Dans sa région d’origine, cette baie miraculeuse est utilisée depuis toujours pour améliorer le goût d’aliments gâtés. Au Japon, sa chaire est utilisée depuis des années dans la production d’alimentents destinés aux personnes diabétiques. Et depuis quelques années, elle fait sensation chez nous aussi, mais sous forme de pastilles! Pourtant, le mechanisme par lequelle ce fruit change notre perception des goûts a longtemps été un mystère.

Mais depuis quelques années, les chercheurs semblent sur la bonne piste pour percer le mystère!

Notre langue est couverte de petits récepteurs qui détectent les 5 qualités gustatives: sucré, acide, salé, amer et umami. Lorsqu’une particule sucrée se fixe sur le récepteur correspondant, celui-ci est activé et envoie un message au cerveau pour l’informer sur le goût en question.

La “Miracle Berry” contient une protéine qui est capable de se fixer sur un récepteur sensible au sucré, mais sans l’ activer en situation normale! En conséquent, le cerveau ne reçoit pas de message correspondant. Mais lorsque nous mangeons un aliment acide, le pH baisse dans notre bouche. Ce changement amène la protéine à changer de forme, elle est désormais capable d’activer le récepteur. Le cerveau est donc informé de la présence d’un aliment sucré!

L’acidité naturelle d’un citron est ainsi contrebalancé par l’activation des récepteurs sensibles au sucré par la baie miracle!

Mais attention! Même si un citron a alors un goût délicieusement sucré, il reste acide. En cas d’abus, il risque toujours de nous brûler la bouche!

Auteur: Corinne Kroemmer

Aussi intéréssant

État des lieux scientifique Quels sont les effets sanitaires et sociaux du cannabis récréatif?

Nous résumons ce que sait la science sur l’impact du cannabis psychoactif sur le bien-être physique, mental et social de...

FNR
Expérience avec des fleurs Transformez des tulipes blanches en tulipes colorées !

Avec peu de matériel, vous avez la possibilité de transformer des tulipes (ou autres fleurs) blanches en tulipes colorée...

FNR
Nuisibles Le scolyte : du nuisible secondaire à l’ennemi mortel des épicéas

Sur les près de 50 espèces de scolytes présentes au Luxembourg, deux d’entre elles surtout sont extrêmement dangereuses ...

Aussi dans cette rubrique

CYANOBACTÉRIES DANS LES EAUX DE BAIGNADE LUXEMBOURGEOISES Algues bleues : quelle est leur dangerosité ?

Le ministère de la Santé met en garde contre les algues bleues dans la Moselle. Quelle est la toxicité de ces bactéries ? Et ce fléau va-t-il encore s'aggraver à l'avenir ?

science-Check Ziel mir keng - Ka Lëtzebuerg säin Energiebedarf selwer iwwer erneierbar Energien hierstellen?

Aktuell gesi mir jo, wéi ofhängeg mir vu russeschem Gas an Ueleg sinn. Kéint Lëtzebuerg säin Energiebedarf net och selwer decken, an dat mat Hëllef vun erneierbaren Energien?

Prévisions météorologiques Comment fonctionnent les modèles météorologiques ?

Pour les jours à venir, des températures dépassant 40 °C avaient été annoncées. Mais, nous n’allons probablement pas observer un scénario aussi extrême. Quelle est la fiabilité de ces prédictions ?

FNR