Etude terminée

psychologische auswirkungen

shotshop.com

« Même si une grande majorité de personnes semble actuellement bien se porter et faire face à la situation, cela n’est pas forcément le cas pour tout le monde » - Claus Vögele.

En moins d'un mois, COVID-19 a profondément changé nos habitudes quotidiennes. Entre le «home-office», le «home-schooling» et le fait de ne quitter nos maisons que pour les nécessités de base, nos interactions sociales ont été drastiquement réduites. Des facteurs de stress tels que la perte de revenus, les mauvaises nouvelles et les incertitudes quotidiennes doivent s'ajouter à cet isolement social. Alors qu‘en principe la nécessité de mesures du « social distancing » est rarement remise en question, cela ne signifie pas qu'elles sont sans conséquences.

Deux chercheurs et leurs équipes de l'Université du Luxembourg, Conchita D'Ambrosio et Claus Vögele, lancent un questionnaire en ligne pour mieux comprendre l'impact de la quarantaine sur la population au Luxembourg et dans les pays voisins.

Voulez-vous participer à l'étude?

L'enquête contient environ 200 questions. Cela prend environ 45 minutes à une heure.

« Il y a des questions sur la façon de gérer les mesures actuelles, mais aussi des questions sur la santé, la personnalité et la situation personnelle. C'est très différent de vivre les mesures de restriction dans une maison avec jardin que dans un petit appartement de ville sans accès extérieur », explique Conchita D'Ambrosio, économiste experte en étude du bien-être individuel.

« Nous inviterons un échantillon partiel de participants à un examen psychophysiologique en laboratoire dès que les mesures de restriction seront terminées. En plus des données d'auto-évaluation obtenues dans l'enquête en ligne, nous recevons des données physiologiques et comportementales dans des conditions contrôlées et standardisées », explique D'Ambrosio. L’indication de coordonnées dans l'enquête et toute participation à l'étude complémentaire sont bien entendu facultatives.

Vous vivez au Luxembourg ou dans les pays voisins et vous souhaitez participer à cette étude?

• Vous pouvez participer à l'enquête ici.

https://s2survey.net/COMEHERE/ (en français, allemand et anglais)

Quel est l’objectif de l'étude?

Grâce à cette recherche, les sociologues espèrent non seulement mieux comprendre comment nous réagissons tous en temps de crise. L’objectif est également de conseiller les décideurs (politiques). Claus Vögele, psychologue et membre du groupe consultatif gouvernemental sur l'évaluation des mesures liées au COVID au Luxembourg, explique : « À court terme, ce projet de recherche nous permettra d'informer les politiciens des effets négatifs du confinement qui doivent être traités le plus rapidement possible.

Mais il a également un objectif à long terme. Comprendre les mécanismes psychologiques associés aux événements indésirables dans la situation actuelle est essentiel pour le développement de stratégies de prévention afin d'améliorer les résultats de santé dans des situations futures similaires. En outre, les résultats escomptés nous permettront de mieux comprendre comment soutenir adéquatement les individus au lendemain des crises actuelles et futures », souligne Claus Vögele.

Question de l'étude

« Les changements que nous avons traversés ont été si drastiques, intenses et soudains qu'ils doivent tôt ou tard avoir un impact sur notre santé mentale. Notre étude vise à comprendre ce qui caractérise les individus qui gèrent mieux leur vie dans la situation actuelle », explique Conchita D’Ambrosio. « Même si une grande majorité de personnes semble actuellement bien se porter et faire face à la situation, cela n’est pas forcément le cas pour tout le monde », ajoute Claus Vögele. « Qu'en est-il des plus vulnérables? Les gens qui n'ont pas de ressources pour faire face, qui s'en sortent à peine dans des circonstances normales ? Et ceux qui ont besoin de contacts sociaux pour survivre à cette situation ? »

Le soutien social et les contacts sociaux sont parmi les facteurs de protection les plus importants pour la santé mentale et le bien-être. Des recherches antérieures ont montré que l'isolement social résultant de mesures préventives a un impact négatif substantiel sur la santé mentale. Cependant, on ignore encore quels facteurs déterminent le niveau de stress psychologique causé par l'isolement social. Quel rôle jouent des facteurs tels que notre personnalité, notre résilience, la peur de la santé et la régulation des émotions dans la gestion de la situation ? Quel impact nos caractéristiques socio-économiques et démographiques (p.ex. logement, conditions de vie, éducation, situation économique, composition de la famille) ont-elles sur les résultats en matière de santé pendant les mesures de restriction ?

Contact

Auteur : University of Luxembourg
Editeur : Michèle Weber & Melanie Reuter (FNR)

Aussi intéréssant

CORONAVIRUS CRISIS Survey about "social distancing": What is our average daily contact with others?

You would like to help combat the current coronavirus-crisis? Take part in this survey and help researchers to find out ...

CRISE CORONA Enquête « social distancing » : combien de contacts avons-nous en moyenne par jour ?

Contribution dans le cadre de la crise : Participez à l'enquête et aidez les scientifiques à déterminer comment nos inte...

Nouveautés en science L’essentiel de l’actualité de la recherche au Luxembourg- août 2021

Qui est derrière la crise du logement au Luxembourg ? Découvrez cela dans notre tour d’actualités des résultats de la re...

Aussi dans cette rubrique

Santé mentale Impact de l'adversité en début de vie sur la santé mentale plus tard dans la vie

De nouvelles connaissances sur les effets à long terme d’une séparation des parents ou d’une adoption sur la santé mentale soulignent qu'il faut offrir un soutien aux enfants concernés.

Projet COVID-Kids La satisfaction de vie et le bien-être des enfants à l’épreuve de la pandémie

Les enfants et adolescents sont durement touchés par les changements liés à la pandémie du coronavirus. Le projet COVID-Kids s’est intéressé aux conséquences de la première vague sur eux.

FNR Awards 2020 Pour des vidéos sur la mise en œuvre de l’éducation plurilingue pour jeunes enfants

Claudine Kirsch et Simone Mortini de l'Université du Luxembourg reçoivent un prix pour une innovation basée sur une recherche exceptionnelle.

Claus Vögele
Notre bien-être pendant le confinement Comment faire face à la crise du coronavirus d'un point de vue psychologique ?

Que faire si je ne vais pas bien pendant le confinement ? Comment obtenir des jeunes qu'ils observent les mesures de distanciation sociale ? Un entretien avec le professeur Claus Vögele