De quelle façon les plantes se nourrissent-elles au juste ?

Les plantes absorbent de l'eau et des sels minéraux contenus dans le sol à l’aide de leurs racines. Depuis le 18e siècle, nous savons que les plantes absorbent du dioxyde de carbone (CO2) qu’elles prélèvent dans l'air ambiant et libèrent du dioxygène (O2), et qu’elles ont besoin de lumière pour pousser.

Le phénomène est connu sous le nom de photosynthèse : au cours de cette suite de réactions chimiques, de l'eau et du dioxyde de carbone sont transformés en sucre (glucose) et en dioxygène grâce à l’absorption d'énergie lumineuse par la chlorophylle se trouvant dans les chloroplastes de certaines cellules végétales. La chlorophylle absorbe la lumière bleue-violette (et même ultra-violette) et rouge tandis qu’elle diffuse (émet dans toutes les directions) les rayonnements des autres couleurs : ainsi elle nous apparaît de couleur verte. Le glucose permet de synthétiser toutes les molécules organiques nécessaires à la vie de la plante. Dans le cas des arbres, une très grande partie de son énergie chimique ainsi élaborée se retrouve stockée dans le bois. C’est également cette énergie qui se trouve dans le charbon, le pétrole et le gaz naturel, car ces substances proviennent d’anciens débris végétaux.

Si on entend par « se nourrir » absorber de l’énergie, la réponse à la question posée est que les plantes se nourrissent d’énergie lumineuse, c’est-à-dire, d’énergie rayonnante solaire. Les racines ne prélèvent pas d’énergie !

L'exemple d'un arbre

Grâce à la photosynthèse, un arbre à feuilles vertes de nos régions produit à lui seul chaque jour plus de 10 kg de glucose avec absorption d’environ 10.000 litres d'oxyde de carbone. En plus de cela, il produit du dioxygène.

Le poumon vert de notre planète

La photosynthèse est la réaction biochimique la plus importante dans la nature et une condition préalable pour la vie des êtres vivants hétérotrophes (animaux, champignons,…) sur Terre. D’une part elle a permis depuis quelques 3,3 milliards d’années l’enrichissement énorme de l’atmosphère terrestre en dioxygène (actuellement 21%, plus de 30% au Carbonifère, il y a 300 millions d’années) utilisée par les organismes pratiquant la respiration cellulaire. D’autre part, elle est à la base de la production de nourriture pour l’immense majorité d’espèces se nourrissant directement ou indirectement de plantes.
On peut représenter la photosynthèse par une formule de la manière suivante

Auteurs: Patrick Delhalt, André Mousset

Aussi intéréssant

Fort mam Onkraut Wéi eng Alternative ginn et eigentlech fir Glyphosat?

Zanter iwwert engem Joer ass Glyphosat zu Lëtzebuerg verbueden. Mee wat sinn d’Alternativen, fir hautdesdaags Onkraut ze...

FNR
SnT Partnership Day Une interface éprouvée entre la recherche et l’application

Le SnT de l’Université fait désormais partie des centres de recherche les plus importants au monde en matière de dévelop...

SnT
Eng Welt ouni Offall Wat bréngt “Zero Waste“?

Duerch bewosste Konsum, schounenden Ëmgang mat Rohstoffer a virun allem Offallvermeidung wëll Zero Waste hëllefen, eis Ë...

FNR

Aussi dans cette rubrique

CYANOBACTÉRIES DANS LES EAUX DE BAIGNADE LUXEMBOURGEOISES Algues bleues : quelle est leur dangerosité ?

Le ministère de la Santé met en garde contre les algues bleues dans la Moselle. Quelle est la toxicité de ces bactéries ? Et ce fléau va-t-il encore s'aggraver à l'avenir ?

science-Check Ziel mir keng - Ka Lëtzebuerg säin Energiebedarf selwer iwwer erneierbar Energien hierstellen?

Aktuell gesi mir jo, wéi ofhängeg mir vu russeschem Gas an Ueleg sinn. Kéint Lëtzebuerg säin Energiebedarf net och selwer decken, an dat mat Hëllef vun erneierbaren Energien?

Prévisions météorologiques Comment fonctionnent les modèles météorologiques ?

Pour les jours à venir, des températures dépassant 40 °C avaient été annoncées. Mais, nous n’allons probablement pas observer un scénario aussi extrême. Quelle est la fiabilité de ces prédictions ?

FNR