Bus, tram, train, voiture, vélo ou à pied ? Quel moyen de transport utilises-tu à l'heure actuelle et à quel point en es-tu satistfait?

Afin de pouvoir répondre à cette question, le Luxembourg Institute for Socio-Economic Research (LISER) lance entre le 11 et le 29 février 2020, une enquête en ligne sur le ressenti des résidents et frontaliers par rapport aux transports publics et à la mobilité dans le pays.

Évolution du système de transport et de la mobilité

Quand on sait que le chiffre de 200.000 travailleurs frontaliers a été dépassé, et qu’à ce chiffre on ajoute celui des résidents luxembourgeois qui se déplacent eux aussi vers leur lieu de travail, on peut aisément imaginer l’ampleur du trafic sur le réseau routier du pays, et plus particulièrement autour de la   capitale.

Pour tenter de pallier ce problème, le Gouvernement luxembourgeois est actif, en proposant de nombreux parking P+R, de nouvelles lignes de bus et de tram, des investissements dans le vélo, ou encore la mise en place des transports publics gratuits au 1er mars 2020.

Les systèmes de transport et la mobilité évoluent ainsi rapidement au Luxembourg. Ceux qui vivent ces changements, de façon passive ou active, qu’ils soient résidents ou frontaliers, sont-ils satisfaits de cette mobilité en général, et des transports publics en particulier ?

L’enquête du LISER

La participation à l’enquête est anonyme. Les 30 questions de l’enquête sont organisées en trois grandes parties, à savoir :

  1. le comportement actuel en matière de déplacements
  2. la satisfaction par rapport aux transports publics
  3. l’intention future d’utiliser les transport  publics

Cette enquête se veut différente et complémentaire de celles déjà réalisées sur le territoire (Enquête Mobilité Frontaliers  en  2010-2011  et  LuxMobil  en  2017 au Luxembourg, etc.), car elle vise essentiellement à estimer un niveau de satisfaction par rapport aux transports publics et à la mobilité dans le pays.

Cette enquête s’adresse à l’ensemble de la population (de plus de 16  ans),  que  ce  soient  les  travailleurs,  les étudiants, les retraités, ou les lycéens, aussi bien frontaliers  que  résidents luxembourgeois.

Plus les réponses seront nombreuses, plus les résultats seront fiables. Répondre à ce questionnaire devrait prendre au maximum une quinzaine de minutes.

Adresse de l’enquête : https://mobilitysurvey.liser.lu/235941

Auteur: LISER
Éditeur: Michèle Weber (FNR)
Photos: Bus, vélo, à pied: GilPe via Wikimedia Commons; Tram: Metrophil via Wikimedia Commons; Train:
Peter van de Ven via Pixabay; Cars: Michèle Weber (FNR)

Infobox

Collaborateurs

L’enquête est sponsorisée en partie par la Vrije Universiteit Brussel et l’Université du Luxembourg.

Contacts

Contact scientifique

Dr. Veronique VAN ACKER
Département ‘Développement Urbain & Mobilité'

veronique.vanacker@liser.lu
Tél.: (+352) 58 58 55 - 302

Contact presse

Carole Wiscour-Conter
Service Communication

carole.wiscour-conter@liser.lu
Tel. : +352 58 58 55 803

Aussi dans cette rubrique

Freshwater pearl mussel
Hydrologie Des mollusques pour le suivi des cours d’eau

Au Luxembourg, des chercheurs utilisent des coquilles de mollusques pour connaître l’âge de l’eau et son parcours. Comment et en quoi est-ce important ?

FNR
Changement climatique et inondations Pluies diluviennes et inondations : comment l’eau arrive-t-elle et quel est son sens d’écoulement ?

Les fortes pluies posent de nouveaux défis aux institutions chargées de la protection contre les inondations. Quelles en sont les causes et comment y faire face ?

Changement climatique Quels sont les impacts du changement climatique et de la pollution atmosphérique sur la santé ?

Les chaleurs extrêmes et la pollution atmosphérique représentent des risques de santé. Une étude s’intéresse à la corrélation de ces facteurs environnementaux et aux conséquences socio-économiques.

Changement climatique et inondations Pluies diluviennes et inondations : comment prévoir leur étendue ?

Alors qu’elles provoquent de gros dégâts, les fortes pluies locales sont difficiles à prédire. Au LIST, une solution est à l’étude en collaboration avec l’Administration de la gestion de l’eau.