© cookelma/Shotshop.com

Parmi les points forts de l’offre du cours figure notamment aussi le domaine de la communication par satellite.

L’offre est nouvelle, très populaire et unique en Europe sous cette forme : à l’automne 2019, l’Université du Luxembourg lancera son Interdisciplinary Space Master. Ce master de deux ans a pour objectif de créer un pool de talents composés d’ingénieurs très qualifiés et d'entreprises innovantes. Au terme de la formation, ces talents devraient être en mesure de créer, de mettre en place et de gérer une entreprise. 

Les bases pour créer une start-up

Comme l'explique Tonie van Dam, vice-rectrice de l’université, le cursus est à mi-chemin entre économie et technologie. Parmi les points forts de l’offre du cours figurent notamment les domaines de l’ingénierie des systèmes spatiaux, l’exploitation spatiale, l’utilisation de ressources aéronautiques, l'exploration de données dans l’industrie aéronautique et les systèmes intelligents ainsi que la communication par satellite et la robotique. 

Elle poursuit : « Ce qui rend notre cursus unique, c'est qu’il transmet aux étudiants une compréhension technique fondamentale de projets liés à l’aéronautique et, dans le même temps, les bases en termes de gestion, de droit et de finances ». Comme le souligne notre interlocutrice, ces bases sont par exemple nécessaires au moment de créer une start-up ou de faire carrière dans des entreprises importantes et bien établies dans le domaine de l’aéronautique.

Le deuxième cursus consacré à l’espace

Ce n'est pas le premier cursus lié à l'espace que propose l’Université du Luxembourg : la faculté de droit propose en effet depuis des années déjà son « Master in Space, Communication and Media Law ». Ce cursus combine une série de cours autour de la législation spatiale, du droit international et européen en matière de communication par satellite, du droit des médias, de la communication électronique, ainsi que du droit du commerce électronique et de la protection des données. 

Pas besoin d’être astronaute pour atteindre les étoiles – mais il faut avoir du talent pour espérer rejoindre ce nouveau cursus, puisque seules 20 places sont disponibles. Le nombre de candidats est élevé, et les critères de sélection stricts en conséquence. 

Il sera possible d’aller plus loin

La vice-rectrice, qui s’occupe également de ce cursus, assène : « Ce master est réservé à l’élite, et nous ne retenons que les meilleurs. Et j'espère que nous doterons les participants de toutes les compétences dont ils auront besoin pour créer une entreprise ou gérer un projet ». Elle ajoute qu’au terme du master, il sera possible de continuer avec une thèse à l’Université du Luxembourg ou au Luxembourg Institute of Science and Technology (LIST).

Deux laboratoires, trois professeurs

« Avec ce nouveau cursus, l’université répond à la demande croissante en étudiants qualifiés, en mesure d’apporter leur contribution à un secteur dynamique en pleine croissance », indique Stéphane Pallage, recteur de l’université. Afin de veiller à ce que les contenus du cursus couvrent bien les exigences de la branche, il précise également que le cursus du master est conçu avec le concours d’acteurs importants de la branche de l’aéronautique. Qui plus est, les étudiants ont la possibilité de suivre des stages dans certaines de ces entreprises.

Cette nouvelle offre reçoit le soutien financier de la Luxembourg Space Agency (LSA). Les quelque 4 millions d’euros à disposition pour ce cursus dans les trois années à venir doivent notamment servir à mettre en place deux laboratoires et trois chaires, en informatique, technique aéronautique et gestion.

Un nouveau jalon dans le secteur luxembourgeois de l'aéronautique 

Pour le ministre de l’Économie Étienne Schneider, cet Interdisciplinary Space Master est un nouveau jalon dans le secteur national de l’aéronautique. Ainsi, alors que la création de la LSA a apporté la base financière nécessaire pour promouvoir des entreprises dans le domaine de l’exploration spatiale, le cursus sert quant à lui à combler la demande sans cesse croissante en une main-d'œuvre excellemment formée dans ce domaine. Concrètement, 800 personnes travaillent déjà dans cette branche dans le pays.

Auteur : Uwe Hentschel

Aussi dans cette rubrique

FNR Awards 2019 Pour l'optimisation de l'utilisation du spectre radioélectrique entre les systèmes de communication par satellite et terrestre

Des chercheurs de l'Université du Luxembourg proposent une idée pour utiliser le spectre de fréquences radioélectriques disponibles sous licence de manière plus efficace.

Passport
Security Researchers uncover privacy flaw in e-passports

Researchers at the University of Luxembourg have discovered a flaw in the security of e-passports, which allows tracing of the movements of passport holders.

Internet of Things
Internet of Things Everything goes online

Computer scientist Markus Mock on opportunities, risks and the future of the Internet of Things

Le système de sécurité des aéroports de haute technologie FLYSEC La fin des longues files d’attente et des mesures de sécurité contraignantes

L’Université du Luxembourg, en collaboration avec Lux-Airport, a testé un système de sécurité des aéroports de haute technologie, ouvrant la voie à un avenir dénué de fouilles aléatoires.