Assemblage kits

LNS

Une collaboratrice du LNS en train d'assembler un kit de dépistage.

Le Laboratoire national de santé (LNS) lance un programme national de détection du COVID-19 dans les établissements pour personnes âgées. Pour le compte de la l’Inspection sanitaire de la Direction de la Santé, le LNS, en collaboration avec le Luxembourg Institute of Health (LIH), entreprend un dépistage systématique dans les établissements d'hébergement et de soins du pays afin de dresser l’état des lieux précis de la propagation du virus dans cet environnement particulièrement vulnérable.

10.000 tests pour résidents et personnel

Les 10.000 tests impliqueront à la fois les résidents des structures d’hébergement pour personnes âgées et le personnel soignant. La participation au test est volontaire et devrait être proposé à tous les résidents et au personnel infirmier des 52 établissements luxembourgeois cette semaine. On peut supposer que personne ne refusera de participer, précise Françoise Berthet, Directrice Adjointe de la Direction de la Santé.

Selon Françoise Berthet, il y aurait actuellement 170 cas confirmés dans 17 maisons de retraite et de soins, ce qui correspondait à moins de 2% de la population de ces établissements. 23 personnes seraient mortes de Covid-19 dans des maisons de retraite et de soins luxembourgeoises, a indiqué le ministère à RTL.

Comment sont effectués les tests ?

Le LNS et l'Inspection Sanitaire, en collaboration avec le LIH, ont développé à cet effet un processus efficace, qui combine les compétences des partenaires de manière complémentaire : « Le personnel de l'Inspection Sanitaire effectuera des prélèvements par frottis naso-pharyngés dans les maisons de retraite et de soins », explique le Dr Françoise Berthet, directeur adjoint de la Direction de la Santé, détaillant la procédure concrète. « L’objectif de cette action est d'obtenir des informations sur les formes asymptomatiques et la prévalence de la maladie, permettant de soutenir la stratégie de prévention et de contrôle du Covid-19 dans les établissements pour personnes âgées. Elle nous fournira également des données qui nous aideront, ultérieurement, à prendre des décisions concernant la levée progressive et prudente des mesures de confinement ».  Le programme débute cette semaine et couvrira l’ensemble des structures pour personnes âgées selon un calendrier qui s’étale sur plusieurs semaines.

Des collaborateurs du LNS en train d'assembler des kits de dépistage.

Testkits Zusammenstellung

Les experts du LNS travaillent 24 heures sur 24

Les tests effectués dans les foyers sont directement acheminés au LNS de Dudelange, où ils sont évalués dans le laboratoire de virologie-sérologie. Les résultats sont ensuite rapidement communiqués (le but: encore le même jour) au patient et à la direction de la maison de retraite et de soins concernés, comme l'explique le directeur du LNS, le Pr Dr Friedrich Mühlschlegel : « Dans la lutte contre le Covid-19, le facteur temps joue un rôle majeur, en particulier pour les personnes âgées, qui sont très exposées au risque de sévérité de la maladie. C'est pourquoi nos employés ne travailleront pas seulement sept jours par semaine, comme c'est déjà le cas, mais pratiquement 24 heures sur 24. Ainsi, en partenariat avec l'Inspection Sanitaire et le LIH, nous contribuons à aider les personnes âgées par le biais du dépistage des formes asymptomatiques et du diagnostic précoce. »

La fiabilité du test a été vérifiée une nouvelle fois

Le test utilisé a été établi et validé au LNS. Friedrich Mühlschlegel précise : « Malgré la pression du temps, il est bien sûr important de faire attention à la qualité des tests. Cela est d'autant plus vrai lorsqu'ils sont réalisés dans une telle envergure. C'est pourquoi le test a été validé ici, au LNS, et sa fiabilité et sa conformité ont été vérifiées. Ce faisant, nous avons fait appel à l'expertise concentrée de nos employés et pouvons donc être sûrs d'utiliser un test qui fonctionne vraiment. Cela démontre également la polyvalence de notre rôle dans la lutte contre le Covid-19 ».  

Covis19 Fighter, une équipe professionnelle aux côtés de la population

Le LNS se voit dans cette lutte comme un institut pratique aux côtés des Luxembourgeois et de la Grande Région : « Notre équipe, comme tout le pays, est orientée vers l'international, et cela vaut aussi en général pour le personnel du secteur de la santé luxembourgeois », dit Friedrich Mühlschlegel. Dans ce contexte, le LNS a également rebaptisé officieusement son personnel « Covid-19 Fighters » à la fin du mois de mars, avec le logo correspondant : « Avec l'initiative Covid-19 Fighter, nous sommes parvenus à ce que, malgré le bureau à domicile et d'autres mesures, nous continuions à remplir notre rôle de professionnels de la santé et de personnes, en équipe, avec le professionnalisme habituel - comme nous le faisons maintenant avec les tests pour les personnes âgées dans les maisons de retraite et de soins. »

Auteur: LNS
Editeur: Michèle Weber (FNR)

Infobox

À propos du Laboratoire national de santé

Le LNS est un établissement public, créé par la loi du 7 août 2012 et fonctionnant sous la tutelle du ministère de la Santé à Luxembourg. Il est organisé en institut pluridisciplinaire qui comporte, à côté d’un département administratif, quatre départements scientifiques dans les domaines de la biologie médicale, de la microbiologie, de la médecine légale et de la protection de la santé en plus d’accueillir le Centre National de Pathologie et le Centre National de Génétique.

Aussi intéréssant

Réduction de la transmission Les vaccins contre la Covid-19 réduisent la transmissibilité du SARS-CoV-2 – mais dans quelle mesure ?

En moyenne, les personnes vaccinées sont moins contagieuses que celles qui ne se font pas vacciner. Mais de combien les ...

FNR
Vérification des faits : le « variant indien » Covid-19 : que savons-nous du variant Delta ?

Le nombre d’infections en Europe est de nouveau en hausse. Ce phénomène est-il attribuable au variant Delta ? Quelle est...

FNR
Projet COVID-Kids La satisfaction de vie et le bien-être des enfants à l’épreuve de la pandémie

Les enfants et adolescents sont durement touchés par les changements liés à la pandémie du coronavirus. Le projet COVID-...

Aussi dans cette rubrique

D'intelligence artificielle CoLive Voice : Reconnaître les maladies graves par la voix

Dans le cadre d'une étude de santé numérique unique en son genre, le LIH souhaite identifier des biomarqueurs vocaux pour les maladies chroniques et infectieuses à l'aide d'enregistrements vocaux.

LIH
Nouvelle approche d'immunothérapie L'allergie au chat : des niveaux élevés d'adjuvant renforcent la tolérance immunitaire et atténuent les symptômes allergiques

Des chercheurs du LIH ont proposé une nouvelle approche thérapeutique pour traiter l'allergie sévère au chat qui pourrait éliminer les caractéristiques essentielles de l'allergie.

LIH
Stroke and language How listening to a story can help us diagnose a language disorder

A Luxembourgish PhD student at KU Leuven summarises her research project in a 2-minute video.

Électrochimie La nanochimie sur une puce pour le traitement du cancer de prochaine génération

Les progrès réalisés en matière de fabrication et de criblage de molécules thérapeutiques pourraient nous rapprocher du rêve d’offrir à chaque patient atteint d’un cancer un traitement personnalisé.