(C) Investify

Pour beaucoup d’entre nous, faire nos courses et nos démarches en ligne est devenu une seconde nature. Cependant, lorsqu’il s’agit d’investir nos économies, passer par une plateforme en ligne n’est pas forcément la première solution à laquelle on pense. Investify (voir encadré) se propose de changer cela et ses débuts semblent tout à fait prometteurs. 

Un portefeuille personnalisable en fonction des centres d’intérêt

A la différence de la plupart des banques, qui proposent leurs services aux entreprises et aux personnes fortunées, Investify est accessible à tous à partir de 5000 €. Concrètement, investir ses deniers par le biais de l’app se passe en trois étapes : tout d’abord, l’utilisateur établit son profil de risque. Ensuite, il indique les sujets qui lui tiennent particulièrement à cœur parmi une liste de thèmes : la robotique, l’électromobilité, le changement démographique, la maison connectée, etc. Sur la base du profil de risque et des accents thématiques indiqués, les algorythmes de l’app calculent une offre sur mesure.

Sebastian Hasenack, directeur et co-fondateur d’Investify compare l’utilisation de l’app à l’achat d’une voiture : « Même si le concessionnaire a des modèles avec lesquels ils pourraient partir tout de suite, ce que veulent la plupart des gens, c’est pouvoir configurer leur véhicule en fonction de leurs besoins. C’est exactement la même chose quand il s’agit d’investir. » Selon Sebastian Hasenack, les banques ne sont pas à même de proposer la même personnalisation pour des raisons de coûts, ni de se charger de si « petits » clients car ce ne serait pas suffisamment rentable.

Une procédure sécurisée et 100% numérique

Ce qui est également novateur, dans ce modèle, c’est que tout est numérique et qu’il est inutile de se déplacer. Traditionnellement, pour investir, il faut prendre rendez-vous avec un conseiller auprès de sa banque, et passer par le bureau de poste pour s’identifier. « Plutôt que d’obliger l’utilisateur à faire un Postident, qui appartient de plus en plus au passé, nous utilisons une technologie d’identification vidéo : une entreprise fait appel à la caméra et au micro de votre ordinateur ou téléphone portable pour vous identifier. Si vous êtes rapide au moment de l’établissement de votre profil, vous pouvez investir en une demi-heure », déclare Christian Kratz, directeur et co-fondateur.

Savoir-faire allemand, développement luxembourgeois

La start-up est une joint venture entre l’entreprise allemande aixigo et Rhein Asset Management, une société de gestion patrimoniale « classique » originaire de Düsseldorf mais qui s’est très rapidement implantée au Luxembourg. Christian Kratz: « La société allemande Rhein Asset Management dont nous sommes issue avait déjà fait de très bonnes expériences avec la CSSF au Luxembourg. Ensuite, nous avons aussi pris connaissances des programmes de financement luxembourgeois dans le domaine des R&D et des synergies possibles avec nos voisins du Technoport de Belval. » L’app a donc pu être développée rapidement : Investify a reçu sa licence CSSF dès octobre 2016, ce qui lui a permis de commencer à commercialiser sa solution numérique d’investissement en décembre dernier.

Technologiquement, Investify bénéficie du savoir-faire, des contacts et de l’excellente réputation d’aixigo, qui développe des logiciels dédiés aux banques. Selon Christian Kratz, cette base solide est essentielle au succès du projet : « Pour proposer ce type de produits, il est primordial d’avoir des outils très stables, et peu sont à même de garantir cela. »

Ce modèle va-t-il réussir à s’imposer ?

Christian Kratz est confiant : « C’est sûr qu’il faut être à l’aise, mais l’expérience a montré que ce genre de technologie en ligne s’impose assez vite. Je me souviens de ce qu’on disait quand des portails comme Amazon ou Expedia ont été mis en ligne : acheter un livre ou un billet d’avion en ligne, cela semblait impensable à beaucoup de gens ! Et finalement tous ces fournisseurs se sont vite établis. »

Il faut également savoir que la législation européenne a changé en 2018 avec la directive MiFid II qui introduit des obligations de transparences des coûts des produits financiers. Selon Christian Kratz, le modèle classique, où l’on se rendait dans une banque et ne payait rien « directement » pour les conseils d’investissement reçus, puisque la banque rémunérait son conseiller par le biais des produits financiers acquis par le client, devrait ainsi disparaître. La solution beaucoup plus transparente proposée par Investify éveille ainsi l’intérêt non seulement des investisseurs mais aussi de banques et d’assurances qui cherchent à numériser leur offre et à l’adapter au nouveau cadre législatif. Un partenariat avec Investify constitue, pour eux aussi, une solution « clé en main » séduisante. Christian Kratz : « Notre stratégie de plateforme White Label offre à nos partenaire la possibilité d’intégrer leur propre Asset Management  ainsi que leurs propres produits dans notre solution digitale. »

Auteur: Sven Hauser
Vidéo: Investify

Infobox

Investify en bref

Nouvelle venue de la gestion patrimoniale, Investify propose une solution moderne, transparente et sur mesure à quiconque souhaite investir dans un sujet qui le passionne. Christian Kratz, déjà fondateur de l’une des sociétés mères d’Investify et spécialiste de la gestion des risques, explique que pour sa société, une décision d’investissement doit pouvoir se prendre sans arrière-pensée : « Feeling right is the roadmap to success ».

Aussi intéréssant

Découverte majeure au Luxembourg Lutter contre les maladies auto-immunes et le cancer grâce à un régime nutritionnel spécifique

Des chercheurs du LIH ont mis en évidence un nouveau mécanisme qui, à travers notre système immunitaire, pourrait contrô...

LIH
Explications sur le taux de reproduction Rt Stratégie de sortie du confinement : comment pouvons-nous mesurer si le virus est maîtrisé au Luxembourg ?

Paulette Lenert de même que la chancelière allemande parlent du taux de reproduction.Qu'est-ce que cette valeur et pourq...

FNR
Enquête luxembourgeoise Les sciences au cœur des méthodes d’investigation de la police

Quelles sont les missions de la police scientifique et technique ? Nos séries disent-elles vrai ? Empreinte digitale ou ...

Aussi dans cette rubrique

Technoport
Incubateur d’entreprises Technoport® Conseils en innovation destinés aux créateurs d’entreprises

Technoport® met ses bureaux, infrastructures et services s'étendant sur quelque 16 000 m2 à la disposition d’une sélection de start-up.

House of Biohealth Labos, bureaux et expertise pour les entreprises de la biomédecine

Le Luxembourg veut se placer en tête du peloton en matière de biomédecine en misant sur la recherche et les entreprises innovantes. Ces dernières trouvent à la House of Biohealth l’espace nécessaire.

FNR
Innovation Hub Dudelange Un incubateur de start-up au caractère vert

L’ancien site industriel de Neischmelz, à Dudelange, fait l’objet d’un projet de reconversion en profondeur pour devenir un éco-quartier – incubateur pour start-ups inclus.

FNR
Start-up Realab L’hypnose en réalité virtuelle, nouvelle stratégie de lutte contre le stress

Pour développer des stratégies alternatives de lutte contre le stress à l’aide de l’hypnose VR, la start-up Realab collabore avec le RBS - Center fir Altersfroen.

FNR