Valentin Emslander, Abderrahmane Mayouce

Valentin Emslander (à gauche) et Abderrahmane Mayouce (à droite) sont parmis les vainqueurs du concours 3MT de cette année.

À l’occasion du concours dénommé «3 Minute Thesis » (3MT), de jeunes chercheurs doivent présenter leur thèse de doctorat sous une forme synthétique, marquante et divertissante. Cette année, les prix sont allés à trois jeunes scientifiques du domaine médical, sans oublier deux doctorants issus de la recherche en sciences cognitives et de l’ingénierie. Si vous voulez découvrir ce que la maîtrise de soi a à voir avec les compétences mathématiques et la manière dont les smartphones peuvent être espionnés, regardez les vidéos des lauréats Valentin Emslander et Abderrahmane Mayouce.

Maîtrise de soi et connaissances mathématiques

Dans sa vidéo, le doctorant Valentin Emslander commence par mettre ses spectateurs à l’épreuve avec une petite question : « Parviens-tu à lécher ton coude ? ». Peut-être a-t-on envie d’essayer après avoir sourcillé un instant. Il est cependant probable que la plupart ne céderont pas spontanément à cette tentation, mais écouteront d’abord le bref exposé : c’est finalement l’occasion d’apprendre quelque chose, non de lécher son coude. La maîtrise de soi. Tel est justement le propos de Valentin Emslander. Dans sa thèse, il a l’intention de découvrir la nature du lien entre maîtrise de soi et connaissances mathématiques.

Pour ce faire, Valentin a choisi tout à fait sciemment la discipline des mathématiques. En effet, comme le savent les chercheurs, les connaissances mathématiques sont non seulement fondamentales pour progresser à l’école, mais aussi pour réussir dans la vie. Un constat démontré du reste par l’analyse du chercheur qui a évalué 4000 étudiants, parmi lesquels plus de 30 000 enfants en âge préscolaire au total ont été étudiés. Parallèlement aux connaissances mathématiques, il est apparu que les facultés de la mémoire à court terme et la flexibilité mentale des enfants aussi sont cruciales pour leurs capacités en mathématiques. L’essentiel ici, comme le souligne Valentin, c’est de comprendre surtout les interactions chez les jeunes enfants, car cela permet de développer des approches avec lesquelles il est possible de traiter les faiblesses d’apprentissage.

Mise sur écoute par smartphones

Abderrahmane Mayouce, quant à lui, s’est penché sur un tout autre sujet. Dans sa thèse, le chercheur se sert de qu’on appelle « l’apprentissage automatique » pour combler les lacunes de sécurité des smartphones. L’apprentissage automatique signifie, ainsi que l’explique Abderrahmane, utiliser des algorithmes pour donner aux ordinateurs la capacité d’apprendre automatiquement à partir de données. Ainsi est-il possible que des ordinateurs sachent dissocier sur des images, par exemple, les chiens des chats, que Netflix nous prodigue des conseils cinématographiques personnalisés ou que Google nous fournisse des traductions.

D’un autre côté, et le doctorant a su le montrer dans sa thèse, la technique peut également faire l’objet d’un mauvais usage, en vue d’épier sur son propre smartphone les conservations tenues sur d’autres smartphones. Par conséquent, il est important de savoir comment cela fonctionne pour agir préventivement. En attendant, Abderrahmane Mayouce lance cet avertissement un peu terrifiant : « Attention, quelqu’un pourrait écouter ».

Text: Tim Haarmann

Lauschangriff mit Smartphones

Mit einem ganz anderen Thema beschäftigt sich Abderrahmane Mayouce an der Uni Luxemburg. Der Forscher nutzt in seiner Doktorarbeit das sogenannte maschinelle Lernen, um Sicherheitslücken bei Smartphones aufzudecken. Maschinelles Lernen bedeutet, so erläutert es Abderrahmane, Algorithmen zu nutzen, um Computern das selbstständige Lernen aus Daten zu ermöglichen – so wird es möglich, dass Computer auf Bildern beispielsweise Hunde von Katzen unterscheiden können, Netflix uns personalisierte Filmtipps vorschlägt oder Google Übersetzungen liefert.

Auf der anderen Seite, und dies konnte er in seiner Doktorarbeit zeigen, kann die Technik aber auch missbraucht werden, um mit dem eigenen Smartphone die Gespräche zu belauschen, die auf anderen Smartphones geführt werden. Das Wissen darum, wie dies funktioniert ist wichtig, um dem vorzubeugen. Bis dahin warnt Abderrahmane Mayouce etwas furchteinflößend: „Aufgepasst, jemand könnte mithören“.

Autor: Tim Haarmann
Redaktion: Michèle Weber (FNR)
Videos:
Valentin Emslander, Abderrahmane Mayouce

Infobox

À propos du concours 3MT

Le concours 3MT® (Three Minute Thesis) met en avant la recherche passionnante des doctorants. 3MT a été développé par l’Université du Queensland (UQ) en Australie et favorise les compétences académiques, de présentation et de communication chez les étudiants. Le concours soutient leur capacité à expliquer efficacement leur recherche en trois minutes dans une langue adaptée à un public non spécialisé. Plus d’informations sur le site de LuxDoc, l’association d’étudiants qui organise le concours au Luxembourg depuis 2020.

Aussi intéréssant

JEUNES SCIENTIFIQUES 11 projets distingués lors du 51e concours national Jonk Fuerscher

61 jeunes scientifiques ont présenté 41 projets, dont 11 projets ont été distingués. Ils ont reçu des prix prestigieux e...

Le retour en force du presentiel! La 51e édition du concours national Jonk Fuerscher

La Fondation Jeunes Scientifiques Luxembourg (FJSL) organisera du 18 au 20 mars 2022 le 51e Concours national Jonk Fuers...

FAST FORWARD SCIENCE Multimedia Competition for Science

The FastForwardScience competition is back with 6 award categories. Submit your entries now! An explanatory video, an ex...

Aussi dans cette rubrique

Fast Forward Science The winners of the Fast Forward Science competition have been announced!

Scientists from Luxembourg also took part in the Fast Forward Science competition. Now the big award ceremony of the multimedia competition took place. And the winners are...

Frieden in Ukraine
Recherche sur la paix Comment retrouver la paix ?

Les scientifiques étudient les conditions de réussite des processus de paix. À cet égard, il conviendra sans doute d’emprunter de nouvelles voies à l'avenir.

FNR
Concours Jonk Fuerscher
JEUNES SCIENTIFIQUES 11 projets distingués lors du 51e concours national Jonk Fuerscher

61 jeunes scientifiques ont présenté 41 projets, dont 11 projets ont été distingués. Ils ont reçu des prix prestigieux et auront la chance de participer avec leurs projets à des conc. internationaux.