people with speech bubbles

shotshop.com

En 2019 un échantillon de 600 personnes représentatives de la population luxembourgeoise a été interrogé.

Depuis 2007, le Fonds national de la recherche (FNR) commande régulièrement une enquête sur la perception et la valeur que le public luxembourgeois attache à la recherche scientifique.

La dernière enquête a été réalisée en début 2019 auprès de 600 participants de la population luxembourgeoise, représentatifs en terme d’âge, du sexe et de la nationalité. Voici les principales résultats.

Grande confiance dans la science et les scientifiques

  • 67% de la population fait confiance à la science et à la recherche. La confiance est la plus élevée chez les personnes âgées de 60 ans et plus et augmente avec l'éducation. Les plus critiques sont les jeunes de 15 à 29 ans (ici, 39% ont également une opinion neutre).
  • La profession du chercheur est celle qui suscite le plus de confiance chez le public: 88% des répondants font confiance aux chercheurs. Les médecins sont au deuxième place avec 86%, 73% font confiance aux enseignants, 71% aux juges. En comparaison, seulement 27% font confiance aux politiciens et les médias ont également moins de succès avec 40%.
Luxembourg trust in professions

La population veut être mieux informée

  • Dans l'enquête de 2019, 61% des personnes interrogées déclaraient qu’ils s'intéressent à la science et à la recherche au Luxembourg (40% intéressés et 21% très intéressés), contre seulement 40% en 2011. Le résultat pour 2019 est neutre en termes de genre: 63% des hommes interrogés s'intéressent à la science et à la recherche et 59% des femmes interrogées.
  • Seulement 34% des Luxembourgeois se sentent bien ou moyennement informés sur la science et la recherche.
  • Mais 70% des personnes souhaitent être mieux informées, en particulier les jeunes âgées de 15-29 ans (77%) et ceux âgées de 60 ans et plus (72%). Le désir d'obtenir plus d'informations a augmenté depuis 2011 et a atteint son apogée en 2019, mais peut-être plus important encore, le pourcentage de ceux qui ne souhaitent pas être mieux informés a considérablement diminué (de 36% en 2017 à 15% en 2019).
  • Pour un peu plus de la moitié des personnes interrogées, le meilleur moyen de s’informer sont les canaux de la presse en ligne, suivi par des événements, des conférences, les derniers médias sociaux ou la presse écrite. Un peu plus du tiers des répondants préfèrent se procurer leurs informations via les canaux en ligne des acteurs scientifiques.
  • Qu'en est-il de la confiance dans la source d'informations? 89% des répondants ont confiance en l'information qu'ils lisent sur la science et la recherche lorsqu'ils sont diffusés par les acteurs de la recherche. 76% font confiance aux informations qu'ils lisent sur la science et la recherche dans la presse.
trust in information press vs research actors
trust in information press vs research actors detail

Les enfants /adolescents ne sont pas suffisamment formés en sciences

  • Seulement 16% de la population interrogée pense que les enfants / adolescents sont bien instruits en sciences dans les écoles fondamentales (23% dans les lycées).
  • 50% des personnes pensent que l’enseignement secondaire n’instruit pas suffisamment les écoliers en sciences naturelles. Surtout les jeunes (15-29 ans) ressentent ceci avec 62%.
  • Une observation intéressante: les personnes ayant un niveau d'instruction d’école fondamentale +3 sont divisées sur cette question - 41% ont répondu oui et 41% ont répondu non!
science education primary school Luxembourg

Un soutien clair pour la recherche au Luxembourg

  • Une nette majorité (81%) pense que même un petit pays comme le Luxembourg devrait mener des recherches scientifiques. La population a un avis très positif (69%) sur la recherche qui font avancer notre savoir, même si elles n’ont pas d’impact immédiat (très similaire aux années précédentes).
  • Une majorité de la population (67%) pense que nous devrions tous nous intéresser à la science car elle a un impact significatif sur nos vies (le chiffre est essentiellement le même que celui des années précédentes).
  • 48% pensent que les investissements publics devraient être plus importants, tandis que 47% pensent qu'il devrait être maintenu au niveau actuel.

Pour information: le budget total alloué par l'État luxembourgeois aux organismes de recherche publics luxembourgeois pour la période 2018-2021 s'élève à 1,44 milliard d'euros.

investment in Luxembourg research

87% de la population connaît l'Université du Luxembourg, 43% science.lu

  • L'Université du Luxembourg est l‘acteur de recherche le mieux connu au Luxembourg, suivie du FNR.
  • Toutes les institutions luxembourgeoises (LIST, LIH, LISER) ont gagné en notoriété par rapport à 2017 (ces acteurs avaient tous perdu en notoriété, probablement à cause de leur changement de nom)
  • 43% de la population connaît science.lu ou en a au moins entendu parler. Le site est le plus connu chez ceux âgés de 15-29 ans (62%).
  • Les activités de Mr Science, de science.lu et du Science Festival ont toutes une bonne visibilité parmi les publics les plus difficiles à atteindre, à savoir les moins instruits.
Notoriety research institutions
notoriety science.lu Mr Science Science Festival Researchers Days

Également intéressant

La population croit que la science aide à:

  • résoudre des problèmes globaux
  • assurer la compétitivité économique du Luxembourg
  • améliorer la vie quotidienne
  • résoudre les problèmes environnementaux au Luxembourg
  • résoudre les problèmes sociaux au Luxembourg
research statements

Auteur: FNR
Éditeur: Michèle Weber (FNR)

Ici tu peux télécharger un document avec tous les résultats de l'enquête 2019.

Infobox

Plus d'infos sur l'enquête et la méthodologie

L'enquête a pour objectif de mesurer l'évolution temporelle de la perception et de la valeur de la science et de la recherche dans la société luxembourgeoise. L'enquête est menée par Quest pour le compte du FNR.

Des modules d'enquête similaires ont été mis en œuvre en 2011, 2013, 2017 et 2019. Certaines des questions sont restées inchangées et une partie a été ajustée.

En 2019, un échantillon de 600 personnes représentatives de la population luxembourgeoise a été interrogé. L'échantillon est basé sur des quotas de genre, quatre quotas d'âge et trois quotas de nationalité.

Depuis 2017, l’enquête a été réalisée en combinant les deux méthodes suivantes:

  •     La méthode CAWI (interviews Web assistées par ordinateur - 70% des répondants)
  •     La méthode ITAO (entrevues téléphoniques assistées par ordinateur - 30% des répondants)

La méthode CATI effectue initialement des appels aléatoires basés sur des numéros de lignes fixes. Après, les gens seront contactés de manière ciblée afin d’assurer des quotas représentatifs.

Aussi dans cette rubrique

FNR 20 years special evening The House of Frankenstein: be there…!

Experience an evening between science and fiction, at a place where something special will happen. Do you want to join us on Friday evening 29 November? Then enrol here…

FNR
Enquête luxembourgeoise Les sciences au cœur des méthodes d’investigation de la police

Quelles sont les missions de la police scientifique et technique ? Nos séries disent-elles vrai ? Empreinte digitale ou génétique, balistique, expertise de documents, les sciences sont à l’honneur !

FNR
Gehirn
« Mind the Brain » – Expo art et science 10 cerveaux géants pour célébrer 10 ans de recherche biomédicale au Luxembourg

L’exposition « Mind the Brain » dans la capitale marque le 10e anniversaire du Luxembourg Centre for Systems Biomedicine (LCSB) de l’Université du Luxembourg.