L’archéologue étudie les vestiges du passé pour reconstituer l’histoire de l’humanité.

Auteur: Corinne Kroemmer

Avant de se lancer dans les fouilles d’un site historique, l’archéologue évalue l’intérêt archéologique du site grâce à des sondages, du repérage ou de la documentation. De nos jours, 85% des fouilles sont des fouilles préventives réalisées dans le cadre d’un projet de construction. Une fois que l’intérêt est établi, il développe une méthodologie adaptée au site, à l’intérêt et aux délais de temps.

Ensuite, l’archéologue gère le chantier de la fouille en dirigeant les équipes et en faisant appel à des spécialistes si besoin – des géologues, zoologues, anthropologues ou autres. Ensemble, ils identifient les objets d’intérêt, les datent, déterminent la méthode de fabrication, le style artistique etc. Ces informations leur permettent alors d’estimer la valeur de l’objet et de le placer dans son contexte historique, spatial et sociétal.

Les fouilles archéologiques, surtout dans un contexte purement culturel, peuvent durer très longtemps, et il faut prévoir des déplacements importants.  Les fouilles préventives sont très nombreuses et se réalisent dans des délais de temps très bref. Les archéologues subissent souvent la frustration de ne pas pouvoir tout extraire.

Les sciences humaines et sociales s'intéressent à l'être humain, aussi bien aux interactions entre individus et à l'organisation sociale, qu'à son comportement individuel et sa personne. Il existe de très nombreuses sous-disciplines, comme par exemple la sociologie, la linguistique, les sciences politiques, les sciences économiques, la psychologie, l'histoire et bien d'autres.

 

Liens recommandés :

http://www.jcomjeune.com/article-metier/archeologue

http://www.phosphore.com/metier/301/nom/Archeologue

http://www.lesmetiers.net/orientation/p1_193987/archeologue

http://www.cite-sciences.fr/fr/bibliotheque-bsi/contenu/c/1248122327516/les-metiers-de-l-archeologie/

Infobox

Tout court

Le métier d’archéologue ne demande pas uniquement une formation académique, mais également un savoir-faire très poussé. L’apprentissage sur le terrain est très important et peut demander quelques années.

Une double compétence, par exemple en datation, restauration, restitution climatique ou biométrie, est souvent appréciée.

Niveau d’études

Bac + 5 ou bac + 8 en cas de thèse.

Employeur 

Organismes de recherche, musées, institutions culturelles et artistiques

Type d’études

Master en archéologie, éventuellement suivi par une thèse.

Pour en savoir plus sur les études, veuillez vous adresser au CEDIES.

 

Aussi intéréssant

Recherche sur la paix Comment retrouver la paix ?

Les scientifiques étudient les conditions de réussite des processus de paix. À cet égard, il conviendra sans doute d’emp...

FNR
Spotlight on Young Researchers Les relations historiques entre la Communauté européenne et l'Union soviétique

Claude est doctorant et historien à l'université de Cambridge. Il effectue des recherches de doctorat depuis trois ans s...

FNR

Aussi dans cette rubrique

Science-Check Pro a Kontra Atomkraaft

An der aktueller Energie- a Klimakriis: Géif et Sënn maachen, nees méi op Atomenergie ze setzen? Wat si Vir- an Nodeeler vun Atomenergie. Méi dozou an eisem neien “Ziel mir keng!”

FNR
painting of SARS-CoV-2 and face
État des lieux scientifique Covid long : Que savons-nous – de plus?

Face à la recrudescence automnale de la pandémie, le sujet du covid long s’impose à nouveau. Quelles sont les dernières découvertes scientifiques quant à sa prévalence, ses causes et ses conséquences...

FNR
CYANOBACTÉRIES DANS LES EAUX DE BAIGNADE LUXEMBOURGEOISES Algues bleues : quelle est leur dangerosité ?

Le ministère de la Santé met en garde contre les algues bleues dans la Moselle. Quelle est la toxicité de ces bactéries ? Et ce fléau va-t-il encore s'aggraver à l'avenir ?