Le linguiste étudie les langues, des plus anciennes au plus récentes, pour mieux comprendre le mode d’expression des différentes cultures.

Auteur: Corinne Kraemmer

Le linguiste considère que la langue fait partie du patrimoine culturel d’un pays, de même que l’art et l’histoire. Ses études lui permettent de mieux comprendre comment une langue s’est développée, et de prévoir éventuellement comment elle va évoluer dans le futur. Certains linguistes focalisent sur la diversité des langues et langages et essayent de définir le langage humain en général, malgré les différences entre les langues parlées et écrites et le langage corporel. D’autres se concentrent sur la forme que pourrait prendre un langage entre l’homme et la machine/robot.

Le linguiste applique une approche scientifique pour étudier la langue. Il effectue une analyse détaillée du son et du découpage des syllabes, et il étudie la grammaire et la construction des mots et des phrases.

Il se trouve donc confronté à de nombreuses disciplines scientifiques, comme la linguistique et la psychologie (sciences sociales et humaines), mais aussi les neurosciences et la physique (sciences naturelles).

Les sciences humaines et sociales s'intéressent à l'être humain, aussi bien aux interactions entre individus et à l'organisation sociale, qu'à son comportement individuel et sa personne. Il existe de très nombreuses sous-disciplines, comme par exemple la sociologie, la linguistique, les sciences politiques, les sciences économiques, la psychologie, l'histoire et bien d'autres.

Liens recommandés :

http://www.kelformation.com/fiches-metiers/linguiste.php

http://www.onisep.fr/Ressources/Univers-Metier/Metiers/linguiste

 

Infobox

Tout court

Le linguiste doit avoir une culture générale importante et être ouvert d’esprit. Son travail s’intègre le plus souvent dans celui d’une équipe pluridisciplinaire, et il doit pouvoir intégrer les différentes influences scientifiques.

Il peut également être amené à utiliser des instruments scientifiques et des outils informatiques pour effectuer ses analyses.

Niveau d’études

Bac + 5 ou bac + 8 en cas de thèse

Employeur 

Organismes de recherche, entreprises

Type d’études

Master en linguistique ou diplôme d’ingénieur spécifique, suivi par une thèse.

Pour en savoir plus sur les études, veuillez vous adresser au CEDIES.

 

Aussi intéréssant

Etude en ligne À quelle vitesse reconnaissons-nous les nombres dans différentes langues?

Comment les nombres en différentes langues sont-ils traités dans le cerveau d'enfants, d'adolescents et d'adultes multil...

« Schnëssen » pour la science Des chercheurs collectent des données sur la langue nationale au moyen d’une application mobile

Quelles sont les variantes locales du luxembourgeois dans le pays ? Pour répondre à cette question, l’Université de Luxe...

Sprooch léieren Kann ee Sprooche ëmmer léieren? Oder ass et iergend wann ze spéit?

Gëtt et eng “kritesch Period” fir eng Sprooch ze léieren, wou et dono einfach ze spéit ass?

Aussi dans cette rubrique

29 février
Histoire du calendrier Quelles sont les origines de notre calendrier ?

Le 29 février n'a lieu que tous les quatre ans – pendant ce qu'on appelle les années bissextiles. Mais quelle en est l’explication et comment nos ancêtres ont-ils mis au point notre système calendair...

FNR
Artificial Intelligence The EU AI Act: driver or brake for research and innovation?

The world's first law to regulate artificial intelligence is on its way: the EU AI Act of the European Union. Three scientific experts explain what they think of the regulations.

Science-Check Voiture électrique vs voiture thermique: qui a la meilleure empreinte carbone ?

Les voitures électriques émettent-elles réellement moins de CO2 que les voitures thermiques ? Un épisode « Ziel mir keng ! » en collaboration avec le chercheur Thomas Gibon du LIST.

FNR