(C) Shotshop

Le Luxembourg Institute of Health mène actuellement des recherches sur les allergies aux poissons. Les résultats de ce projet seront essentiels pour les patients atteints d’allergies aux poissons : il permettra en effet d’ici deux années un meilleur diagnostic et améliorera la prise en charge et les soins de santé prodigués aux patients allergiques aux poissons.

Ce projet a pour objectif d’identifier pour les poissons les plus importants les composants (allergènes) auxquels les patients sont allergiques ainsi que de détecter les poissons qui ne déclenchent pas de réactions allergiques.

Allergies : quels poissons ? quels symptômes ?

Environ 2-8 % de la population est atteinte d’allergies alimentaires et parmi ces personnes, entre 0.2 % et 1 % sont atteintes d’allergie aux poissons. Cette allergie alimentaire qui peut apparaitre tant chez les enfants que chez les adultes vient du fait que ces personnes ont développé des anticorps allergisants contre certaines protéines présentes dans le poisson.

Ainsi le cabillaud et le saumon déclenchent fréquemment des réactions alors que le thon est normalement toléré. Les symptômes peuvent se manifester de plusieurs façons.

Des réactions allergiques immédiates :

  • Démangeaisons de la bouche et des lèvres
  • Urticaire généralisée, angiœdème
  • Diarrhée brutale, asthme, collapsus

Des réactions allergiques plus retardée (après 1-2 jours) :

  • Dermatite atopique, eczéma

Mieux identifier pour mieux diagnostiquer

Au Luxembourg Institute of Health, le Laboratoire d’Immunogénétique et d’Allergologie effectue des recherches spécifiquement sur les allergies et notamment sur les allergies au poisson. Le sujet n’est pas nouveau : le laboratoire a en effet précédemment mené un autre projet de recherche d’une durée de 5 ans sur le thème de la sécurité alimentaire.

Suite à cela, Dr Annette Kuehn et Dr Christiane Hilger de l’équipe du Dr. Hentges ont développé des outils adaptés permettant une meilleure détection de certains allergènes dans le poisson et dans les aliments. Ces outils de diagnostic biomoléculaire permettent de détecter et d’établir un profil des anticorps IgE (classe d’anticorps responsables de réactions allergiques) du patient, indiquant spécifiquement à quel poisson et à quel allergène ce patient est allergique et aussi quels poissons sont supportés.

La suite de ces travaux de recherche permettra:

  • d’améliorer le diagnostic des allergies d’un point de vue spécificité et sensibilité
  • d’améliorer la santé des patients en leur indiquant précisément en fonction de leur profil quels aliments ils peuvent manger ou pas
  • d’impacter directement la santé des patients et les traitements prodigués par les allergologues.

Photo: Shotshop

Infobox

Infos sur le projet

Le Laboratoire d’Immunogénétique et d’Allergologie du Luxembourg Institute of Health, dirigé par le Dr. François Hentges, également médecin-allergologue au Centre Hospitalier de Luxembourg (CHL), mène actuellement des recherches sur les allergies aux poissons. Récemment, le laboratoire a fait une publication importante sur le diagnostic amélioré de l’allergie aux poissons (Kuehn A et al, Clin Exp Allergy. 2013;43:811-822). Le nouveau projet vient d’obtenir le soutien financier de la Société Française d’Allergologie (SFA).

Une collaboration étroite avec le CHL et plusieurs hôpitaux universitaires français

Le projet a pour particularité d’être mené en étroite collaboration avec des partenaires cliniques, d’hôpitaux situés au Luxembourg et en France. Les patients inclus dans l’étude sont en effet recrutés par le Service National d’Immunologie et d’Allergologie du Centre Hospitalier de Luxembourg (CHL) – Dr. Martine Morisset, Dr. François Hentges et par quatre hôpitaux situés en France : ceux de Strasbourg, Epinal, Bordeaux et Reims.

Auch interessant

Autotomie a Regeneratioun Firwat werfe munch Déiere Kierperdeeler of?

Firwat kënne munch Déiere Kierperdeeler ofwerfen an dann nees nowuesse loossen?

FNR
Gesondheetsschutz Wéi geféierlech sinn Zecken?

Zecken iwwerdroe Krankheeten. Mee: Et kann ee sech mat einfache Mëttele géint Zeckestéch schützen. Och d'Fuerschung entw...

FNR
Neuer immuntherapeutischer Ansatz Katzenallergien: Hohe Dosen eines Hilfsstoffs erhöhen die Immuntoleranz und lindern Allergiesymptome

Forscher des LIH verfolgen bei der Behandlung schwerer Katzenallergien einen neuen Therapieansatz, mit dem die wesentlic...

LIH

Auch in dieser Rubrik

Pollen.lu – die App Pollenallergie: Eine luxemburgische App hilft Allergikern

Momentan fliegt Pollen überall durch die Luft – ein großes Problem für Allergiker. Erfahre mehr über Pollen.lu, die luxemburgische App zum besseren Umgang mit Pollenallergie.

LIH, CHL
Herausragende wissenschaftliche Leistung FNR Awards 2023: Hoffnung auf eine neue Generation von Schmerztherapie

Ein Forschungsteam vom Luxembourg Institute of Health erhielt einen Preis für ihre Entdeckungen, die helfen könnten die Krise der Opioid-Abhängigkeit einzudämmen.

LIH, FNR
Outstanding Scientific Achievement FNR Awards 2023: Ein Modell, um das allergene Potenzial neuer Produkte zu testen

Arno Gutleb vom Luxembourg Institute of Science and Technology (LIST) wurde in der Kategorie "Outstanding Scientific Achievement" für die FNR Awards 2023 ausgewählt.

Outstanding PhD Thesis FNR Awards 2023: Studie über das Mikrobiom bringt Krebsforschung voran

Mina Tsenkova von der Universität Luxemburg wurde in der Kategorie "Outstanding PhD Thesis" für die FNR Awards 2023 ausgewählt.