Conchita d’Ambrosio est FNR PEARL Chair et dirige une équipe de scientifiques qui étudient les facteurs subjectifs et objectifs qui déterminent le bien-être des individus.

Conchita d’Ambrosio est FNR PEARL Chair à la Faculté de linguistique et de littérature, des sciences humaines, des arts et des sciences de l’éducation (FLSHASE) de l'Université du Luxembourg. Elle y dirige une équipe de scientifiques qui étudient les facteurs subjectifs et objectifs qui déterminent le bien-être des individus.

La satisfaction dans la vie ne dépend pas du niveau de revenu

Le revenu n’est pas un indicateur absolu de la satisfaction d’un individu, lequel dépend davantage de l’écart entre ses aspirations et ce qu’il peut se permettre. Le sentiment d’inégalité et la crainte d’un déclin économique peuvent donc être ressentis dans toutes les couches de la société.

Dans ses recherches, Conchita d’Ambrosio ne montre pas seulement les facteurs objectifs qui favorisent les divergences économiques, mais examine également pourquoi la perception subjective de sa propre situation économique a des effets à long terme sur l’individu et, en fin de compte, sur la société dans son ensemble.

Une mère qui a d’importants problèmes financiers pendant la grossesse est plus susceptible d’avoir un enfant avec un poids inférieur à la moyenne et un périmètre crânien plus petit. Un faible poids à la naissance est corrélé avec des problèmes de santé et une moins bonne réussite scolaire.

Prendre au sérieux les craintes de perte de statut social de la classe moyenne

Selon Conchita d’Ambrosio, on sait depuis longtemps que les personnes avec un statut socio-économique précaire sont davantage confrontées à la peur de difficultés économiques et souffrent plus souvent de problèmes de santé. Les résultats de leurs recherches montrent également que la classe moyenne se sent de plus en plus déstabilisée après la crise financière de 2009. Ceux qui pensent être touchés par l’insécurité sont en outre plus enclins à voter pour des partis de droite.

Des enquêtes quantitatives et des méthodes qualitatives qui examinent les sentiments individuels et les facteurs psychologiques doivent permettre d’enregistrer le bien-être des individus de la façon la plus précise possible. Conchita d’Ambrosio organise des rencontres avec des décideurs  politiques au Luxembourg, tels que la Banque européenne d’investissement, pour s’assurer que les résultats de ses recherches ont un impact sociopolitique. Dans la vidéo, Conchita d’Ambrosio explique notamment le lien entre l’incertitude économique et le comportement électoral et présente la série de séminaires organisés à la Banque européenne d’investissement.

Auteur : scienceRELATIONS
Vidéo : scienceRELATIONS

Le programme de financement PEARL du FNR

Avec le programme de financement PEARL, le Fonds National de la Recherche (FNR) met à disposition jusqu’à 5 millions d’euros sur une période de 5 ans pour soutenir des experts. Ce financement vise à attirer des chercheurs de haut niveau au Luxembourg et à promouvoir des projets innovants dans les établissements d’enseignement supérieur.

Informations biographiques

Conchita d’Ambrosio est professeur d’économie à la Faculté de linguistique et de littérature, des sciences humaines, des arts et des sciences de l’éducation (FLSHASE). A l’Université du Luxembourg, elle est également membre du groupe de recherche interdisciplinaire Integrative Research Unit on Social and Individual Development (INSIDE). Avant que Conchita d’Ambrosio ne rejoigne la FLSHASE en tant que FNR PEARL Chair en 2013, elle était professeur associé à l’Université de Milano-Bicocca.

Aussi intéréssant

Aussi dans cette rubrique