DESCOM, Uni Luxemburg

Que se passe-t-il dans le cerveau d'un enfant qui souffre de TDAH ? Cette question fait actuellement encore l’objet de nombreux projets de recherche, mais il existe déjà quelques explications possibles. Elles sont abordées du point de vue d'un enfant dans une bande dessinée LUX:plorations amusante : 

Extrait de la bande dessinée. La bande dessinée complète peut être téléchargée gratuitement sur le site Web du projet.

BD LUX:plorations : une collaboration entre l'art et la science

Les bandes dessinées LUX:plorations racontent des histoires sur la science et la recherche au Luxembourg. Dans ce troisième numéro, les lecteurs peuvent entre autres en apprendre davantage sur les avantages et les inconvénients de l'intelligence artificielle, faire un tour dans le cerveau d'une personne souffrant de TDAH et découvrir comment la réalité virtuelle peut influencer notre perception du temps.

Les bandes dessinées ont été développées par une équipe de jeunes scientifiques et de dessinateurs de BD luxembourgeois. Poussés par la curiosité et la soif de nouveauté, ils se sont associés pour imaginer des histoires amusantes et accessibles sur la science.

Les doctorantes Angélica Mendes de l'Université du Luxembourg et Félicia Jeannelle du Laboratoire national de santé (LNS) ont apporté leur contribution à la bande dessinée sur le TDAH. Nous avons posé trois questions à Félicia :

Portrait BD de Félicia Jeannelle

Pourquoi as-tu participé à ce projet ?

Pour moi, LUX:plorations était l'occasion idéale de transmettre et d'expliquer la science à un public non scientifique. À travers cette bande dessinée, j'ai souhaité partager ma passion pour le cerveau humain et mon enthousiasme à travailler sur cet organe étonnant.

Par ailleurs, quand on fait une thèse, on a tendance à se concentrer pendant plusieurs années sur un sujet relativement cloisonné, sans vraiment voir ce qui se passe autour de soi ou ce que font les collègues du laboratoire d'à côté, etc. C'est pourquoi la participation à LUX:plorations a été l'occasion idéale de rencontrer des doctorants issus de différents domaines et de travailler avec eux. Cela a été un exercice très intéressant et motivant de conjuguer nos différents domaines de recherche et de les comparer pour créer une bande dessinée compréhensible et cohérente.

De plus, je pense qu'il est important que le public comprenne ce que nous faisons dans nos laboratoires et pourquoi la science est si compliquée, par exemple dans mon domaine des neurosciences. Les images et les bandes dessinées constituent un excellent outil pour expliquer des sujets de recherche complexes.

J'espère vraiment qu'avec cette bande dessinée, je pourrai éveiller l'intérêt de la prochaine génération pour la recherche, car la science est un métier de passionnés et la passion commence dès le plus jeune âge !

Comment s'est passée la collaboration avec la dessinatrice de BD ?

La collaboration avec les artistes a été formidable ! Nous avons d'abord rencontré Véro et Jessica, qui sont des artistes très douées et des mentors formidables ! J'ai beaucoup appris de Véro, qui nous a enseigné les bases de la création d’une bande dessinée, et de Jessica, avec son enthousiasme intarissable et sa motivation à aller de l'avant dans l'élaboration de la BD.

Pour développer notre histoire, nous avons travaillé avec Nadine Scholtes, une grande illustratrice et dessinatrice de BD luxembourgeoise. Elle a tout de suite compris le style recherché, et surtout, elle a réussi à dessiner Najma et Neil (les héros de notre histoire) tels que nous les avions imaginés. Ce qui, compte tenu de notre manque de talent pour le dessin, n'était pas une tâche aisée !

Sur quel sujet tes recherches portent-elles concrètement ?

Dans le cadre de ma thèse de doctorat, j'étudie les signatures d’un type spécifique de cellules du cerveau, les astrocytes, et leurs réactions au neurotransmetteur noradrénaline. J'utilise pour cela des cultures de cellules primaires, c'est-à-dire des cellules qui ont été isolées d'un cerveau et conservées en laboratoire. L'objectif est de comprendre les modifications du système noradrénergique et leurs effets sur les astrocytes dans un cerveau atteint de la maladie d'Alzheimer.

Infobox

À propos de la dessinatrice de BD : Nadine Scholtes

Nadine Scholtes (née en 1992) est dessinatrice de BD et illustratrice, et vit au Luxembourg. Le dessin l’accompagne depuis son enfance. À 16 ans, elle a commencé à étudier les arts au Lycée des Arts et Métiers et, quelques années plus tard, elle a obtenu un bachelor en communication visuelle à la Hochschule Trier. En 2019, elle s’est installée à son propre compte en tant qu’illustratrice et a depuis accepté un grand nombre de missions différentes. La bande dessinée Northstars Yule Be Sorry en est un exemple. Avec Cool Uncle, elle a créé sa propre série de bandes dessinées.

Plus d'infos :

https://www.facebook.com/ScholtesNadine/

https://freakvicky.wixsite.com/freakyvicky

https://www.instagram.com/scholtesnadine/

Vous pouvez télécharger la bande dessinée complète ou les histoires individuelles directement sur le site Web du projet. Elles sont disponibles en cinq langues (LB, DE, FR, EN et PT).

Les bandes dessinées sont une initiative du projet Doctoral Education in Science Communication (DESCOM) de l'Université du Luxembourg.

Tu souhaites nous communiquer ton avis sur les bandes dessinées ?

Participe à une enquête jusqu'au 15 janvier et tente ta chance pour remporter l'un des 14 prix (ton portrait personnalisé en style BD dessiné par Andy Genen, la bande dessinée « Fortifications » réalisée par différents artistes luxembourgeois ou un billet d'entrée pour le Luxembourg Science Center). Ton avis est important pour adapter les prochaines bandes dessinées à vos intérêts. L’enquête (en allemand, anglais ou français) dure 5 à 10 minutes : https://ulsurvey.uni.lu/index.php/479748

Auteur : DESCOM (Université du Luxembourg) en collaboration avec Félicia Jeannelle (LNS) et Michèle Weber (FNR).
Rédaction : Michèle Weber (FNR)

 

Aussi dans cette rubrique

Portrait des candidats - Saison 1 Interview avec Alex Tomé, candidat à Take Off

Discret au début, confiant par la suite : Alex Tomé à maîtrisé les défis de Take Off avec une façon bien à lui, celle du milieu de terrain qui ne perd pas de vue l’enjeu. Les détails dans l’article !

PORTRAIT DES CANDIDATS - SAISON 1 Interview avec Lenny Kakou, candidat à Take Off

C'est un comédien né, et il excelle en philo: pourtant il est arrivé parmi les finalistes de la Take Off Science Challenge Show. Comment? La réponse dans notre interview exclusive avec Lenny Kakou.