LIST

Guillaume Lamblin, chercheur au Luxembourg Institute of Science and Technology

John Goodenough, Stanley Whittingham et Akira Yoshino ont aujourd’hui été récompensés avec le prix Nobel de chimie pour le développement de la batterie au lithium.

« Les batteries lithium-ion sont utilisées dans le monde entier pour alimenter les appareils électroniques portables que nous utilisons pour communiquer, travailler, étudier, écouter de la musique et rechercher des connaissances. Les batteries au lithium ont également permis le développement de voitures électriques à longue portée et le stockage d’énergie provenant de sources renouvelables, telles que l’énergie solaire et éolienne », explique le communiqué de presse officiel du comité de sélection du prix Nobel.

Guillaume Lamblin, chercheur dans l’équipe de recherche sur les nanomatériaux au Luxembourg Institute of Science and Technology, a commencé en septembre 2019 un projet de recherche en partenariat avec l’industrie pour développer des nouvelles batteries au lithium en 3D à base de membranes de silicone poreuses.

Guillaume Lamblin, qu’est ce que vous pensez, est-ce que le prix Nobel est mérité?  Pourquoi?

Le prix Nobel récompense à ma connaissance des inventions dont l’impact sociétal est très important. Le moins que l’on puisse dire est que dans le cas des batteries au lithium tout un chacun est capable d’apprécier dans sa vie quotidienne le changement que cette invention a produit : on ne peut en effet que constater l’omniprésence des systèmes électroniques portables (GSM, tablettes, ordinateurs portables etc.).

Le développement de ces technologies n’aurait pas été possible sans les inventions de Akira Noshiro, John B. Goodenough et Stanley Whittingham. Donc oui, il me semble que le prix Nobel est mérité !

Dans votre projet de recherche actuel, vous envisagez de déveloper des nouvelles batteries au lithium 3D. Est-ce que vous pouvez expliquer quelle est la difference entre batteries au lithium usuelles et ceux en 3D?

Les matériaux utilisés dans les batteries conventionnelles sont disposés sur des supports conducteurs en deux dimensions. Or on cherche évidemment à toujours obtenir le plus d’énergie possible sur des dimensions les plus petites possibles.

Une manière d’augmenter l’énergie de ces batteries tout en réduisant leurs dimensions (dimensions micro- voire nanométriques) est d’augmenter la surface spécifique sur lesquelles ces matériaux sont disposés. Par exemple en les déposant sur des supports dont la surface géométrique est identique à celle des supports 2D usuels mais qui sont texturés en trois dimensions et qui au final présentent donc une surface plus importante !

Quels seraient les domaines d’application et les avantages de ces nouvelles batteries ?

Les domaines d’application sont les mêmes que ceux des batteries usuelles (automobile, électronique, aérospatiale etc.) mais nous espérons produire des batteries avec des densités d’énergie plus importante que ce qui se fait actuellement.  La technologie sur laquelle nous travaillons permettrait en plus un bon en avant en ce qui concerne la sécurité de ces batteries !

Alors, quand est-ce votre nouvelle batterie au lithium va recevoir le prix Nobel?

La question ne se pose pas vraiment à notre niveau de recherche je pense et ça n’est absolument pas une question qui me préoccupe ! Je serais franchement déjà très content que le LIST arrive à mettre au point des batteries plus sûres et plus puissantes pour des tailles/poids plus petits et contribuer ainsi un peu à notre niveau à la lutte contre le réchauffement climatique !

Auteur: Michèle Weber (FNR) et Guillaume Lamblin (LIST)
Photo: LIST

Vous voulez savoir plus sur le prix Nobel 2019? Voici le lien vers le communiqué de presse complet (en Anglais)

 

Aussi intéréssant

Enquête luxembourgeoise Les sciences au cœur des méthodes d’investigation de la police

Quelles sont les missions de la police scientifique et technique ? Nos séries disent-elles vrai ? Empreinte digitale ou ...

Procédé d’analyse chimique Comment fonctionne la chromatographie ?

Pour savoir de quelles substances se compose un mélange liquide (ou gazeux), les chimistes séparent le mélange en ses di...

FNR
Procédé d’analyse chimique Comment fonctionne le titrage ?

Pour déterminer la quantité d’acide ou de vitamine C contenue dans un liquide, un chimiste utilise le procédé du titrage...

FNR

Aussi dans cette rubrique

Alte Hochöfen in Belval
Le modèle de simulation XDEM Informations sur les processus à l’intérieur des hauts fourneaux

En raison des difficultés d’accès, il est très difficile de mesurer les processus dans les hauts fourneaux. Cependant, le modèle de calcul XDEM permet d’en effectuer une description très précise.

Applied research What makes the perfect tire?

Beatriz Basterra Beroiz did her PhD in cooperation with Goodyear in order to find the ideal properties of rubber tires.

nanomachines
Les nanotechnologies Thermodynamique au niveau micro

Un projet de recherche à l'Université du Luxembourg étudie comment des essaims de nanomachines pourraient améliorer l’efficience de toutes les machines.

Luxembourg 2060 How to make cities in Luxembourg resilient for the future

Smartphone. Smartwatch. Smarthome. Things seem to get smarter. At the Luxemburg Institute of Science and Technology (LIST), Sylvain Kubicki and his colleagues envision the “Smartcity”.