(C) Uwe Hentschel

Silke Fricke (à droite) participe à la série de manifestations publiques actuellement organisées par Pascale Engel de Abreu.

La stimulation précoce du langage chez les jeunes enfants améliore leurs futures compétences rédactionnelles et de lecture. Toutefois, il n'existe aucune approche universelle facile à mettre en œuvre.

La situation initiale est décevante : « Au Luxembourg, 45 % des enfants âgés de neuf ans rencontrent des difficultés en compréhension à la lecture », explique Pascale Engel de Abreu. Cette psychologue à l'Université du Luxembourg se consacre notamment au multilinguisme des enfants. En outre, en tant qu'experte dans ce domaine, elle sait qu'une stimulation des jeunes enfants facilite leur futur apprentissage des langues à l'école. Mais Mme Engel de Abreu sait également que la méthode de stimulation a toute son importance.

« On ne peut se contenter de dire que plus tôt on commence cette stimulation, meilleurs seront les résultats », explique la scientifique. Les enfants confrontés à la langue française à l'école maternelle n'ont pas nécessairement de meilleures compétences en écriture et en lecture dans cette langue, plus tard dans leur parcours scolaire. À l'inverse, la promotion de la langue parlée (à la maison) améliore leurs compétences linguistiques générales, souligne Mme Engel de Abreu.

Silke Fricke, thérapeute du langage et collaboratrice scientifique de l'Université de Sheffield, confirme ces affirmations.  Elle participe à la série de manifestations publiques actuellement organisées par Mme Engel de Abreu « The Developing Child: Learning and Learning Difficulties in a Multilingual Context » à l'Université du Luxembourg.

L'enseignement des langues à la maternelle est-il bénéfique ?

Mme Fricke a par exemple effectué des recherches sur les conséquences qu'auraient de courts modules de formation destinés aux enfants de la maternelle sur leurs futures capacités. Au cours d'une période plus longue (de 20 ou 30 semaines), les enfants se sont exercés, deux fois par semaine, dans le domaine de la compréhension auditive et narrative ainsi que de la structure du vocabulaire (anglais). Au final, les études ont démontré que la stimulation avait des incidences positives tant auprès des enfants monolingues (dont l'anglais est la langue maternelle) qu'auprès des enfants qui parlent une autre langue à la maison.

Toutefois, les incidences n'ont pas pu être mesurées de manière significative dans tous les domaines. « Dans certains cas, cette méthode a eu des incidences sur la pratique générale de la langue, dans d'autres, le succès de cette méthode s'est limité au vocabulaire », explique Mme Fricke. « Pour stimuler les enfants de façon ciblée, nous devons encore en apprendre davantage sur les facteurs qui influencent positivement la thérapie ou la progression. »

Les résultats des recherches à l'étranger s'appliquent difficilement au cas du Luxembourg

Toutefois, nous avons besoin pour cela d'études menées sur plusieurs années, explique Mme Engel de Abreu. C'est là que les discussions actuelles relatives à la mise en place prévue des maternelles bilingues au Luxembourg jouent un rôle crucial. « La sphère politique souhaite des réponses rapides », indique-t-elle. « Néanmoins, la science n'est actuellement pas en mesure d'apporter ses réponses aussi rapidement. » En outre, il existe des différences propres à chaque pays, ajoute la professeure en psychologie. « Les résultats de la recherche en Grande-Bretagne ne peuvent pas être facilement transposés dans le contexte luxembourgeois. »

« Il vaut mieux faire des recherches selon la bonne approche, plutôt qu'appliquer des concepts simples à la va-vite », pense également Mme Fricke. « Pour savoir si une stimulation ciblée dans les maternelles est bénéfique sur le long terme, il faudrait peut-être investir également dans le matériel, le personnel, mais aussi dans le temps. »

Auteur: Uwe Hentschel

Photo: Uwe Hentschel

Infobox

Programm

27.10.2016 : Boosting Early Language as a Foundation for Literacy: Essential but neither Simple nor Easy
Dr. Silke Fricke – The University of Sheffield (UK) - Maison du Savoir 3.230

10.11.2016 : The Science of Bilingualism and its Implications on Development and Learning
Dr. Gigi Luk – Harvard University (US) - Maison du Savoir 3.220

15.12.2016 : Orthographic and Alphabetic Learning in Dyslexia
Dr. Ana Paula Vale – Universidade de Trás-os-Montes e Alto Douro (Portugal) - Maison du Savoir 2.220

02.02.2017 : Cognitive-Linguistic Processing in Hindi-English Children: Cross Cultural Perspectives from the UK and India
Dr. Meesha Warmington – The University of Sheffield (UK) - Maison des Sciences Humaines, Black Box

23.02.2017: Cognitive, Linguistic, and Literacy Development in Young Bilingual Children Learning English as an Additional Language
Dr. Dea Nielsen – Bradford Institute for Health Research (UK) - Maison des Sciences Humaines, Black Box

Aussi intéréssant

Sondage représentatif du FNR Taux de confiance encore en hausse pour la science

Comment les Luxembourgeois évaluent-ils le rôle de la science dans la pandémie de Covid ? Quel intérêt y portent-ils ? C...

FNR
Conférence interactive Que savoir pour réduire son empreinte environnementale en tant que citoyen ?

L’évènement « So you think you’re green ? » revient le 17 novembre 2020 (en ligne) avec pour sujet la mobilité.

FNR
Découverte majeure au Luxembourg Lutter contre les maladies auto-immunes et le cancer grâce à un régime nutritionnel spécifique

Des chercheurs du LIH ont mis en évidence un nouveau mécanisme qui, à travers notre système immunitaire, pourrait contrô...

LIH

Aussi dans cette rubrique

Santé mentale Impact de l'adversité en début de vie sur la santé mentale plus tard dans la vie

De nouvelles connaissances sur les effets à long terme d’une séparation des parents ou d’une adoption sur la santé mentale soulignent qu'il faut offrir un soutien aux enfants concernés.

Projet COVID-Kids La satisfaction de vie et le bien-être des enfants à l’épreuve de la pandémie

Les enfants et adolescents sont durement touchés par les changements liés à la pandémie du coronavirus. Le projet COVID-Kids s’est intéressé aux conséquences de la première vague sur eux.

FNR Awards 2020 Pour des vidéos sur la mise en œuvre de l’éducation plurilingue pour jeunes enfants

Claudine Kirsch et Simone Mortini de l'Université du Luxembourg reçoivent un prix pour une innovation basée sur une recherche exceptionnelle.

psychologische auswirkungen
Etude COVID-19 Quels sont les effets psychologiques du « social distancing » ?

Participez à cette étude et aidez les chercheurs à mieux comprendre l'impact de la crise corona sur la psyché de la population au Luxembourg et dans les pays voisins.