Bouchées de connaissance à la manière du fastfood ? Complètement indigeste selon Schema.

Si l’on l’observe avec cohérence, le monde a souvent une allure bien différente. Ça sonne comme un lieu commun ? Mais ce n’est pas le cas, ou plutôt de moins en moins souvent. A l’époque des dictionnaires en ligne et des forums relatifs à tous les sujets imaginables, l’on constate l’essor de cette manie consistant à vouloir tout savoir mieux que les autres et de cette pose de soi-disant connaisseur ayant en réalité sorti les choses de leur contexte.

L’on diffuse sur tous les canaux imaginables des petites bouchées de connaissance un peu à la manière du fastfood, et l’on ignore totalement l’approche globale à cet égard. Cela vaut pour tous les domaines et pour toutes les disciplines de la recherche. En effet, la diffusion de demi-vérités et de connaissances partielles semble sans limite et s’est banalisée dans le village global.

Interpeler la jeunesse et contribuer à la culture scientifique

L’un des objectifs de Schema est de contrecarrer cette tendance. Cela ne signifie cependant pas que l’association ait prévu dans ses statuts de créer une élite exclusive ou qu’elle ambitionne la construction d’une nouvelle tour d’ivoire académique.

C’est tout le contraire. Schema veut mettre la science à la portée de la société et éveiller une prise de conscience par rapport aux thèmes environnementaux. À la seule différence près que l’on cherche ici à marquer la différence entre vulgarisation et banalisation. A cet effet, c’est la chimie qui est le point de départ central, et elle a vraiment beaucoup à dire quand il est question de liens et de responsabilité. Une utilisation responsable de la chimie signifie par exemple aussi protection de l’environnement à condition que la prise de conscience nécessaire soit bien présente.

Temps fort

Une telle prise de conscience est plus facile à éveiller chez les jeunes et les enfants. C’est pourquoi Schema est aussi régulièrement représenté au Science Festival. Conformément à l’esprit de la manifestation, les garçons et les filles peuvent aussi y manier l’éprouvette et l’utiliser dans les règles de l’art, le tout vêtus d’un tablier blanc comme de bien entendu.

Qu‘est-ce que l’eau ? Simplement un liquide ou encore autre chose ? Le CO2 est-il le tueur climatique par excellence ? Combien de chimie trouve-t-on dans un téléphone portable? Si ces questions proviennent de la vie quotidienne, les réponses sont trouvées par l’intermédiaire d’essais pratiques.

Et qu’est-ce qui est encore prévu à part cela ?

En plus de la participation au Science Festival, Schema accorde aussi de l’importance à la sensibilisation des enfants. Le développement de programmes pédagogiques correspondants est dès lors un champ d’activités essentiel de l’association. Par ailleurs, Schema veut aussi aller au-delà des clivages générationnels pour stimuler les discussions scientifiques par rapport à la chimie, à l’environnement, la science en général et la pseudo science en particulier.

Liens

schema.lu

 
Photo: ©Schema

 

Infobox

Qu’est-ce que Schema ?

S’il est bien un mot clé que schema a inscrit en grand sur sa bannière, c’est celui d’ouverture. En effet, quiconque souhaite lancer un appel contre la pseudo science par le moyen de la pensée globale peut non seulement s’orienter vers les racines effectives, à savoir la chimie dans ce cas. C’est dans cet esprit que Schema entend être un point de contact pour tous ceux et celles qui souhaitent contribuer de manière critique et constructive à une discussion globale sur la science et, par extension, une culture scientifique durable.

En un aperçu

  • Objectif : promotion d’une utilisation critique et globale des sciences

  • Sensibilisation des enfants par exemple dans le cadre du Science Festival

  • Ouverture pour les discussions constructives relatives à tous les thèmes scientifiques

Contact

Schema
Montserrat Filella
Email: filella_at_schema.lu

Auch in dieser Rubrik