(C) Andy Genen

La grand-mère de Lizzie ne retient plus les choses aussi bien qu'avant. C’est le cas de beaucoup de personnes âgées : elles souffrent d’une maladie appelée la démence.

La démence : Lizzie entend souvent ce mot en ce moment. C’est en effet ce dont souffre sa grand-mère. « Elle est atteinte de démence », disent les parents de Lizzie. « La démence est une maladie cérébrale », explique le docteur Rejko Krüger, spécialiste du système nerveux au Luxembourg Centre for Systems Biomedicine. « Lorsqu'on en est atteint, on ne se souvient plus bien des choses et on les oublie. »

Il y a une quantité innombrable de cellules nerveuses dans notre cerveau. Chacune d’entre elles possède des sortes d'antennes, plusieurs d’entre elles. On les appelle des prolongements cellulaires. Ces prolongements cellulaires sont détachés des cellules et touchent pratiquement les prolongements cellulaires des autres cellules nerveuses. Les prolongements cellulaires permettent à chaque cellule de recevoir des informations d'une autre cellule et de les transmettre à une autre. Ensemble, ils enregistrent des informations dans la mémoire. Ainsi, nous pouvons ensuite nous en souvenir. Il peut par exemple s'agir de notre dernier anniversaire d’enfant ou d’un bon week-end quelque part. Le cerveau se souvient également du nom des personnes qui se tiennent devant nous. Cela est difficile pour la grand-mère de Lizzie.

« De tout petits éléments s’entassent dans les cellules nerveuses : les protéines », explique le docteur Krüger. C’est tout à fait normal. Les protéines sont ensuite évacuées par ce qu'on pourrait qualifier de camion-poubelle des cellules. En cas de démence, ce processus ne fonctionne plus correctement et des petites boules de protéines s'amassent dans les cellules. Le corps médical parle de « plaques ». Les cellules se bouchent et les informations ne peuvent plus être transmises aussi bien aux cellules voisines. Au début, elles sont transmises plus lentement. Puis, les cellules arrêtent complètement de fonctionner. Conséquence : le cerveau ne peut plus enregistrer ou consulter certaines informations. Il oublie.

Les personnes atteintes de démence ont plus de mal avec la nouveauté

 « Il y a plein de choses dont ma grand-mère se souvient encore, dit Lizzie. Alors, qu’est-ce qu’on oublie lorsqu'on souffre de démence ? » Le docteur Krüger lui fournit des explications : « Il existe différentes formes de démence qui affectent différentes parties du cerveau. Une forme de démence s'appelle la maladie d'Alzheimer. Au début, les personnes atteintes ont du mal à se souvenir de ce qui est nouveau. Avec le temps, elles oublient toutefois aussi des choses qui sont dans leur mémoire depuis très longtemps. »

Récemment, la grand-mère de Lizzie ne se souvenait plus de tout du nom de Lizzie. « Cela fait également partie de la démence », explique Krüger. La partie du cerveau qui se souvient des noms est brouillée. Il est probable que la grand-mère de Lizzie se souvienne tout de même encore du visage de Lizzie et se réjouisse de la voir. Beaucoup de personnes atteintes de démence changent aussi de comportement. Souvent, elles-mêmes n’arrivent pas à le contrôler. Des personnes qui étaient calmes et discrètes peuvent par exemple devenir colériques et pousser des cris. D'autres peuvent au contraire devenir très calmes et indifférentes à tout.

« Est-ce que je peux faire quelque chose pour aider ma grand-mère ? demande Lizzie. N’essaie pas de parler avec elle de choses qu’elle a déjà oubliées, explique le docteur Krüger. Cela va la frustrer et la rendre triste. Cependant, lorsqu’elle se souvient encore de quelque chose, par exemple de quand tu étais à l'école maternelle, parle-lui de cette période. Souvent, les photos aident aussi. Ainsi, ta grand-mère pourra te raconter comment c'était avant. Vous pourrez peut-être rire ensemble de quelque chose de drôle qu’elle a vécu. »

Auteur: scienceRELATIONS

Illustration: Andy Genen

Infobox

Beaucoup de personnes sont atteintes de démence.

La démence touche beaucoup de personnes âgées. « On remarque souvent les premiers signes autour de 65 ans, mais parfois aussi plus tôt », explique Rejko Krüger. Puis, nous oublions tellement de choses que nous nous en rendons compte au quotidien. Par exemple, il arrive fréquemment que nous n'arrivions plus à nous souvenir de l’endroit où nous avons posé quelque chose. Plus une personne vieillit, plus la probabilité est grande qu’elle soit atteinte de démence. Par exemple, plus de 30 % des personnes âgées de 90 ans et plus souffrent de démence, soit presque un tiers.

Aussi intéréssant

Alzheimer & Co Kann een Demenz virbeugen?

Millioune Mënsche leiden ënner Demenz - an hir Unzuel klëmmt rapid. Gëtt et eng Méiglechkeet, d'Ofhuele vun de geeschteg...

FNR
Santé Vers un diagnostic précoce de la maladie d’Alzheimer à l'aide d'un jeu vidéo

Lier aptitude d’orientation et probabilité de développer la maladie d’Alzheimer, tel est l’objectif d'un jeu vidéo. En q...

FNR
Conférence de la Fondation EME Comment la musique peut agir sur les personnes souffrant de démence

La perte des capacités cognitives fait partie des symptômes de la maladie d’Alzheimer. Grâce à la musique, les personnes...

FNR

Aussi dans cette rubrique

Santé Microorganismes - des véritables organismes à tout faire

Ils sont extrêmement petits et jouent pourtant un rôle essentiel dans notre quotidien : les microorganismes. Ils peuvent par exemple fabriquer du yaourt à partir de lait.

Santé Dormir permet à notre corps de se reposer

Nous dormons pendant plusieurs heures toutes les nuits. Il arrive souvent que nous nous souvenions de nos rêves, mais que se passe-t-il d'autre pendant que nous dormons ?

FNR, CHL
Apprendre Les éléments constitutifs du cerveau

Comment le cerveau vous aide à retenir toutes les choses que le professeur vous apprend à l'école ? Explications.

Eau Quand notre corps réclame de l’eau

L'eau est vitale. Elle nettoie notre corps, transporte les éléments nutritifs là où ils sont nécessaires et favorise une circulation optimale du sang.