LIST

Guillaume Lamblin, chercheur au Luxembourg Institute of Science and Technology

John Goodenough, Stanley Whittingham et Akira Yoshino ont aujourd’hui été récompensés avec le prix Nobel de chimie pour le développement de la batterie au lithium.

« Les batteries lithium-ion sont utilisées dans le monde entier pour alimenter les appareils électroniques portables que nous utilisons pour communiquer, travailler, étudier, écouter de la musique et rechercher des connaissances. Les batteries au lithium ont également permis le développement de voitures électriques à longue portée et le stockage d’énergie provenant de sources renouvelables, telles que l’énergie solaire et éolienne », explique le communiqué de presse officiel du comité de sélection du prix Nobel.

Guillaume Lamblin, chercheur dans l’équipe de recherche sur les nanomatériaux au Luxembourg Institute of Science and Technology, a commencé en septembre 2019 un projet de recherche en partenariat avec l’industrie pour développer des nouvelles batteries au lithium en 3D à base de membranes de silicone poreuses.

Guillaume Lamblin, qu’est ce que vous pensez, est-ce que le prix Nobel est mérité?  Pourquoi?

Le prix Nobel récompense à ma connaissance des inventions dont l’impact sociétal est très important. Le moins que l’on puisse dire est que dans le cas des batteries au lithium tout un chacun est capable d’apprécier dans sa vie quotidienne le changement que cette invention a produit : on ne peut en effet que constater l’omniprésence des systèmes électroniques portables (GSM, tablettes, ordinateurs portables etc.).

Le développement de ces technologies n’aurait pas été possible sans les inventions de Akira Noshiro, John B. Goodenough et Stanley Whittingham. Donc oui, il me semble que le prix Nobel est mérité !

Dans votre projet de recherche actuel, vous envisagez de déveloper des nouvelles batteries au lithium 3D. Est-ce que vous pouvez expliquer quelle est la difference entre batteries au lithium usuelles et ceux en 3D?

Les matériaux utilisés dans les batteries conventionnelles sont disposés sur des supports conducteurs en deux dimensions. Or on cherche évidemment à toujours obtenir le plus d’énergie possible sur des dimensions les plus petites possibles.

Une manière d’augmenter l’énergie de ces batteries tout en réduisant leurs dimensions (dimensions micro- voire nanométriques) est d’augmenter la surface spécifique sur lesquelles ces matériaux sont disposés. Par exemple en les déposant sur des supports dont la surface géométrique est identique à celle des supports 2D usuels mais qui sont texturés en trois dimensions et qui au final présentent donc une surface plus importante !

Quels seraient les domaines d’application et les avantages de ces nouvelles batteries ?

Les domaines d’application sont les mêmes que ceux des batteries usuelles (automobile, électronique, aérospatiale etc.) mais nous espérons produire des batteries avec des densités d’énergie plus importante que ce qui se fait actuellement.  La technologie sur laquelle nous travaillons permettrait en plus un bon en avant en ce qui concerne la sécurité de ces batteries !

Alors, quand est-ce votre nouvelle batterie au lithium va recevoir le prix Nobel?

La question ne se pose pas vraiment à notre niveau de recherche je pense et ça n’est absolument pas une question qui me préoccupe ! Je serais franchement déjà très content que le LIST arrive à mettre au point des batteries plus sûres et plus puissantes pour des tailles/poids plus petits et contribuer ainsi un peu à notre niveau à la lutte contre le réchauffement climatique !

Auteur: Michèle Weber (FNR) et Guillaume Lamblin (LIST)
Photo: LIST

Vous voulez savoir plus sur le prix Nobel 2019? Voici le lien vers le communiqué de presse complet (en Anglais)

 

Aussi intéréssant

Psychologesch Wierkung bei Faarwen Wierkt gréng wierklecht berouegend a mécht rout aggressiv?

All Faarf gëtt eng besonnesch psychologesch Wierkung op Mënschen zougeschriwwen. Wat ass drun un där Thees, a wat stécht...

FNR
Enquête luxembourgeoise Les sciences au cœur des méthodes d’investigation de la police

Quelles sont les missions de la police scientifique et technique ? Nos séries disent-elles vrai ? Empreinte digitale ou ...

Procédé d’analyse chimique Comment fonctionne la chromatographie ?

Pour savoir de quelles substances se compose un mélange liquide (ou gazeux), les chimistes séparent le mélange en ses di...

FNR

Aussi dans cette rubrique

People Counter
IEE People Counter Un capteur 3D avec logiciel spécial Covid-19 afin de faciliter le respect des restrictions de contact dans les magasins

Combien de personnes se trouvent dans le magasin à un moment donné ? Et combien de personnes peuvent encore entrer ? Le People Counter de l'IEE a la réponse.

IEE
Simon Bulou
Recherche au LIST : de quoi sera fait l'avenir ? Le plasma – le quatrième état de la matière – et ses applications possibles

Le plasma peut être utilisé pour doter des matériaux de propriétés particulières. Simon Bulou, chercheur au LIST, nous explique ses possibilités.

Emmanuel Defay
Recherche au LIST : Quelles perspectives pour l’avenir ? Le smartphone de demain : non seulement voir et entendre, mais aussi ressentir

Emmanuel Defay et les équipes du département matériaux du LIST se consacrent à la recherche d’applications dites piézoélectriques qui pourraient révolutionner l'utilisation des téléphones portables.

OCSiAl Scientist
Contest for Researchers Graphene nanotubes: search for the best industrial application

Luxembourg-based Start-Up OCSiAl calls for scientists worldwide to register for the annual international TUBALL Awards.