© shotshop

La voix peut fournir des informations sur l'état de santé.

La voix humaine est un moyen de communication puissant qui
 transmet des sentiments et des émotions, mais qui peut aussi 
refléter immédiatement les changements dans la santé d'un 
individu. Cette notion, associée à l'adoption généralisée des outils
 numériques et de l'intelligence artificielle dans les soins de santé,
 plaide en faveur de l'utilisation des technologies vocales à des fins diagnostiques et médicales.

Prise en charge de la télémédecine et de la télésurveillance des patients à distance

Les biomarqueurs vocaux pourraient à l'avenir être utilisés dans divers contextes tels que la télémédecine, la télésurveillance des patients entre les visites cliniques ou pour évaluer l'efficacité d'un médicament dans un essai clinique. À cette fin, les données audio, cliniques, épidémiologiques et les résultats rapportés par les patients doivent être collectés simultanément et systématiquement via des méthodologies bien structurées.

Dans ce contexte, l'unité de recherche « Deep Digital Phenotyping » (DDP) du Luxembourg Institute of Health (LIH)  a lancé l'étude CoLive Voice, dans le but de collecter et d'analyser des dizaines de milliers d'enregistrements vocaux de volontaires pour identifier des biomarqueurs vocaux pour une variété d'affections et de symptômes chroniques − du stress, de l'anxiété et de la dépression, au cancer, au diabète, à la sclérose en plaques, aux maladies inflammatoires de l'intestin et même à la COVID-19.

Extraction des caractéristiques audio les plus significatives d'enregistrement vocal

« Un biomarqueur vocal est une caractéristique ou une combinaison de caractéristiques de la voix qui peut être associée à un résultat clinique spécifique et qui peut donc être un outil précieux pour surveiller les patients, diagnostiquer une affection, évaluer la gravité d'une maladie et même développer de nouveaux médicaments », explique le Dr Guy Fagherazzi, directeur du DoPH et chercheur principal de CoLive Voice.

Plus précisément, à travers une enquête en ligne anonyme sur l'application web CoLive Voice, les participants à l'étude répondront d'abord à un questionnaire détaillé sur leur état de santé, abordant des aspects cliniques et épidémiologiques tels que les facteurs liés au mode de vie, les symptômes autodéclarés, les traitements en cours et les maladies diagnostiquées. Il leur sera ensuite demandé d’effectuer cinq enregistrements vocaux différents en lisant de courts textes prédéfinis, en toussant, en respirant profondément et en comptant, entre autres. Les scientifiques du LIH traiteront ensuite les données collectées et extrairont les caractéristiques audio les plus significatives, en fonction du trouble de la voix, de la maladie ou du type d'enregistrement vocal.

Analyse des caractéristiques acoustiques et linguistiques

« Par exemple, des caractéristiques acoustiques extraites d'enregistrements d'une voyelle soutenue comme 'aaaa' peuvent nous aider à détecter la maladie de Parkinson, alors que des caractéristiques linguistiques extraites d'un discours spontané ou semi-spontané pourraient être plus adaptées aux troubles de la santé mentale », précise Aurélie Fischer, coordinatrice du projet CoLive Voice.

Ces caractéristiques audio peuvent ensuite être utilisées pour « entraîner » des modèles d'apprentissage automatique et d'apprentissage profond, afin de prédire ou de classer automatiquement tout résultat clinique, médical ou épidémiologique d'intérêt, à partir de caractéristiques vocales seules ou en combinaison avec d'autres données de santé.

Une banque de données audio multilingue et internationale pour l’identification de biomarqueurs vocaux

Les adultes et les adolescents de plus de 15 ans, de n'importe quel pays et quel que soit leur état de santé, sont éligibles pour participer à CoLive Voice. En plus des individus en bonne santé, les chercheurs s'intéressent à inclure les patients vivant avec le cancer, le diabète, la sclérose en plaques, les maladies inflammatoires de l'intestin ou la COVID-19.

« Bien qu'il s'agisse d'une initiative luxembourgeoise, la force de l'étude réside dans sa dimension internationale. En effet, nous attendons la participation de plus de 50 000 personnes dans le monde, contribuant à faire de CoLive Voice une banque de données audio multilingue et internationale pour l’identification de biomarqueurs vocaux », conclut le Dr Fagherazzi.

L'application est disponible en quatre langues

La participation à CoLive Voice est entièrement volontaire, unique et complétement anonyme. Des informations sur la voix sont fournies aux participants tout au long de l'enquête sous forme de « Fun Facts ». L'application est disponible en anglais, français, allemand et espagnol et est accessible via le lien suivant : www.colivevoice.org

Auteur : LIH
Editeur : Uwe Hentschel

Aussi intéréssant

Dépistage néonatal Recherche systématique de maladies chez les bébés

Grâce au dépistage néonatal, des maladies rares mais graves sont détectées de manière précoce au LNS. Cela permet d'évit...

LNS
Schnapp & Co. Kann ee sech duerch Keelt erkalen?

Firwat hu mir eigentlech meeschtens am Wanter de Schnapp? Ass et wéinst der Keelt datt een sech méi liicht erkaalt? Mr S...

FNR
Médecine Quelle était la maladie contre laquelle Stephen Hawking s'est battu ?

Le 14 mars 2018, un brillant astrophysicien s’est éteint après une lutte de plus de 50 ans contre sa maladie. Retour sur...

FNR

Aussi dans cette rubrique

Dépistage néonatal Recherche systématique de maladies chez les bébés

Grâce au dépistage néonatal, des maladies rares mais graves sont détectées de manière précoce au LNS. Cela permet d'éviter ou au moins de limiter les conséquences négatives.

LNS
Nouvelle approche d'immunothérapie L'allergie au chat : des niveaux élevés d'adjuvant renforcent la tolérance immunitaire et atténuent les symptômes allergiques

Des chercheurs du LIH ont proposé une nouvelle approche thérapeutique pour traiter l'allergie sévère au chat qui pourrait éliminer les caractéristiques essentielles de l'allergie.

LIH
Stroke and language How listening to a story can help us diagnose a language disorder

A Luxembourgish PhD student at KU Leuven summarises her research project in a 2-minute video.

Électrochimie La nanochimie sur une puce pour le traitement du cancer de prochaine génération

Les progrès réalisés en matière de fabrication et de criblage de molécules thérapeutiques pourraient nous rapprocher du rêve d’offrir à chaque patient atteint d’un cancer un traitement personnalisé.