screenshot of policy brief

LISER

Policy brief du 9 novembre publié par le LISER et le STATEC.

Comme la plupart des autres pays européens, le Luxembourg affronte une nouvelle vague de Covid-19 qui a d’ores et déjà dépassé les prévisions initiales des analystes en santé publique. C’est donc avec une triste impression de déjà vu que les citoyens européens et luxembourgeois ont connu une nouvelle phase de restrictions sanitaires mises en œuvre pour freiner la propagation du virus et éviter la saturation des hôpitaux.

En théorie, ces restrictions sanitaires induisent des effets ambigus sur l’économie : d’une part, elles réduisent mécaniquement le volume des transactions économiques mais d’autre part, elles évitent également les phénomènes de panique. En pratique, les mesures de confinement mises en œuvre  en  mars et en avril ont engendré des baisses marquées  de l’activité et ont plongé la plupart des économies dans une récession temporaire.

Collaboration entre le LISER et le STATEC

Pour quantifier les effets potentiels de la seconde vague sur l’économie luxembourgeoise, déjà en début novembre 2020, dans la série des Policy Briefs du LISER, les économistes du LISER (Michal Burzynski, Frédéric Docquier et Joël Machado) et du STATEC (Ferdy Adam et Tom Haas) avaient combiné leurs outils de prévision et de simulation. Leur étude met en évidence les interactions entre les évolutions macroéconomiques et épidémiologiques, et compare les effets de politiques sanitaires d’ampleur variable.

L’analyse complète les résultats présentés dans la Note de Conjoncture récente du STATEC qui définit un spectre de possibilités macroéconomiques pour les années 2020 et 2021. Cette note avait distingué un scénario optimiste (absence d’effet de la second vague) et un scénario pessimiste (instauration d’un nouveau confinement semblable à celui de mars-avril mais de plus longue durée).

Policy brief : le scénario intermédiaire

Le Policy Brief du LISER, intitulé « How bad will the Covid-19 second wave be for Luxembourg’s economy?» avait considéré des scenarios intermédiaires plus en accord avec l’évolution sanitaire observée et les décisions politiques mises en œuvre   au Luxembourg.

L’analyse confirme que l’économie luxembourgeoise a mieux résisté que les autres pays européens. La croissance économique réelle prévue pour 2020 sera négative mais devrait avoisiner les -3.8%. En ce qui concerne l’année 2021, la croissance dépendra fortement de l’efficacité des mesures sanitaires en vigueur ainsi que de la conjoncture internationale.

Si les politiques actuelles et/ou l’arrivée du vaccin s’avèrent suffisantes pour endiguer rapidement la progression du virus, la croissance réelle en 2021 sera supérieure à 3.5%. Dans le cas contraire, on se rapprochera du scénario pessimiste du STATEC. En particulier, la perspective d’un reconfinement similaire à celui de la première vague et de plus longue durée conduirait à une croissance réelle proche de zéro en 2021, voire un taux de croissance légèrement négatif.

Plus d’infos dans le policy brief du LISER du 9 novembre et la note de conjoncture du STATEC du 3 décembre 2020.

Auteur : LISER
Editeur : Michèle Weber (FNR)

Aussi intéréssant

Réduction de la transmission Les vaccins contre la Covid-19 réduisent la transmissibilité du SARS-CoV-2 – mais dans quelle mesure ?

En moyenne, les personnes vaccinées sont moins contagieuses que celles qui ne se font pas vacciner. Mais de combien les ...

FNR
Vérification des faits : le « variant indien » Covid-19 : que savons-nous du variant Delta ?

Le nombre d’infections en Europe est de nouveau en hausse. Ce phénomène est-il attribuable au variant Delta ? Quelle est...

FNR
Projet COVID-Kids La satisfaction de vie et le bien-être des enfants à l’épreuve de la pandémie

Les enfants et adolescents sont durement touchés par les changements liés à la pandémie du coronavirus. Le projet COVID-...

Aussi dans cette rubrique

Enquête Impact socio-économique de la pandémie de COVID-19 et des mesures de (dé)confinement au Luxembourg sur les individus et les ménages

Deux impacts socio-économiques majeurs ont pu être identifiés lors de la première vague en 2020: l’un lié au travail et l’autre à la vie quotidienne. Participez maintenant à la seconde enquête!

Portrait Francesco Sarracino
Prospérité et qualité de vie Pourquoi une hausse de la croissance économique ne mène pas forcément à un plus grand bien-être

La stagnation de l’économie n’est pas une bonne chose. C’est du moins ce que l’on entend souvent. Francesco Sarracino, économiste au STATEC, voit les choses un peu différemment.

RECOVid-Team
Coronavirus and economy What socio-economic effects could Covid-19 have in Luxembourg?

In this first working note, preliminary estimates are presented by RECOVid, a group of economists from research institutions in Luxembourg.

Marché du travail Rémunérer les employés en fonction de leurs résultats permet-il réellement d’obtenir de meilleurs résultats ?

La rémunération au mérite individuel stimule la motivation des employés. Vous pourriez penser ça. Des conclusions de travaux de recherche montrent, que cela ne correspond pas vraiment à la réalité.