(C) Tom Grill/Corbis

La science, c’est la construction de connaissances. Mais pour construire des connaissances, il faut une méthode : la méthode scientifique. De quoi s’agit-il exactement?

  1. Se poser une question

Tout commence par une question : pourquoi le ciel est-il bleu ? Peut-on se déplacer plus rapidement que la lumière ?

Cette question repose sur l’observation de la nature et du monde qui nous entoure – ou simplement sur des réflexions.

Toutefois, un scientifique ne se contentera pas que de la question. Il voudra une réponse. Et c’est ici que la méthode scientifique intervient...

  1. Faire des recherches

D’autres avant nous se sont posé de nombreuses questions. Peut-être existe-t-il déjà des bonnes réponses – dans des livres, des publications scientifiques, sur Internet... Mais peut-être pas. Ou alors il existe des réponses qui amènent de nouvelles questions.

Plus le scientifique entre dans la matière, plus la question pourra devenir précise. Ou alors il se posera une nouvelle question. De même, les connexions deviendront plus compréhensibles. Jusqu’au moment où il pensera avoir trouvé une réponse - une réponse provisoire.

  1. Emettre une hypothèse

Un scientifique ne serait pas un scientifique s’il n’était pas prudent avec sa réponse. Tant qu’il n’a pas prouvé la réponse, il ne parlera pas de réponse, mais bien d’hypothèse.

Une hypothèse n’est qu’une supposition. Une supposition qu’il faut prouver.

  1. Tester l’hypothèse par une expérience

Le scientifique va imaginer une expérience pour tester son hypothèse – ou plutôt, il va formuler son hypothèse de façon à pouvoir la tester par une expérience. Cette expérience doit naturellement remplir certains critères. Elle doit par exemple être construite de manière à ce que l’hypothèse puisse être clairement démontrée.

De plus, les scientifiques du monde entier doivent être capables de reproduire cette expérience – et obtenir les mêmes résultats. Si tel n’est pas le cas, l’expérience n’est pas valable.

  1. Analyser les résultats et en tirer une conclusion

Le scientifique analyse ensuite ses résultats. Ceux-ci prouvent-ils que son hypothèse est correcte ?

Si non : l’hypothèse était fausse. Ce n’est pas grave, car même ainsi, les connaissances de l’humanité se sont enrichies.

Si oui : le scientifique ne doit plus supposer que sa réponse était correcte – il peut en être convaincu. Sa conclusion sera que son hypothèse était correcte. Il ne devrait toutefois pas se réjouir trop tôt. Il doit encore communiquer ses résultats.

Pourquoi est-ce tellement important ?

  1. Communiquer des résultats

Pour construire des connaissances, les scientifiques du monde entier travaillent en collaboration. Il n’est pas possible de construire des connaissances si chacun garde pour lui ce qu’il a trouvé ou démontré. Il doit le partager avec les scientifiques et les autres ; ce n’est qu’à ce moment-là que la science sera un processus permanent de l’élargissement des connaissances.

Néanmoins, la communication est également importante pour une autre raison : il se pourrait que le scientifique ait commis une erreur. Les autres scientifiques doivent contrôler sa méthode scientifique de manière critique : la question a-t-elle été posée de manière suffisamment précise ? Les expériences étaient-elles correctes d’un point de vue scientifique ? Les expériences prouvent-elles vraiment l’hypothèse ?

L’hypothèse ne sera confirmée que si de nombreux scientifiques sont d’accord. L’hypothèse devient alors une loi scientifique.

Auteur: Jean-Paul Bertemes (FNR)
Photo: ©Tom Grill/Corbis

Infobox

La méthode scientifique : connaissances expérimentales

La méthode scientifique décrite ici est valable pour les connaissances dites expérimentales, c’est-à-dire les connaissances pour lesquelles interviennent des expériences.

Aussi intéréssant

Researchers at School 2024 Researchers go back to school!

Register your class now! During the week from Monday 11 to Friday 15 March 2024, researchers working in Luxembourg will ...

FNR
Santé Quel est l’effet de la séparation des parents sur le poids de l’enfant ?

Des chercheurs du Luxembourg et de Londres ont observé que l’indice de masse corporelle (IMC) des enfants de parents sép...

Coopération transatlantique Délégation scientifique du Luxembourg en visite au Québec

Afin de faire progresser la science dans les deux pays, les instituts de recherche du Canada et du Luxembourg souhaitent...

Aussi dans cette rubrique

29 février
Histoire du calendrier Quelles sont les origines de notre calendrier ?

Le 29 février n'a lieu que tous les quatre ans – pendant ce qu'on appelle les années bissextiles. Mais quelle en est l’explication et comment nos ancêtres ont-ils mis au point notre système calendair...

FNR
Artificial Intelligence The EU AI Act: driver or brake for research and innovation?

The world's first law to regulate artificial intelligence is on its way: the EU AI Act of the European Union. Three scientific experts explain what they think of the regulations.

Science-Check Voiture électrique vs voiture thermique: qui a la meilleure empreinte carbone ?

Les voitures électriques émettent-elles réellement moins de CO2 que les voitures thermiques ? Un épisode « Ziel mir keng ! » en collaboration avec le chercheur Thomas Gibon du LIST.

FNR