Ärzte und Krankenpfleger diskuttieren

© Shotshop

Toute une équipe d’experts et de médecin discutent ensemble les options de traitement.

Il existe plusieurs possibilités pour traiter le cancer. Chaque traitement est adapté au type et à la progression du cancer en question. Une série d'articles sur le cancer du magazine pour jeunes ins!der de la Fondation Cancer.  

Lorsqu’un spécialiste, un oncologue ou un cancérologue, pose le diagnostic de cancer chez un patient, un ensemble de médecins issus de différentes spécialités se réunit afin de déterminer les meilleurs traitements possibles. Dans le cas du cancer du sein par exemple, les oncologues rencontrent alors des gynécologues, un radiothérapeute, un chirurgien, un radiologue et en principe aussi un anatomopathologiste.

Le médecin traitant présente ensuite à son patient les recommandations des experts. La décision finale quant au choix de traitement appartient cependant au médecin traitant et au patient.

Chirurgie

Lorsqu’une ablation totale de la tumeur est possible et que les ganglions environnants sont sains ou ont été retirés, la guérison est possible.

Chimiothérapie

Avec ce type de traitement, classique, le patient reçoit des médicaments dits cytostatiques (du grec cyto = cellule et statik = stopper) par perfusion ou piqûre (et plus rarement en comprimés). Ces médicaments bloquent la division cellulaire, la mitose, et peuvent tuer les cellules cancéreuses. Les médicaments cytostatiques sont distribués dans tout l’organisme par la circulation sanguine.

Radiothérapie

La radiothérapie agit sur les cellules cancéreuses en détruisant leur patrimoine génétique afin qu’elles cessent de se multiplier.

Hormonothérapie

lorsqu’une tumeur cancéreuse a des récepteurs hormono-sensibles, comme cela peut être le cas avec le cancer du sein ou de la prostate, les hormones de l’organisme peuvent favoriser le développement de la tumeur. Une hormonothérapie est alors recommandée.

Thérapie ciblée

Ce nouveau type de traitement du cancer repose sur une approche moléculaire. Certaines cellules cancéreuses ont à la surface de leur membrane des structures uniques
telles que des récepteurs et d’autres protéines de membrane qui les distinguent des autres cellules de l’organisme. Les médicaments de thérapie ciblée visent précisément
ces caractéristiques.

Immunothérapie

Cette approche thérapeutique constitue une forme de thérapie ciblée. Le système immunitaire de l’organisme est ici utilisé pour lutter contre le cancer. La plupart des
médicaments d’immunothérapie sont des inhibiteurs des points de contrôle : ils ôtent les freins du système immunitaire. Le système immunitaire peut ainsi attaquer la
tumeur de façon plus intensive.

L’homéopathie n'est pas reconnue comme option de traiter le cancer.

Les médecines parallèles n’ont pas prouvé leur efficacité.

Le chiffre-clé

Les médecins parlent de guérison d’un cancer lorsqu’aucune récidive ne survient dans les cinq années qui suivent le traitement.

Pour les personnes atteintes

Il existe des Youtubeurs comme Sandra Tyson qui parlent du cancer. Sur ces chaînes (en allemand), tu trouveras une toute autre façon d’aborder la maladie et
ses conséquences, au calme et loin de l’atmosphère des hôpitaux. http://bit.ly/2DL1TZX

Autres articles

Qu'est que le cancer? Une tumeur n'est pas nécessairement un cancer

Ne laisse aucune chance au cancer! Comment prévenir et détecter un cancer de manière précoce

Auteur: Fondation Cancer
Photo: shotshop.com

Infobox

Faits concernant le cancer chez les enfants et les adolescents

  • Chaque année au Luxembourg, près de 1.000 personnes meurent des suites d’un cancer.
  • Pratiquement tous les types de cancers surviennent plus fréquemment chez les personnes âgées que chez les jeunes.
  • Au Luxembourg, le diagnostic de cancer est posé sur environ 30 jeunes chaque année, mais 75 à 80 % de tous les enfants et adolescents atteints de cancer guérissent
  • Le cancer est un peu plus fréquent chez les garçons que chez les filles.
  • Les cancers les plus répandus chez les enfants et les adolescents sont la leucémie (cancer du sang), les tumeurs au cerveau, les lymphomes (cancer des ganglions), le cancer de la peau et le cancer des testicules.

Aussi intéréssant

Nouveautés en science L’essentiel de l’actualité de la recherche au Luxembourg- décembre 2021

Des chercheurs au Luxembourg ont identifié des pistes thérapeutiques pour prévenir l’hyper-inflammation causée par le CO...

Sensibilisation aux sciences Recherche sur le cancer : explications et expérimentations

La recherche sur le cancer, en quoi consiste-t-elle ? Les visiteurs du Relais pour la Vie ont eu l’opportunité de jeter ...

Modèles précliniques Faire progresser le traitement personnalisé du cancer grâce aux « avatars » de patients


Le LIH, en collaboration avec des partenaires de recherche, a établi une collection de modèles précliniques de tumeurs c...

LIH

Aussi dans cette rubrique

science-Check Ziel mir keng – Wéi geféierlech ass Cannabis?

Ënnert anerem zu Lëtzebuerg gëtt jo iwwer eng Legaliséierung vu Cannabis diskutéiert. Ma wéi geféierlech ass Cannabis da lo? A wat bréngt eng Legaliséierung?

FNR
science.lu check  Ziel mir keng: Wat bréngt Genderen? 

D’Thema gendersensibel Sprooch gëtt ganz kontrovers diskutéiert. Ma zu wat gëtt et wëssenschaftlech Erkenntnisser, zu wat net? An eiser zweeter Episode vun „Ziel mir keng!“ hu mir dat recherchéiert. 

FNR
Paxlovid, Molnupiravir
De l’espoir sous la forme de comprimés Qu’apporteront les médicaments anti-Covid-19 Paxlovid et Molnupiravir ?

Le Paxlovid et le Molnupiravir peuvent être pris à la maison. Vont-ils permettre de changer enfin la donne dans la lutte contre la pandémie ? Ce n’est (malheureusement) pas si simple...

FNR