Esch2022

Pour le Luxembourg, Belval est le principal site de recherche du pays. Mais pour la plupart des Luxembourgeois, Belval est avant tout le siège de la Rockhal et donc l'endroit où l'on peut assister aux plus grands concerts. L'ancien site industriel est donc aussi important pour la science que pour la musique. Et avec Esch 2022, une occasion toute particulière s'offre désormais de relier ces deux mondes. 

C'est pourquoi le Fonds National de la Recherche (FNR), la Rockhal, le Luxembourg Institute of Science and Technology (LIST) et l'Université du Luxembourg (avec ses instituts de recherche FSTM, C2DH, SnT) ont lancé une collaboration afin de faire connaître au public les multiples relations entre la science et la musique. Il en est résulté le projet "The Sound of Data - science meets music", qui porte concrètement sur la sonification des données.

science.lu participe à ce projet. Nous informerons régulièrement sur le projet au cours de l'année à venir et rendrons accessible la science qui se cache derrière le projet.

Comment le projet se déroule-t-il concrètement ?

Au cours de la 1ère phase, les scientifiques de l'Université du Luxembourg et du LIST collectent des données (plus d'informations à la fin du communiqué de presse).

  • Données de trafic (FSTM de l'Université du Luxembourg en collaboration avec le LIST)
  • Données historiques (C2DH de l'Université du Luxembourg)
  • Body Scan Data (SnT de l'Université du Luxembourg)
  • Crowd Sourcing Art Data (FSTM de l'Université du Luxembourg)

Dans la 2ème phase, les données sont ensuite converties en éléments sonores par Valery Vermeulen. Musicien, producteur de musique, mathématicien, professeur invité à la KASK-Conservatory-School of Arts de Gand et chercheur au département de mathématiques et d'informatique de l'université d'Anvers, le ressortissant Belge est considéré comme l'un des pionniers dans le domaine de la sonification des données.

La 3ème phase consiste à composer des morceaux de musique à partir de ces éléments sonores. Dans le cadre d'ateliers et d'un appel à candidatures, les musiciens du Grand-Duché et de la Grande Région pourront s'inscrire pour être formés au Rocklab par Vermeulen et d'autres experts dans le domaine de la génération de sons électroniques à partir de données sonifiées - et pour ensuite composer et répéter leurs morceaux dans les locaux du Rocklab.

Enfin, au cours de la 4ème phase, les résultats de ce processus seront présentés au public lors d'un festival de musique à la Rockhal. D'autres événements sont également prévus tout au long de l’année pour faire découvrir au public les interfaces intéressantes entre la science et la musique, ainsi que le concept de sonification des données.

Quels sont les événements concrets prévus ?

Le lancement officiel de The Sound of Data aura lieu le 1er mai 2022 à la Rockhal. Au programme : des ateliers interactifs sur le thème "Science meets music" pour toute la famille, un coin tech et un cocktail de réseautage pour les passionnés de musique et de sciences, sans oublier une performance live de Valery Vermeulen qui initiera le public à la sonification des données.

D'avril à octobre, les ateliers se poursuivront, suivis d'une table ronde sur la communication des données scientifiques et statistiques, en collaboration avec le STATEC, au mois de novembre.

La résidence des artistes au Rocklab aura lieu en été/automne 2022.

Lors de l'événement final du 3 décembre, les artistes régionaux présenteront leurs compositions au grand public sur la base de la sonification des données. Valery Vermeulen se produira une deuxième fois sur scène lors de ce festival de musique, avec en tête d'affiche le musicien électronique et chercheur en génétique Max Cooper, très connu dans le milieu, qui, en plus de sa performance, donnera également un aperçu de sa méthode de travail et de composition dans le cadre d'une conférence.

Pourquoi le thème des données ?

Parce que les données gagnent en importance, tant pour la société que pour la science, le mot-clé ici étant le « Big Data ». De nouvelles approches s’imposent pour analyser ces données de plus en plus variées, arrivant dans des volumes de plus en plus importants et avec une vitesse plus élevée. La sonification des données offre un processus créatif, innovant et expérimental pour y parvenir. En outre, elle offre aux chercheurs et aux musiciens de nombreuses possibilités de se rencontrer de manière créative et d'apprendre les uns des autres.

Qu'est-ce que la "sonification des données" exactement ?

La sonification consiste à transformer des données en sons.  Le principe de base est similaire à celui de la visualisation. Mais alors que la visualisation utilise des éléments tels que des lignes, des formes et des couleurs, la sonification s'appuie sur des caractéristiques sonores telles que le volume, la hauteur du ton et le rythme. La sonification est donc en quelque sorte une visualisation pour les oreilles. On prend un ensemble de données, un type d'information, et on en tire des sons. La sonification des données trouve déjà des applications dans notre vie quotidienne, par exemple lorsque notre voiture émet des bips en marche arrière ou lorsque des compteurs Geiger sont utilisés pour mesurer la radioactivité.

La transformation de données en son et en musique peut être un outil puissant pour captiver un public d'une nouvelle manière autour d'une histoire, voire pour atteindre de tout nouveaux groupes cibles.

Dans le cadre du projet, une vidéo a été réalisée pour expliquer ce qu'est exactement la sonification des données :

Objectif du projet

L'objectif du projet The Sound of Data est de créer des synergies durables et de renforcer le réseau entre les différentes institutions et les artistes impliqués, ainsi que de développer de nouvelles façons de créer, de jouer et de vivre la musique et l'art. Et ce, tout en rendant les données plus compréhensibles pour le grand public. Les données utilisées sous différentes formes dans The Sound of Data proviennent de la population elle-même. Le projet utilisera des données qui ont été collectées en partie en amont et en partie au cours de l'année culturelle 2022. La population a donc participé et participera encore substantiellement au processus de création.

Plus d'informations sur le projet dans cette vidéo d'Esch2022 :

Infobox

Plus de détails sur la première phase du projet

Phase 1 : Collecte de données scientifiques

Données sur le trafic : Le LIST, en collaboration avec l'université (FSTM), "enregistrera" des données sur le trafic à l'aide de capteurs construits à partir de matériaux piézoélectriques et placés le long d'une autoroute. Les sons ainsi générés (les piézos fonctionnent comme des microphones), seront complétés par des données de trafic (CITA) (fréquences, amplitudes changeantes, ...).

Données historiques : le C2DH effectuera une analyse des journaux luxembourgeois (de 1900 à nos jours) afin de collecter une base de données contenant des relations entre le mot "Belval" et d'autres mots tels que "Recreation", "Steel" et "Science".

Données corporelles : le SnT utilisera son scanner corporel pour créer des scans des visiteurs. Ces données seront utilisées pour créer de la musique qui sera utilisée plus tard pour entraîner un avatar qui dansera sur cette musique. La collecte de ces données sera accompagnée par la communication scientifique (public outreach) des chercheurs du SnT, qui expliqueront le projet aux participants.

Crowdsourcing Art Data : le département de mathématiques (DMATH/FSTM) de l'université a développé un logiciel qui permet aux visiteurs de créer leur propre œuvre d'art à partir de structures géométriques. Pour ce faire, des bornes équipées d’I-Pad en libre accès seront installées pendant plusieurs mois dans différents lieux. L’ensemble des données résultant des différentes œuvres sera ensuite "sonifié".  Ces œuvres individuelles seront par ailleurs également assemblées selon un modèle mathématique afin de créer une œuvre collective. Cette œuvre collective et son évolution seront utilisées comme élément visuel lors du spectacle final.

Pour plus d’informations:

  • Patrizia Luchetta (FNR)
    Project Coordinator for the Esch2022 project “The Sound of Data – Science meets Music”
    patrizia.luchetta@fnr.lu
     
  • Jean-Paul Bertemes (FNR)
    Head of Science in Society
    Project leader for the Esch2022 project “The Sound of Data – Science meets Music”
    jean-paul.bertemes@fnr.lu

Plus d'infos sur : https://www.thesoundofdata.lu/

Aussi dans cette rubrique

Fast Forward Science The winners of the Fast Forward Science competition have been announced!

Scientists from Luxembourg also took part in the Fast Forward Science competition. Now the big award ceremony of the multimedia competition took place. And the winners are...

Frieden in Ukraine
Recherche sur la paix Comment retrouver la paix ?

Les scientifiques étudient les conditions de réussite des processus de paix. À cet égard, il conviendra sans doute d’emprunter de nouvelles voies à l'avenir.

FNR
Concours Jonk Fuerscher
JEUNES SCIENTIFIQUES 11 projets distingués lors du 51e concours national Jonk Fuerscher

61 jeunes scientifiques ont présenté 41 projets, dont 11 projets ont été distingués. Ils ont reçu des prix prestigieux et auront la chance de participer avec leurs projets à des conc. internationaux.