Piqsel, Wikimedia Commons, C2DH2, Research Luxembourg

Un tiers du cannabis illégal au Luxembourg contient des toxines produites par des champignons selon des chercheurs du Laboratoire national de la santé (LNS). Des chercheurs du Luxembourg Institute of Science and Technology (LIST) ont  participé à la mise en évidence de la toxicité du dioxyde de titane, un additif utilisé dans de nombreux aliments. Dans cet article, vous pouvez découvrir plus sur ces sujets ainsi que d’autres actualités de la recherche au Luxembourg. 

Le cannabis illégal est souvent contaminé par des mycotoxines

Laboratoire national de Santé (LNS)

Le LNS a analysé 142 échantillons de cannabis illégal saisis au Luxembourg et il a été trouvé qu’un de ces échantillons tiers est contaminé par des mycotoxines. Les mycotoxines sont des substances fabriquées par des champignons microscopiques  qui peuvent causer des effets allant de l’empoisonnement à des effets à long terme comme la dépression du système immunitaire ou le cancer. Bien que dans la majorité des échantillons de cannabis analysés, ces concentrations se situaient en dessous des limites tolérées en Europe, les mycotoxines restent des substances dangereuses qu’il est nécessaire de surveiller.

En savoir plus

Les capacités adaptatives de certaines cellules cancéreuses rendent le traitement plus compliqué

Luxembourg Institute of Health (LIH)

Une revue récente du LIH s’est intéressée aux difficultés thérapeutiques rencontrées lors du traitement du glioblastome (un cancer agressif du cerveau). Selon les auteurs, les cellules de ce cancer interagissent entre elles et avec le système environnant pour créer un écosystème tumoral flexible qui peut s’adapter rapidement au changement externes, y compris aux traitements. La solution selon eux serait alors de changer l’approche de lutte contre ce genre de maladies, en ciblant ses états dynamiques au lieu de s’attaquer uniquement aux cellules cancéreuses initiales.

En savoir plus

Risque de résurgence de la rougeole

Luxembourg Institute of Health (LIH)

La rougeole est une maladie virale très contagieuse et potentiellement mortelle. Il n’y a actuellement pas de traitement spécifique contre ce virus et la prise en charge de cette maladie se limite à un traitement symptomatique. La meilleure solution reste la prévention et il existe un vaccin efficace contre la rougeole qui est disponible depuis plus d’un demi-siècle. Selon l’OMS, ce vaccin aurait permis de prévenir environs 25 millions de décès durant les 20 dernières années. Des chercheurs du LIH ont publié un séminaire sur l’état actuel de cette maladie et ont notamment prévenu sur un risque de sa résurgence à cause de la perturbation des compagnes de vaccination en partie due à la pandémie COVID-19. Une résurgence de cette maladie a été observée entre 2017 et 2019 et la diminution du nombre de cas en 2020 pourrait n’être due qu’aux mesures sanitaires prises contre le COVID-19. Les chercheurs concluent qu’il est donc nécessaire de reprendre à temps la vaccination contre la rougeole afin d’éviter sa réapparition dans les années à venir.

En savoir plus

Comprendre les interactions entre la lumière et les systèmes biologiques

Université du Luxembourg    

Des chercheurs de l’Université du Luxembourg ont participé au développement d’une méthodologie permettant d’étudier les effets de la lumière sur les mouvements de grosses molécules telles que les biomolécules (protéines, ADN…). Ils ont découvert, entre autres, que des forces attractives et répulsives peuvent être induites par la lumière sur ces molécules. Par exemple, des photons (la plus petite particule composant la lumière) de basse énergie activent des déformations locales dans les protéines alors que des photons de plus haute énergie induisent des mouvements à plus grande échelle. Ceci ouvre de nouvelles perspectives pour l’activation et le contrôle de nombreux processus dynamiques en utilisant la lumière.

En savoir plus

Vers une meilleure prévision des crues soudaines

Interdisciplinary Centre for Security, Reliability and Trust (SnT)

Une spin off du SnT utilise des données satellitaires spécifiques afin d’avoir une prévision immédiate des précipitations. Prévoir les crues soudaines est crucial pour prendre des mesures d’urgence au bon moment et éviter les pertes humaines et matérielles. C’est en travaillant sur sa thèse de doctorat au SnT que Dr. Ahmad Gharanjik a découvert qu’en combinant des données appelées « rain fade » avec d’autres données comme les données radar, on peut avoir une carte de précipitations d’une région donnée très précise et en temps réel.

En savoir plus

E171 : un autre poison banni de nos assiettes

Luxembourg Institute of Science and Technology (LIST)

En janvier dernier, la Commission européenne a interdit l’utilisation du dioxyde de titane (E171) comme additif alimentaire à partir de cet été. E171 est utilisé pour donner une couleur blanche à de nombreux aliments, p.ex. des produits de boulangerie ou des assaisonnements pour salades. Cette décision a été fondée sur des résultats de recherche qui ont été menées par l’Institut National de Recherche pour l’Agriculture, l’Alimentation et l’Environnement (INRAE) en France en collaboration avec le LIST. Ces résultats ont montré, pour la première fois, que l’exposition continue à cet additif provoque, chez le rat, des lésions précancéreuses au niveau du côlon. De plus, les nanoparticules de l’E171 peuvent traverser la paroi intestinale et atteindre la circulation sanguine, et donc impacter le foie.

En savoir plus

Les ménages propriétaires les plus aisés sont les plus avantagés par les mesures fiscales et sociales actuelles

Luxembourg Institute of Socio-Economic Research (LISER)

Une note publiée par l’observatoire de l’habitat montre que la majorité des ménages résidents bénéficie d’au moins une mesure liée au logement. Cependant, le gain moyen provenant de l’ensemble de ces aides est supérieur pour les ménages les plus aisés surtout ceux qui sont propriétaires. En effet, ces derniers bénéficient de différents avantages fiscaux en particulier ceux qui ont des revenus issus de la location de biens. Chez les locataires cependant, ce sont les ménages les moins aisés qui reçoivent le plus d’aides. La note conclue qu’un rééquilibrage des différentes mesures semble nécessaire.

En savoir plus

Science4everyone : des conférences scientifiques en ligne pour le grand public       

Luxembourg Centre for Systems Biomedicine (LCSB)        

Le LCSB organise depuis fin janvier des conférences sur WeBex ouvertes à tous. Elles ont lieu un lundi sur deux à midi et durent seulement une demi heure. Des chercheurs y expliquent des sujets scientifiques liés à la biologie et à la biomédecine dans un langage qui peut être compris par tout le monde. Pour y participer, il suffit de se connecter en ligne à l’horaire prévu pour chaque séminaire. On peut y découvrir par exemple comment les scientifiques fabriquent des mini organes dans le laboratoire pour les utiliser dans leurs recherches.

En savoir plus

Étude : vers un diagnostic de différentes maladies par simple analyse de voix

Luxembourg Institute of Health (LIH)

L’étude « Colive Voice » organisée par le LIH vise à avancer le diagnostic, la prédiction de risque et la surveillance à distance de maladies chroniques telles que le diabète ou le cancer en analysant les voix des patients. Récemment, Diabète Lab, un organisme français dédié à l’étude et à l’amélioration de la vie quotidienne des patients souffrant du diabète, s’est joint à cette étude. Le Diabète Lab va participer au recrutement de participants atteins de cette maladie en sollicitant des milliers de leurs adhérents. Les patients pourront participer directement en ligne en remplissant un questionnaire et en enregistrant un échantillon de leur voix.

Participer à l’étude

Le Luxembourg est le premier pays à donner des échantillons du virus COVID-19 au biohub de l’OMS

Laboratoire National de Santé (LNS)

Suite à la pandémie COVID-19, l’organisation mondiale de la santé (OMS) a décidé de créer un bioHub qui permettra le partage rapide de virus et d’autres agents pathogènes entre les laboratoires et les partenaires à l’échelle mondiale. La première installation a été ouverte en Suisse en 2021 et le Luxembourg est le premier pays à participer à cette initiative en envoyant des échantillons cliniquespositifs au virus SARS-CoV-2. Le LNS dispose déjà de plus de 37000 échantillons positifs au SARS-CoV-2 anonymisés et c’est une des raisons pour lesquelles il a été désigné par le ministère de la Santé pour représenter le pays dans cette initiative.

En savoir plus

Des femmes scientifiques au Luxembourg inspirent la nouvelle génération

Fonds National de la recherche (FNR), Research Luxembourg

Une série de vidéos montrant des femmes scientifiques avec différents profiles a été produite par le FNR en collaboration avec le ministère de l’égalité entre les femmes et les hommes. Le but de cette initiative est d’inspirer les jeunes filles à poursuivre leur passion et à s’orienter vers les sciences et la recherche. Pour donner un aperçu des différents métiers, chaque vidéo représente une femme scientifique au Luxembourg qui a suivi une trajectoire et une spécialité différentes et chacune d’elle a porté son propre message inspirant pour la nouvelle génération.

En savoir plus

COVALUX : Répondre aux questions pendantes concernant le COVID-19

Research Luxembourg

Après deux ans de pandémie, plusieurs questions restent encore à élucider notamment concernant la vaccination et les effets du COVID long.  Le projet COVALUX a été créé dans le but de répondre à ces questions et de considérer la pandémie dans un contexte plus large en adoptant une approche pluridisciplinaire. Différents instituts de recherche au Luxembourg participent à cette initiative, chacun par son expertise en immunologie, épidémiologie, santé numérique, sciences sociales et santé publique.

En savoir plus

Une chasse au trésor en ligne lié à l’histoire du site Minett

Luxembourg Centre for Contemporary and Digital History (C2DH)

Dans le cadre de « Esch 22 », un jeu en ligne de chasse au trésor a été développé par des chercheurs du C2DH en collaboration avec des chercheurs de l’université. Ce jeu mobile propose aux joueurs de résoudre des énigmes et suivre une piste d’indices qui les mènera à neuf lieux secrets tous liés à l’histoire de l’ancien site industriel de Belval. Les 5 premières personnes à terminer la chasse au trésor recevront un grand prix. Les autres gagnants recevront aussi des cadeaux.

En savoir plus

Auteur: Lilia Hassouna
Éditeur: Michèle Weber (FNR)
Images: Piqsel, Wikimedia Commons, C2DH2, Research Luxembourg

 

Aussi dans cette rubrique

Nouveautés en science L’essentiel de l’actualité de la recherche au Luxembourg- avril 2022

De nouvelles découvertes sur le COVID long et une étude 100 % luxembourgeoise sur le COVID modéré.

Nouveautés en science L’essentiel de l’actualité de la recherche au Luxembourg- mars 2022

Notre sélection des dernières nouveautés des institutions de recherche au Luxembourg.

CARTE BLANCHE Loosst eis Wëssenschaft maachen, net Krich!

D'Wëssenschaft als Bréck tëscht Länner, déi net méi matenee schwätzen? Wat fir eng Roll Fuerscher am aktuelle Krich an der Ukrain, an och duerno kënne spillen, erklärt de Marc Schiltz, CEO vum FNR.

FNR
Nouveautés en science L’essentiel de l’actualité de la recherche au Luxembourg- janvier 2022

Que s’est-il passé dans le monde de la recherche au Luxembourg en ce début d’année ? Découvrez cela dans notre première édition de 2022.