Le météorologue étudie et analyse les phénomènes atmosphériques pour faire des prévisions.

Le recueil et l’interprétation des données atmosphériques sont largement informatisés et nécessitent un équipement sophistiqué. Le météorologue observateur (souvent un technicien) observe les phénomènes atmosphériques et prélève des données, sous forme de mesures, d’images de satellite ou de radar. Le météorologue ingénieur prend alors la relève et analyse toutes ses données. Il les confronte à un réseau d’observation météorologique international et exploite les résultats grâce à des outils informatiques de modélisation (pour tenir compte de tous les paramètres variables). Il est même parfois amené à concevoir des nouveaux outils informatiques ou d’adapter des outils existants.

Le météorologue travaille souvent pour des stations de prévision, mais il peut également être chercheur et étudier par exemple les phénomènes atmosphériques dans le contexte du changement climatique. Dans certains pays, les météorologues sont des fonctionnaires et le recrutement se fait suite à un.    

La physique est une science naturelle qui s’intéresse à l’étude des phénomènes naturels et se concentre sur la matière et l’énergie, ainsi que leur évolution dans le temps et dans l’espace. Elle se caractérise par la forte présence d’une approche théorique qui vient compléter la physique expérimentale.

Auteur: Corinne Kroemmer

Liens recommandés :

http://www.emploi-environnement.com/fr/dico/fiches/metier_ingenieur_meteorologue_climatologue.php4

http://www.berufsberatung.ch/dyn/1199.aspx?id=7109

http://www.zeit.de/karriere/beruf/2012-02/beruf-meteorologe

Infobox

Tout court

 

Même si elles sont rares, il existe quelques spécialisations. La météorologie agraire étudie par exemple l’impact des prévisions météo sur l’évolution des populations d’insectes ou sur l’efficacité de certains produits phytosanitaires. La météorologie médicale se concentre sur l’impact des prévisions  météo sur les allergies.

 

Niveau d’études

 

Bac + 2 (technicien), bac + 5 (ingénieur) ou bac + 8 en cas de thèse.

 

Employeur 

 

Stations de prévision, organismes de recherche

 

Type d’études

 

Formation professionnelle de technicien, master en physique spécialisé en climatologie, diplôme d’ingénieur spécifique pour la météorologie.

Pour en savoir plus sur les études, veuillez vous adresser au CEDIES.

 

 

Aussi intéréssant

FNR ATTRACT Fellow Alex Redinger Des cellules photovoltaïques plus performantes grâce à la recherche

Alex Redinger et son équipe utilisent un microscope à effet tunnel afin de rendre visible la surface de cellules photovo...

The Beauty of Slow Motion Pour quelle raison les physiciens font-ils tomber des ballons de baudruche remplis d’eau ?

Au moment de l'impact, d'étonnantes oscillations se forment à la surface du ballon rempli d'eau. Pourquoi les physiciens...

FNR
Bande dessinée Du Big Bang au laboratoire

Vingt-deux doctorant·e·s de la Doctoral School in Science and Engineering (DSSE) se sont réuni·e·s pour apprendre à comm...

Aussi dans cette rubrique

Santé mentale La dépression: s'agit-t-il d'une maladie psychologique ou physiologique ?

En quoi la dépression est-elle une maladie ? Quels sont ses causes et effets sur notre organisme ? Quels sont les moyens pour en guérir et qu’en dit la recherche sur le sujet ?

FNR
Santé Vers un diagnostic précoce de la maladie d’Alzheimer à l'aide d'un jeu vidéo

Lier aptitude d’orientation et probabilité de développer la maladie d’Alzheimer, tel est l’objectif d'un jeu vidéo. En quoi est-il prometteur, que savons-nous de la maladie et que dit la recherche ?

FNR
Borkenkäfer
Nuisibles Le scolyte : du nuisible secondaire à l’ennemi mortel des épicéas

Sur les près de 50 espèces de scolytes présentes au Luxembourg, deux d’entre elles surtout sont extrêmement dangereuses sur le plan économique : le bostryche typographe et le bostryche chalcographe.