Coronavirus

National Institute of Allergy and Infectious Diseases(NIAID)

Micrographie électronique à transmission colorée d'un coronavirus apparu en 2012.

Note de la rédaction: Quelques heures après la publication de cet article, deux premiers cas de Coronavirus en Europe ont été confirmés dans les médias le soir du 24 janvier (à Paris). Le nombre de personnes contaminées en Chine est monté à près de 2.000 et le nombre de morts à 56 (état du 26 janvier). Toutes les autres informations contenues dans l'article restent inchangées à ce stade.

Qu'est-ce que le coronavirus?

Les coronavirus sont une famille de virus qui surviennent relativement fréquemment chez les animaux et les humains dans le monde entier et y causent diverses maladies. Il y a quelques semaines, il y avait six virus corona différents qui peuvent infecter les humains et y provoquer en général de légères infections respiratoires (rhume). Maintenant, il y existe a un septième coronavirus.

Le coronavirus qui cause actuellement des méfaits en Chine est un nouveau virus inconnu de la famille des coronavirus qui a causé une pneumonie grave chez certaines des personnes infectées et a jusqu'à présent entraîné la mort dans environ 3% des cas confirmés en Chine (État du 23 janvier 2020, source: OMS). Les chercheurs qui ont décodé la composition génétique du nouveau virus lui ont donné le nom provisoire 2019-nCoV.

Contrairement aux bactéries telles que streptocoques, les infections virales ne peuvent pas être traitées avec des médicaments tels que des antibiotiques. Seuls les symptômes de la maladie peuvent être traités.

Les coronavirus humains précédemment connus sont transmis à travers des aérosol (éternuements, toux) et à travers un contact physique étroit. Si et comment le nouveau virus corona est transmis de personne à personne n'est actuellement pas entièrement clair. Les symptômes des infections à coronavirus actuelles en Chine sont la fièvre, la toux et des difficultés respiratoires. Le Center for Disease Control (CDC) estime actuellement que la période d'incubation (temps entre l'infection et l'apparition des premiers symptômes) est entre 2 et 14 jours

Les experts de l'OMS et de Chine pensent actuellement qu'une transmission interhumaine au moins limitée est possible par contact direct. Afin de limiter une éventuelle propagation, la Chine a maintenant isolé plus de 50 millions de personnes du monde extérieur grâce à des mesures de quarantaine ou en empêchant le trafic local et à longue distance.

Une question cruciale pour évaluer la dynamique de la propagation possible de l'épidémie est maintenant de savoir avec quelle facilité le virus peut être transmis d'une personne à une autre et s'il va muter à l'avenir et s'adapter à l'hôte humain.

Les coronavirus en général peuvent changer (muter) rapidement leur constitution génétique. Cela pourrait rendre le nouveau virus plus dangereux en le rendant plus contagieux ou en provoquant une évolution plus sévère de la maladie. Une mutation pourrait également provoquer l'inverse et affaiblir le virus. Selon une fiche d'information du Science Media Center Germany, tous les échantillons de patients séquencés jusqu'à présent semblent génétiquement relativement similaires.

À quel point le nouveau coronavirus est-il contagieux?

Ce que l'on ne sait pas pour le moment est le nombre de personnes infectées en moyenne par une personne contaminée avec le nCoV. Dans un communiqué, l'OMS mentionne une estimation préliminaire du soi-disant R0 de 1,4 à 2,5. En termes simples, ce nombre («numéro de reproduction de base») signifie qu'une personne contaminée pourrait infecter en moyenne 1 à 3 autres personnes au cours de sa maladie. Si le R0 s'avère plus élevé, le virus pourrait se propager plus rapidement. À titre d'exemple, le R0 pour le virus de la rougeole est de 12-18.

Le Dr Weicherding considère que cette première évaluation est prématurée. Il indique: « Il est important de savoir que les cas initiaux confirmés en Chine proviennent tous de la ville de Wuhan. La plupart des personnes qui y ont été infectées ont ensuite voyagé, mais n'ont pas infecté de nouvelles personnes.
»

Il ajoute: « Le nombre de cas non signalés est plus élevé. Le Center for Disease Control (CDC) estime que les cas officiellement confirmés ne représentent que 10% des cas réels, selon lesquels il y aurait actuellement environ 5 000 personnes infectées*. Le R0 pourrait même être inférieur à 1, de sorte que toutes les personnes contaminées n'infectent pas nécessairement une autre personne. »

(*Note de la rédaction: état du 24 janvier 2020.)

Quelles sont les similitudes ou les différences entre le nouveau coronavirus et les agents pathogènes du SRAS et du MERS, ou ceux de la grippe aviaire et porcine?

Le nouveau coronavirus est lié à 70% au virus du SRAS, qui s'est propagé dans le monde entier depuis la Chine en 2002/2003 et a causé 800 morts. Depuis 2012, l'épidémie de MERS faisait également le tour, avec des infections respiratoires sévères, parfois mortelles, également provoquées par un coronavirus. L'origine des deux épidémies à l'époque est également citée comme une transmission de l'animal à l'homme.

Il y a une grande différence entre le nouveau coronavirus et le SRAS-CoV / MERS-CoV: jusqu'à présent, les évolutions cliniques des cas confirmés de 2019-nCOV ont été beaucoup plus douces que celles du coronavirus du SRAS ou du MERS, qui avaient un taux de mortalité entre 9 et 30 pour cent. En d'autres termes, environ une personne sur dix est décédée lors de la pandémie de SRAS il y a 17 ans. Dans l'infection à coronavirus actuelle, cependant, le taux de mortalité est, selon les chiffres du 24 janvier 2020, de 3% - soit 3 décès sur 100. « Le potentiel d'infection par le nouveau coronavirus est beaucoup plus faible que celui du SRAS ou du MESR. Le taux de mortalité est comparable à celui de l'épidémie de grippe saisonnière actuelle », a déclaré le Dr Weicherding.

Dans quelle mesure ces nouvelles infections à coronavirus sont-elles comparables à la grippe aviaire ou porcine qui ont provoqués des épidémies dans le passé?

Le Dr Weicherding déclare: « La grippe aviaire ou porcine est causée par des virus Influenza. Il s'agit d'un type de virus complètement différent. La voie de transmission par voie aérienne est la même, mais la pathologie est complètement différente pour les virus grippaux. De plus, les virus de la grippe peuvent changer génétiquement beaucoup plus rapidement que les coronavirus. » Par conséquent, on ne peut pas comparer directement ces types de virus.

Quelle est la probabilité que le nouveau coronavirus se propage de manière très large ?

La situation est constamment contrôlée par l'OMS. Jusqu'à présent, elle n'a pas déclaré une « urgence sanitaire internationale». (état du 23 janvier 2019)

L'évaluation par le European Center for Disease Prevention and Control (ECDC) est que le virus présente un faible risque pour l'Europe (état du 24 janvier). Même dans le cas de cas potentiel en Europe, aucune nouvelle propagation n'est à prévoir pour le moment, car jusqu'à présent aucune preuve d'une transmission humaine facile n'a été disponible, selon une fiche d'information sur le virus corona du German Science Media Center.

Dans la soirée du 22 janvier 2020, l'ECDC a fixé le niveau d'urgence 1 (PHE1) pour la santé publique, ce qui correspond au premier niveau d'alarme et permet de mobiliser davantage de personnel interne pour suivre la situation. Toutes les mesures de suivi et de contrôle sont coordonnées au niveau européen entre les pays par le Health Security Committee basé à Luxembourg, a indiqué le Ministère de la Santé dans un communiqué de presse.

Jusqu'à présent, aucun avis de voyage n'a été émis ni par l'OMS, ni par les autorités luxembourgeoises.

Quelle est la probabilité que le nouveau coronavirus arrive au Luxembourg?

« La probabilité que les cas après le voyage restent au Luxembourg est également faible », a annoncé hier le Ministère de la Santé dans un communiqué de presse. Il n'y a actuellement aucune connexion directe entre le Luxembourg et la ville chinoise de Wuhan.

En présence de patients présentant des symptômes d’infection pouvant être rattachés au coronavirus (fièvre, toux, difficultés respiratoires), la Direction de la santé recommande de se renseigner sur l’historique de voyage de ces personnes dans la région concernée au cours des deux dernières semaines.

Tout cas suspect doit être signalé immédiatement par le médecin traitant à la Direction de la santé. Les personnes provenant de régions touchées qui présentent des symptômes d’infection au coronavirus doivent être isolées dans un hôpital approprié jusqu'à ce que celle-ci puisse être exclue. Au Luxembourg, des chambres spécialement aménagées au Service national des maladies infectieuses du Centre Hospitalier de Luxembourg se prêtent à un isolement adéquat des patients.

Le Laboratoire National de Santé (LNS) développe actuellement sa capacité à réaliser les tests permettant d’identifier le 2019-nCoV. Parallèlement, il dispose d’un accord avec l’Hôpital universitaire de la Charité à Berlin qui peut tester des échantillons du LNS. Le laboratoire de la Charité figure comme laboratoire de référence dans le listing établi par l’ECDC et a développé le premier test diagnostique pour le nouveau coronavirus (voir infobox).

Auteur: Michèle Weber (FNR)
Image: National Institute of Allergy and Infectious Diseases(NIAID) via Wikimedia Commons

Vous trouverez des liens vers des documents de référence et desportails d'informations dans l'infobox ci-dessous.
 

Infobox

Des résultats rapides de la recherche

Dans les 10 jours suivant les premiers cas signalés en Chine, les chercheurs avaient identifié (séquencé) et publié le génome du nouveau virus. Une semaine plus tard, des chercheurs du Centre allemand de recherche sur les infections de Charité Berlin avaient mis au point un premier test de diagnostic pour le nouveau virus et l'OMS a publié le protocole de test correspondant.

Aussi intéréssant

SRAS-CoV-2 et COVID-19 Tous nos articles sur le nouveau coronavirus

Vérifications de faits, recherche luxembourgeoise, interviews avec scientifiques: depuis janvier 2020, nous publions rég...

FNR
Covid-19 Task Force Pressekonferenz "Research Luxembourg" vum 28/05/2020 am Replay

Haut an der Pressekonferenz: Simulatiounen zum Deconfinement, Detailler zum Large-Scale Testing, neiste Resultater vun d...

FAQ Tests à grande échelle Les questions et réponses les plus importantes au sujet des tests à grande échelle

L'intérêt de nos lecteurs pour les tests à grande échelle était énorme. Nous n'avons pas pu répondre à toutes les questi...

Aussi dans cette rubrique

Novel Coronavirus SARS-CoV-2
SRAS-CoV-2 et COVID-19 Tous nos articles sur le nouveau coronavirus

Vérifications de faits, recherche luxembourgeoise, interviews avec scientifiques: depuis janvier 2020, nous publions régulièrement des articles sur le SRAS-CoV-2. Voici un aperçu de tous les articles...

FNR
Covid-19 Tests
Tests de dépistage du Covid-19 Quels sont les tests disponibles pour diagnostiquer le coronavirus et comment fonctionnent-ils ?

Prélèvement pharyngé ou nasal et test sérologique : quelle est la différence et dans quelle mesure ces tests sont-ils fiables ?

LIH, LNS
Exit strategy
Explications sur le taux de reproduction Rt Stratégie de sortie du confinement : comment pouvons-nous mesurer si le virus est maîtrisé au Luxembourg ?

Paulette Lenert de même que la chancelière allemande parlent du taux de reproduction.Qu'est-ce que cette valeur et pourquoi joue-t-elle un rôle important dans les stratégies de sortie du confinement?...

FNR