Gehirn

University of Luxembourg, LCSB

D'énormes sculptures en forme de cerveau sont exposées dans le centre-ville de Luxembourg

Si vous vous promenez actuellement sur la place d'Armes à Luxembourg, vous trouverez deux énormes sculptures en forme de cerveau. Ils font partie de l'exposition "Mind the Brain", qui présentera au total 10 de ces œuvres d'art originales dans le centre-ville de Luxembourg du 15 septembre au 6 octobre 2019.

Chaque cerveau a été peint par un artiste luxembourgeois de renom et représente un des domaines de recherche du LCSB. Cette exposition propose une incursion dans la recherche biomédicale menée au LCSB pour informer mais aussi émerveiller le grand public.

Afin de soutenir l’art luxembourgeois et la recherche biomédicale sur les maladies neurodégénératives, les 10 sculptures sont mises en vente. Détails dans l’article ci-dessous ou sur le site internet de l’exposition (EN) : https://mindthebrain.lu/en/sale.

10 cerveaux – 10 artistes – 10 ans

« Pour célébrer notre dixième anniversaire, nous voulions partager notre passion pour la science avec le grand public, et le faire d’une façon inattendue, » explique le professeur Rudi Balling, directeur du LCSB. « C’est ce qui a inspiré cette exposition, et les artistes ont vraiment donné vie à ce que nous avions imaginé. Nous sommes très heureux de pouvoir collaborer avec ces esprits créatifs. »

Dix artistes locaux participent à cette exposition : Monique Becker, Raphael Gindt, Thomas Iser, Frank Jons, Daniel Mac Lloyd, Eric Mangen, Marc Pierrard, Joel Rollinger, STICK and Alain Welter. Leurs œuvres sont exposées un peu partout dans le centre-ville, du Glacis à la Cité Judiciaire. Détails sur le site internet de l’exposition : https://mindthebrain.lu/en/brains

Un centre de recherche interdisciplinaire dédié à la biomédecine

« Cette exposition transmet très bien ce qui fait le LCSB, » souligne le Prof. Balling. « L’interdisciplinarité et l’innovation, des défis et des résultats passionnants ! » Depuis 10 ans, le LCSB rassemble des « cerveaux » du monde entier pour travailler sur les maladies neurologiques et trouver des réponses à ces questions pressantes. Certains de nos talents ont étudié la biologie ou la médecine, d’autres les mathématiques, l’informatique ou la physique. Mélanger les gens issus de différents domaines et possédant diverses expertises au sein d’une équipe interdisciplinaire, c’est créer un tout qui est plus que la somme de ses parties. C’est essentiel pour trouver des solutions créatives à des problèmes complexes.

Le directeur du LCSB conclut : « avec environ 250 personnes travaillant ensemble au sein de quinze groupes de recherche et participant à plus de 400 collaborations, la recherche biomédicale luxembourgeoise a maintenant sa place sur la scène internationale. Notre expertise est reconnue dans plusieurs domaines clés et nous sommes prêts pour de nouveaux challenges scientifiques. »

Vente au profit de l’art et de la science

Les 10 sculptures sont mises en vente pendant de la durée de l’exposition pour le prix de € 8000 par sculpture. La moitié des fonds collectés reviendra aux artistes et l’autre moitié permettra de financer un projet de recherche sur les maladies neurodégénératives. Ce projet, dédié aux changements précoces dans la maladie de Parkinson, vise à identifier des biomarqueurs et à faciliter le diagnostic avant l’apparition des premiers symptômes. Un catalogue de vente est disponible sur demande. Une campagne sur les réseaux sociaux en partenariat avec Hogan Lovells Luxembourg va également permettre de lever des fonds : pour chaque photo d’une sculpture de cerveau publiée avec le hashtag #MindtheBrain, la compagnie donnera 1€ pour la recherche biomédicale !

Plus d’informations sur https://mindthebrain.lu.

Contact

Aussi intéréssant

SRAS-CoV-2 et COVID-19 Tous nos articles sur le nouveau coronavirus

Vérifications de faits, recherche luxembourgeoise, interviews avec scientifiques: depuis janvier 2020, nous publions rég...

FNR
Pronostic des patients hospitalisés COVID-19 - Déterminer les patients à haut risque grâce à un modèle mathématique

Des chercheurs du Luxembourg et de Wuhan ont mis au point un modèle permettant de prédire assez précisément l'évolution ...

Journée internationale de l'épilepsie L’épilepsie, une maladie neurologique aux multiples facettes

Une crise d’épilepsie se traduit par une activité électrique anormale du cerveau. Connait-on les causes de cette maladie...

Aussi dans cette rubrique

Concours national Jonk Fuerscher Une serre autonome et intelligente pour réduire ses impacts environnementaux

Détecter les besoins et maladies des plantes à l’aide de l’intelligence artificielle, tel est le projet d’Elias Fizesan, lauréat du concours Jonk Fuerscher 2020.

Résultats de l’enquête COVID-19 sur science.lu Combien de contacts physiques les citoyens luxembourgeois ont-ils eu en moyenne pendant le confinement ?

Ces dernières semaines, nous avons mené une enquête sur science.lu. Il s’agissait ce faisant de découvrir dans quelle mesure le nombre des contacts physiques a diminué pendant le confinement.

LNS, FNR
Concours national Jonk Fuerscher Une application sur-mesure pour envoyer des messages codés

Comment se protéger des hackers ? Lauréats du Concours national Jonk Fuerscher 2020, Ege et Prem présentent leur application d’encryptage de données.