(C) Shotshop & Andy Genen

Vous est-il déjà arrivé de lire un livre si passionnant qu'il vous était impossible de le refermer. C'est l'expérience que vient de faire Lizzie. Son frère, Aurélien, lui a offert un livre sur la Terre et d'autres corps célestes. Il y est écrit qu'autrefois, les gens pensaient que la Terre était plate comme un disque. Lizzie est totalement fascinée.

Lizzie : Nouga, tu sais ce qui est dit ici ? Avant, les gens croyaient que la Terre était un disque. Imagine !

Nouga ricane : Ah oui, je vois ... On marche, on marche, et tout à coup, on arrive au bord du disque... Les gens croyaient vraiment ça ?

Lizzie : Oui, et assez longtemps, même. Mais, il est expliqué ici que déjà pendant l'Antiquité, donc il y a plus de 1500 ans, beaucoup de gens se rendaient compte que cette représentation n'était pas correcte. Par exemple, ils avaient observé que lorsqu'un bateau apparaît à l'horizon, on voit tout d'abord le mât, puis vient ensuite le reste du bateau. Si la Terre était un disque, ils auraient dû voir immédiatement le bateau dans son ensemble. C'est malin, non ? En outre, depuis longtemps, les savants observent le ciel. Ils ont donc assez vite compris que la Terre devait être ronde.

Nouga : Mais est-ce que ton frère ne nous a pas raconté qu'un chercheur s'était mis en colère parce qu'il disait que la Terre était ronde ?

Lizzie : Mon livre parle aussi de lui. Il s'appelait Nicolas Copernic et vivait il y a 500 ans. A l'époque, la plupart des gens pensaient déjà que la Terre était ronde, c'est pour cela qu'on ne s'est pas moqué de lui. Mais les gens croyaient que dans l'univers, tout tournait autour de la Terre. Copernic s'opposait à cette théorie. Comme il était mathématicien, il a fait de nombreux calculs. Au bout d'un moment, il en a eu la certitude : ce n'est pas la Terre, mais bien le Soleil qui est l'astre central. Il prétendait que la Terre et toutes les autres planètes tournaient autour du Soleil en une orbite fixe.

Nouga : Voilà pourquoi on parle aujourd'hui du système « solaire ».

Lizzie : C'est exact. Seulement voilà, comme Copernic ne pouvait pas prouver sa théorie, personne ne le croyait.

Nouga : Il n'avait qu'à observer les planètes à travers une longue-vue.

Lizzie : La longue-vue n'a été inventée que plus tard. Il y a environ 400 ans, un chercheur du nom de Galilée a développé l'un des premiers modèles avant de le perfectionner. Finalement, ses jumelles étaient si efficaces qu'elles lui ont permis d'observer beaucoup de planètes. Il partageait l'avis de Copernic. Mais lui non plus, personne n'a voulu le croire. Seuls des instruments modernes et de nouveaux calculs ont apporté la preuve que Copernic, Galilée et tous les autres avaient raison.

Lizzie est fière d'avoir retenu autant de détails de son livre. Elle explique encore à Nouga qu'il faut à la Terre un an pour faire le tour du Soleil et qu'elle fait une rotation sur elle-même en un jour.

Auteur : Jean-Paul Bertemes (FNR), adaptation : scienceRELATIONS
Illustration: Andy Genen
Photo: Shotshop

Infobox

Téléscope

Le téléscope est un outil de l'astronomie qui permet d'observer avec précision des objets célestes très éloignés. Il capte la lumière émise par les étoiles ou celle qui est reflétée par des objets éclairés. Le faisceau lumineux est alors envoyé d'un miroir incurvé vers un autre ce qui entraîne le grossissement de l'objet observé. 

 

Les Astronomes Amateurs du Luxembourg

L'association des « Astronomes Amateurs du Luxembourg » (AAL) compte plus de 130 adhérents et organise régulièrement des sorties ouvertes à tous. L'AAL rend compte sur son site Internet d'événements astronomiques hors du commun et a en outre publié un livre d'astronomie pour les enfants. Pour de plus amples informations concernant les activités de l'association, n'hésitez pas à consulter son site Internet : www.aal.lu

 

Pollution lumineuse

Il y a un point commun à tous les pays industrialisés : la puissance lumineuse déployée y est proportionnelle au nombre d'habitants et de personnes actives. L'éclairage public, l'affichage publicitaire, les voitures et les lampes dans et à l'extérieur de nos habitations émettent un rayonnement vers le ciel. Les aéroports, mais aussi certaines discothèques peuvent avoir un éclairage particulièrement puissant. C'est pourquoi nos villes sont littéralement enveloppées d'une lumière qui les recouvre, un peu à l'image d'une cloche à fromage. C'est aussi pour cette raison que l'on ne voit pas beaucoup d'étoiles briller en ville. Ce phénomène influence particulièrement les animaux actifs la nuit, comme les oiseaux migrateurs ou les papillons de nuit. Ils sont désorientés par cette lumière et se retrouvent souvent en danger. C'est la raison pour laquelle certaines villes d'Europe éteignent leur éclairage public de minuit au lendemain tôt le matin. Cela est non seulement bénéfique pour les animaux, mais permet également de faire d'importantes économies d'électricité.

 

Aussi intéréssant

Aussi dans cette rubrique