FNR/MOAST Creative Studios

Linda Wampach a reçu le FNR Award “Outstanding PhD Thesis” pour sa thèse doctorale.

Au cours de sa thèse doctorale au LCSB (Luxembourg Centre for Systems Biomedicine) de l'Université du Luxembourg, Linda Wampach a examiné comment le processus de naissance (vaginal ou césarienne) influence la composition des bactéries intestinales chez les nouveau-nés et comment ce microbiome peut influencer le développement de l'enfant.

L'homme héberge des milliards de bactéries dans et sur son corps. Les chercheurs appellent cet ensemble le microbiome. Lors de la naissance, le nouveau-né a son premier contact (très naturel)  avec le microbiome de sa mère. Cela mène à la colonisation de tout son corps.

Dans l’étude COSMIC, Linda a comparé les nouveau-nés qui sont nés par accouchement vaginal et par césarienne, et a constaté des différences dans la stimulation du système immunitaire en développement entre les deux groupes de bébés. Lors d'une naissance vaginale, des bactéries utiles sont transmises de la mère à son nouveau-né. Cet échange important n'a lieu que dans une moindre mesure chez les enfants nés par césarienne.

À quoi sert cette recherche?

Au Luxembourg, un tiers des enfants sont nés par césarienne, alors qu’il n’est pas toujours médicalement necessaire. En outre, les enfants nés par césarienne courent un plus grand risque de développer par exemple, des allergies, voire des maladies immunitaires chroniques plus tard dans la vie. Dans cette étude, Linda a découvert que le tout premier microbiome qu'un enfant reçoit de sa mère lors d'un accouchement par voie vaginale pourrait avoir une influence sur le risque et, au mieux, le réduire.

Les résultats de la recherche de Linda Wampach sont donc d’un grand intérêt pour les personnes qui travaillent sur des études d’intervention innovantes visant à rétablir une colonisation "naturelle" précoce et une stimulation immunitaire chez les bébés nés par césarienne.

Pourquoi le prix a-t-il été décerné à Linda Wampach?

Le jury a cité les raisons suivantes:

  • Les résultats sont très pertinents et ont fait progresser le domaine de la recherche sur la création du microbiome néonatal, tant du point de vue biologique que du point de vue technique.
  • À l'aide de cette étude, le candidat a clairement révélé les pièges de certaines études antérieures similaires. Elle fournit d'importantes leçons sur l'importance d'un contrôle de qualité adéquat et de méthodes bioinformatiques lors de l'étude d'échantillons de faible biomasse microbienne.

À propos de Linda Wampach

En ce qui concerne la carrière professionnelle de Linda, le jury a également déclaré : « La candidate a une très bonne expérience professionnelle, effectuant non seulement des recherches de grande qualité, mais elle est également active au sein de la communauté scientifique et du grand public. Cela montre qu'elle remplit toutes les conditions nécessaires d’une forte scientifique académique. »

La luxembourgeoise a étudié « Integrated Systems Biology » à l'Université du Luxembourg. Puis, elle a complété sa thèse doctorale au LCSB de l'Université du Luxembourg (avec l'aide d'une bourse AFR-PhD du Fonds National de la Recherche (FNR)), supervisée par Paul Wilmes et Carine de Beaufort. En outre, ses travaux de recherche ont été soutenus par la Fondation André et Henriette Losch. Linda a ensuite travaillé en tant que Post-Doc à l'Université du Luxembourg et au Laboratoire National de Santé (LNS). Depuis quelques mois, elle travaille en tant que Programme Manager et Scientific Mediator au Fonds National de Recherche (FNR).

Plus d'informations sur ce sujet (en allemand) peuvent être trouvées ici :

Texte : Melanie Reuter (FNR)
Vidéo : scienceRELATIONS/MOAST Creative Studios

Aussi dans cette rubrique

FNR Awards 2019 Pour des études thermodynamiques sur les cellules

La thèse doctorale de Riccardo Rao fournit une base pour évaluer les coûts énergétiques du métabolisme et de la signalisation dans de petits systèmes biologiques tels que les cellules.

FNR ATTRACT Fellow Stan Schymanski Prédire les conséquences du changement climatique grâce à une feuille modélisée

Stan Schymanski et son équipe analysent les répercussions du changement climatique sur nos ressources en eau. La végétation y joue un rôle déterminant.

FNR ATTRACT Fellow Anne Grünewald Recherche de traitement personnalisé pour les patients atteints de la maladie de Parkinson

Anne Grünewald et son équipe étudient, à l’aide de l’immunofluorescence, la lésion des cellules nerveuses chez les patients atteints de la maladie de Parkinson.

FNR ATTRACT Fellow Alex Redinger Des cellules photovoltaïques plus performantes grâce à la recherche

Alex Redinger et son équipe utilisent un microscope à effet tunnel afin de rendre visible la surface de cellules photovoltaïques. Comment fonctionne cette technique et quelle en est l’utilité ?