Flickr, Adobe Stock, Craiyon, Night Café

L‘intelligence artificielle peut-elle guider nos choix artistiques ?

Université du Luxembourg

Intelligence artificielle / art / homme-machine

La réponse dépend évidemment de nos attentes ! L’IA pourrait ainsi, par exemple, fournir du contenu personnalisé répondant à nos intérêts et préférences artistiques. Notamment – comme le montre cette nouvelle étude – dans le choix d’un tableau. 

Les informaticiens de l’Université du Luxembourg ont réussi à « nourrir » une IA avec suffisamment de données visuelles et textuelles sur des œuvres d’art, permettant ainsi à l’IA d’en détecter les thèmes sous-jacents, analyser les préférences des utilisateurs et même les émotions provoquées (calme, angoisse…). Forte de ces informations, l’IA peut ensuite extraire des similitudes entre les œuvres et émettre des suggestions appropriées, malgré la nature hautement subjective de nos choix. Reste à savoir si c’est un enrichissement, ou une limitation qui nous enfermerait dans nos préférences ?

Ces conclusions ont été présentées lors de la conférence internationale sur l'interaction homme-machine (CHI'23) le 26 avril 2023 à Hambourg.

Vers le communiqué de presse / Vers la publication

 

Comment aider une plante stressée ?

Luxembourg Institute of Science and Technology (LIST)

Agriculture / Nanotechnologie / Antioxydants / Phyto-courriers

Déstresser une plante verte, c’est possible. Elle ne peut certes pas bouger pour échapper à une source d’inconfort, ni faire du yoga pour se relaxer… En revanche, elle peut absorber des nanoparticules lipidiques hybrides stabilisées au silicium. Et selon une équipe de chercheurs du département Environmental Research and Innovation (ERIN) au LIST, ça pourrait bien l’aider.

Dans cette étude, des plants de tomate ont été soumis à un stress salin. Les nanoparticules, aussi appelées « phyto-courriers », ont agi comme des messagers délivrant aux plants les substances nécessaires pour les aider à résister : notamment, de la quercétine et de l’acide salicylique. La quercétine est un antioxydant connu pour sa capacité à protéger contre le stress.

L'aspect unique de cette technologie est que ces nanoparticules sont totalement biocompatibles avec les plantes, et non toxiques ; les effets bénéfiques décrits dans l’étude n’ont jamais été rapportés dans la littérature auparavant.

Vers le communiqué de presse / Vers la publication

 

Quelles drogues circulent dans les soirées luxembourgeoises ?

Laboratoire National de Santé (LNS)

Substances nocives récréatives / Société / Santé

Consommer de la drogue en soirée n’a rien de nouveau – en revanche, la nature et la disponibilité des substances utilisées le sont. Un projet de recherche du LNS et de l‘association 4Motion a récolté et analysé 117 échantillons de drogue collectés directement auprès des consommateurs dans les festivals et les boites de nuit en 2022. Parmi ces échantillons, 10 ne contenaient pas la substance attendue par le consommateur. En outre, des substances psychoactives inconnues ont été retrouvées, montrant que le marché est mouvant et imprédictible, selon l’adage : tout ce qui fait de l’effet sera vendu et consommé un jour.

Et de quoi s’agit-il concrètement ? MDMA, cocaïne, amphétamines, kétamine, LSD… La liste est longue.

Ce projet est particulièrement intéressant sur le plan européen pour lutter contre l‘introduction de nouvelles substances psychoactives, une tendance en nette progression actuellement.

Vers le communiqué de presse / Plus d’informations

 

Le lien entre génétique, structure cérébrale et intelligence

Faculté des Sciences Humaines, des Sciences de l’Éducation et des Sciences Sociales​ (FHSE), Université du Luxembourg

Intelligence / Génétique / Neurosciences

Définir l’intelligence n’est pas une mince affaire – établir le lien entre intelligence et hérédité l’est encore moins. Des chercheurs de l'Université de la Ruhr à Bochum et de l'Université du Luxembourg se sont attelés à la tâche.

En analysant simultanément les données génétiques, les données d’imagerie médicale et les tests d'intelligence, ils ont trouvé que certaines zones du cerveau, en lien avec certaines variations génétiques, étaient associés à de meilleures capacités cognitives. Plus précisément, la surface et la connectivité structurelle (donc la façon dont ces zones sont reliées entre elles) des régions frontales, sensorielles, motrices, temporales et occipitales antérieures, en lien avec la variation génétique, influenceraient l’intelligence générale. En outre, le volume de matière grise corticale serait associé positivement à l’intelligence : plus il y a de neurones, plus il y a de synapses, et plus la puissance de calcul est grande.

L’ampleur des données utilisées dans cette étude est sans précédent.

Vers le communiqué de presse / Vers la publication

 

Une nouvelle molécule rejoint la lutte contre le cancer

Luxemburg Institute of Health (LIH)

Nouvelles thérapies / Cancer / Santé

En cancérologie, toute nouvelle thérapie est porteuse d’espoir et de vie. Une nouvelle molécule,  appelée TH9619, pourrait bien le devenir. Etudiée par des chercheurs du LIH, de l’Université de Sheffield et du Karolinska Institut, cette molécule permettrait de s’attaquer aux cellules cancéreuses en ciblant spécifiquement une voie métabolique cruciale pour la synthèse et la réparation de l’ADN. Les chercheurs en détaillent le mode d’action dans une publication récente, parue dans Nature metabolism.

Afin de proliférer, les cellules cancéreuses augmentent le nombre d’enzymes impliquées dans le métabolisme 1C (impliquant des composés organiques à un seul atome de carbone), répondant ainsi à leur besoin accru en nucléotides, ces éléments qui constituent l'ADN. Ce besoin crée cependant une vulnérabilité exploitée par TH9616 : la nouvelle molécule prive les cellules cancéreuses du tétrahydrofolate, provoquant ainsi leur mort.

Cette nouvelle approche pourrait donc être utilisée en combinaison avec des traitements existants afin d’en améliorer l’efficacité.

Vers le communiqué de presse / Vers la publication

 

Le désherbage mécanique protège-t-il efficacement les cultures de soja biologiques ?

Institut fir biologësch Landwirtschaft an Agrarkultur (IBLA)

Agriculture biologique / Désherbage / Soja

Le soja biologique n’est pas encore une culture établie au Luxembourg ; il mérite donc un peu de recherche. Dans une étude récente de l’IBLA, l’efficacité du désherbage mécanique a été évaluée. Les résultats sont mixtes : l’efficacité des méthodes évaluées était faible lorsque l’infestation en adventices – communément appelées « mauvaises herbes » – était déjà élevée après la levée du soja. En revanche, toutes les méthodes, employées précocement, ont montré une efficacité similaire.

La régulation des adventices est un élément essentiel pour permettre au soja, une plante très sensible à la compétition au stade juvénile, de bien pousser. Différentes méthodes de désherbage (binage, hersage, désherbage manuel…) ont été testées au Luxembourg en 2018-2019 ; elles ont été comparées à un groupe contrôle sans adventices. La croissance et le rendement ont été évalués.

Un contrôle efficace des mauvaises herbes est un facteur clé dans l’établissement du soja biologique au Luxembourg.

Vers le communiqué de presse / Vers la publication

 

Une avancée dans l’étude des voies d‘invasion parasitaires

Musée National d’Histoire Naturelle (MNHN)

Parasitologie / Analyse génétique

A l’avenir, quand on voudra comprendre comment un parasite envahissant s’est propagé, il ne sera plus forcément nécessaire d’analyser les tissus de l’hôte. Une équipe de chercheurs a démontré qu’il était possible d'extraire et d'amplifier l'ADN d’un animal infesté – en l’occurrence, le raton laveur – à partir de l’ADN de son parasite, le ver rond Baylisascaris procyonis.

L’intérêt est le suivant : des informations importantes sur les voies de déplacement et d'introduction des parasites envahissants peuvent être obtenues en comparant la composition génétique d'un parasite et de ses hôtes avec leur structure génétique dans d'autres zones de distribution ; or les tissus de l’hôte ne sont pas toujours disponibles. Grâce à ces résultats, l‘étude de l‘ADN présent dans un parasite pourrait offrir à lui seul tous les renseignements utiles.

Des recherches ultérieures devront déterminer si cette méthode peut être reproduite pour toutes les espèces de parasites.

Vers le communiqué de presse / Vers la publication

 

Comment travaille-t-on au Luxembourg?

STATEC

Société / Emploi

Avec 47% de frontaliers sur les 479 000 salariés du Luxembourg, et seulement 1 salarié sur 4 qui a la nationalité luxembourgeoise, les chiffres du STATEC, publiés à l‘occasion de la journée du travail, illustrent une nouvelle fois la situation bien particulière du Grand-Duché. Plus de la moitié des frontaliers sont Français.

En ce qui concerne le travail des résidents, 31 % des femmes travaillent à temps partiel, contre 7% des hommes. La famille en est la raison invoquée dans près de la moitié des cas. Cela contraste avec le taux européen, qui est nettement plus bas (39%). En outre, seul 9% du travail à temps partiel est involontaire au Luxembourg, contre 23% dans l’UE.

Et qu’en est-il de la satisfaction du travail ? Elle dépend de la profession : les plus satisfaits seraient les agriculteurs et les métiers qualifiés. En revanche, les métiers de service semblent générer plus d’insatisfaction.

Vers la publication

 

Quel rôle joue le système immunitaire dans la maladie de Parkinson ?

Luxembourg Institute of Health (LIH)

Maladies neurodégénératives / Parkinson / Système immunitaire

Un article très complet sur rôle du dysfonctionnement immunitaire dans le développement de la maladie de Parkinson a été publié récemment dans la revue Neuroinflammation. Le travail des chercheurs du LIH s’est tourné vers l’importance du gène PARK7, qui code pour DJ-1, une protéine participant dans la protection des neurones et la régulation de la réponse immunitaire du cerveau.

Une mutation de ce gène peut entraîner une apparition précoce de la maladie de Parkinson. Ses dysfonctionnements ont un effet important sur la réponse des cellules microgliales, lesquelles forment la principale défense immunitaire du système nerveux central. Une bonne compréhension de PARK7 est donc cruciale pour comprendre la maladie.

L'étude des mutations à l'origine de la maladie pourrait ainsi permettre le développement de nouvelles thérapies favorisant la protection des neurones chez les patients atteints de la MP.

Vers le communiqué de presse / Vers la publication

 

L‘âge d‘apparition de Parkinson a-t-il une influence sur les symptômes développés ?

NCER-PD (LCSB, LIH, CHL, IBBL)

Maladies neurodégénératives / Parkinson / Vieillissement

Oui et non.

Les différences au niveau des symptômes non-moteurs, comme la santé mentale, la digestion ou l'odorat par exemple, seraient ainsi dues au processus de vieillissement naturel et non à l’âge d’apparition de la maladie de Parkinson. En revanche, concernant les symptômes moteurs et les performances cognitives, l'âge d’apparition augmente de façon significative la sévérité des symptômes (comparé au groupe contrôle).

Ces observations ressortent des données de la grande étude luxembourgeoise sur la maladie de Parkinson, à laquelle ont participé plus de 800 patients et autant de personnes contrôles,  Ces résultats, obtenus par les chercheurs du centre d’excellence en recherche scientifique sur le Parkinson (NCER-PD), suggèrent que la majorité des différences phénotypiques non motrices observées dans la maladie de Parkinson seraient dues au processus de vieillissement physiologique lui-même, plutôt qu'à l’effet spécifique de l’âge d’apparition de Parkinson.

Vers le communiqué de presse / Vers la publication

Auteur: Diane Bertel
Éditeur: Michèle Weber (FNR)

Aussi dans cette rubrique

Science Challenge Show Take Off - Aperçu de tous les épisodes

Dans cet article, tu découvriras tout sur les épisodes actuels de Take Off et tu ne manqueras aucun moment de suspense.

FNR, ALF
Jeunes scientifiques Du LSD contre l’anxiété : une bonne idée ?

Une jeune scientifique fait un tour de la littérature sur une question complexe : le LSD a-t-il le potentiel de devenir un traitement médical du trouble anxieux ?

FNR
Finances et fiscalité Charge fiscale et pouvoir d'achat : notre système fiscal est-il équitable ?

Malgré les baisses d'impôts depuis le 1er janvier 2024, les demandes de réformes fiscales et d'allègements supplémentaires ne faiblissent pas. Interview avec une chercheuse sur l'équité fiscale.