur gabarit et manutention, représentent 13% des livraisons.

Pas assez de places de stationnement ou d’aires de livraison

L’enquête a mis en évidence les complications que rencontrent les livreurs dans leur travail quotidien. En effet, ils sont nombreux à se plaindre des difficultés pour trouver une place de stationnement et à réclamer plus d’aires de livraison. De plus, après 10 heures lorsque les aires de livraison autorisent les particuliers à y stationner, 40% des véhicules de livraison s’arrêtent en double-file contre 20% avant 10 heures. Les véhicules sont immatriculés pour la plupart au Luxembourg et sont souvent des utilitaires légers.

Plusieurs pistes d’amélioration proposées

Face à ce constat et sur base des résultats de l’enquête, plusieurs pistes d’amélioration visant à limiter les perturbations et à faciliter les livraisons ont été proposées par les chercheurs :

  • un étalement des livraisons dans la journée, voire la nuit, l’essentiel des livraisons se concentrant le matin,
  • une amélioration du respect des aires de livraison, souvent occupées par des véhicules particuliers en stationnement,
  • une simplification de la signalétique des aires de livraison, face à laquelle, lorsqu’elle est complexe, les usagers de la voierie peuvent rencontrer des problèmes de compréhension,
  • une harmonisation de la réglementation des aires de livraison, les plages horaires et la signalisation verticale n’étant pas harmonisées à l’échelle du quartier.

Des informations précieuses de cette enquête ont déjà été transmises aux autorités luxembourgeoises intéressées par la thématique dont le Ministère du Développement durable et des Infrastructures qui réfléchit actuellement à de nouveaux modèles d’organisation des livraisons en ville, la Ville de Luxembourg et l’Union des Commerçants de la Ville de Luxembourg (UCVL).

Le rapport complet de l’étude est disponible sous www.list.lu/fr/projet/lamilo/

Auteur: LIST
Photo 
© LIST

 

Infobox

Projet de recherche LaMiLo

Lancé en 2013 et co-financé par le programme FEDER Interreg IVB NWE, le projet de recherche LaMiLo réunit 15 partenaires européens afin de rendre la livraison urbaine plus écologique et plus efficace avec de nouvelles pratiques en logistique. Le projet vise à promouvoir de nouvelles pratiques professionnelles pour des livraisons individuelles à domicile, dans des magasins ou dans des centres de distribution, mais également à simplifier la logistique des derniers kilomètres et introduire de nouvelles méthodes de distribution des marchandises par le biais d’un changement de comportement des compagnies privées, du secteur public et des consommateurs.

Auch interessant

Repräsentative FNR-Umfrage Vertrauen der Bevölkerung in die Wissenschaft weiter gestiegen

Wie bewerten die Luxemburger die Rolle der Wissenschaft in der Covid-Pandemie? Wie hoch ist das Interesse an der Wissens...

FNR
Interaktive Konferenz Wie kann man als Bürger seine Umweltbelastung reduzieren?

Am 17. November 2020 findet die nächste interaktive Konferenz „So you think you’re green” statt (online). Diese konzentr...

FNR
Erklärungen zur Reproduktionszahl Rt Exit-Strategie: Wie können wir messen, ob das Virus in Luxemburg unter Kontrolle ist?

Die Gesundheitsministerin Paulette Lenert spricht davon, die deutsche Bundeskanzlerin auch… Was ist überhaupt diese Repr...

FNR

Auch in dieser Rubrik

Ausstellung Légionnaires Von Helden des Krieges und Verlierern der Gesellschaft: Ein Blick hinter den Mythos der Fremdenlegion

Noch bis Ende November beschäftigt sich eine Ausstellung im Museum Dräi Eechelen mit der Geschichte luxemburgischer Fremdenlegionäre.

„A Colônia Luxemburguesa“ Helfen Sie mit, unsere Industriegeschichte zu rekonstruieren!

Trage mit Berichten, Archiven und privaten Dokumenten zu einem transmedialen Projekt bei, das uns auf eine Reise durch ein Jahrhundert gemeinsamer Industrie-, Kultur- und Sozialgeschichte mitnimmt.

Covid-19 und Wohlbefinden Ängste, Stress und Einsamkeit: Welche Spuren die soziale Isolation in der Bevölkerung hinterlässt

Seit dem ersten Lockdown untersuchen Forscher der Uni Luxemburg die psycho-logischen Auswirkungen der pandemiebedingten Einschränkungen.

Covid-19 Umfrage Wie junge Menschen in Luxemburg nach der 1. Welle mit den Pandemie-Einschränkungen klar kamen

Auch wenn junge Menschen von den Maßnahmen zur Eindämmung von Covid-19 im besonderen Maße betroffen sind, wurden die Regeln in der ersten Welle 2020 weitgehend akzeptiert, wie eine Umfrage zeigt.