© RTL & FNR

La vidéo au ralenti le montre bien, l'explosion d'une bouteille en plastique dans laquelle on a introduit de l'eau et de la neige carbonique est très dangereuse ! La détonation peut entraîner des dommages auditifs et l'éparpillement des débris peut avoir pour les yeux des conséquences irrémédiables. On déplore ce type d'accidents chez de nombreuses personnes qui ont voulu tenter l'expérience. Conclusion : ne pas reproduire cette expérience chez soi !

Mais comment l'eau et la neige carbonique peuvent-elles entraîner une explosion ? La neige carbonique, ce n'est ni plus ni moins que du dioxyde de carbone congelé. Elle atteint la température de -78 °C. À température ambiante, elle subit le phénomène de sublimation, c'est-à-dire qu'elle passe en un instant de l'état liquide à l'état gazeux, à savoir le dioxyde de carbone gazeux (CO2). Sous forme de gaz, ce dernier prend beaucoup plus de place que sous sa forme congelée : un kilogramme de neige carbonique équivaut à 541 litres de gaz CO2. Lorsque la neige carbonique se transforme en gaz dans une bouteille fermée, la pression augmente jusqu'à l'éclatement de la bouteille. C'est pourquoi la neige carbonique ne peut jamais être conservée dans un récipient fermé. Le gaz produit doit pouvoir fuir sous peine d'entraîner de graves explosions.

Une explosion sans TNT

Un chercheur de la société américaine de physique a calculé qu'une bouteille en PET de 0,5 litre explose avec la puissance d'environ 7 grammes de TNT. En effet, que le gaz soit d'abord comprimé dans un petit espace comme une bouteille avant son explosion ou qu'il se forme subitement comme lors d'une réaction chimique explosive, le résultat est le même. Dans les deux cas, le gaz explosif se dilate, provoquant une onde de choc, que l'on appelle explosion.

Danger des dispositifs non-explosés

Lors d'expériences avec des bombes de neige carbonique, les dispositifs qui n'ont pas explosé, en l'occurrence, la bouteille en plastique, peuvent se révéler particulièrement dangereux. La pression à l'intérieur est pourtant énorme et ils peuvent exploser à tout moment. Il convient d'observer une distance de sécurité avant de les faire exploser. En cas de doute, il vaut mieux solliciter l'aide de la police ou des pompiers.

L'eau chaude accélère la réaction

Dans le cadre de l'expérience filmée, on a ajouté de l'eau chaude à la neige carbonique. Cela sert à réchauffer la neige carbonique et à la transformer plus rapidement en gaz. Lors de l'explosion, l'eau a encore un deuxième effet : le gaz ainsi formé, le dioxyde de carbone, est encore très froid par rapport à l'air ambiant. Cela provoque la condensation de la vapeur contenue dans l'eau en une brume détonante.
 

Auteur : FNR
Vidéo : RTL & FNR

Aussi intéréssant

Expérience avec de la neige carbonique Faites monter une bulle de savon !

Une petite expérience scientifique avec de la neige carbonique pour transférer une bulle de savon en boule de cristal.

FNR
Expérience avec de la neige carbonique Faites une colonne de mousse !

Voilà comment faire une colonne de mousse à l’aide de la neige carbonique. Rien de tel que d’écraser des nuages de mous...

FNR
Eau La neige se compose de cristaux de glace

La neige et la glace, tout le monde connaît. La scientifique Tonie van Dam explique comment les flocons de neige et les...

FNR

Aussi dans cette rubrique

Schlafen im Klassenraum
Endlech ausschlofen! Soll am Lycée d’Schoul réischt méi spéit ufänken?

Vill Schüler sinn an der éischter Stonn nëmme physesch mee net geeschteg präsent, soe munch Proffen. Mr Science, soll d’Schoul méi spéit ufänken?

FNR
Hausaufgaben
Schoulufank Wat bréngen Hausaufgaben eigentlech?

Hausaufgabe sinn a ville Familljen en desagreabelt a lästegt Thema. Bréngen se eppes beim Léieren– oder sinn se nëmmen eng Folter?

FNR
Achterbahn
Aachterbunn fueren Vu wou kënnt d‘„Lach am Bauch“?

Wann et op der Aachterbunn no ënne geet, spiert een dat och staark am Bauch. Mr Science, wat weess d’Wëssenschaft doriwwer, wéi dëst Gefill entsteet?

FNR