Le pharmacien est un spécialiste du médicament, de la santé et de la prévention de maladies.

Le travail du pharmacien ne se limite pas à l’officine, et les compétences requises peuvent être très différentes d’un poste à un autre.

Dans les hôpitaux et les officines par exemple, il est très proche des malades et des médecins. Il doit donc être très à l’écoute et avoir un sens poussé de l’éthique et de la diplomatie. Il doit donc connaître tous les principes actifs et composants des médicaments pour vérifier la compatibilité des différents médicaments prescrit par le médecin et minimiser les effets indésirables. En plus, il a un rôle très important de conseiller et de spécialiste en automédication.

Dans l’industrie par contre, le pharmacien est en charge du développement de nouveaux médicaments et doit avoir des connaissances très larges en chimie, physique et biologie (génétique, botanique, zoologie). Il travaille également en étroite collaboration avec des médecins, des chercheurs et des ingénieurs pour vérifier et contrôler les différents effets des médicaments sur notre corps avant leur mise au marché. Il doit donc faire preuve d’un travail rigoureux.

La biologie est une science naturelle qui s’intéresse à tout ce qui est en rapport avec la vie et les êtres vivants – leur fonctionnement, reproduction et mode de vie, mais également les molécules, les gènes, les organismes et écosystèmes. Elle se caractérise d’un côté par sa grande quantité de disciplines spécialisées, mais aussi par son tissage avec d’autres domaines scientifiques comme la chimie, les mathématiques et la physique.

La chimie est une science naturelle qui s’intéresse à l’étude de la matière - sa composition, ses propriétés et sa réactivité. Les interactions entre les atomes ainsi que les réactions chimiques sont également au cœur de la chimie. Elle se caractérise également par son tissage avec d’autres domaines scientifiques comme la physique, la géologie et la biologie.

Auteur: Corinne Kroemmer

Liens recommandés :

http://www.cidj.com/article-metier/pharmacien-pharmacienne

http://www.lesmetiers.net/orientation/p1_194090/pharmacien

Infobox

Tout court

Le métier de pharmacien a beaucoup de facettes. Selon ses points d’intérêt personnels (plantes médicinales, tests de toxicologie, médecine préventive, hygiène de vie) et son caractère (sensibilité lors du contact avec les patients, bonne gestion de projets, suivi de protocoles), le pharmacien peut s’orienter vers des postes qui lui correspondent le plus.

Niveau d’études

Bac + 6

Employeur 

Entreprises (industrie pharmaceutique), officine, hôpitaux, laboratoires d’analyse médicale, fonction publique

Type d’études

Formation spécifique en pharmacie.

Pour en savoir plus sur les études, veuillez vous adresser au CEDIES.

 

Aussi intéréssant

Portrait « Une réussite pour le Luxembourg et notre groupe de recherche »

Des scientifiques du Luxembourg Institute of Health (LIH) ont reçu le Prix Galien pour leur contribution exceptionnelle ...

LIH
Highly Cited Researchers Le travail multidisciplinaire de Stéphane Bordas, cité encore et toujours

Les travaux de certains scientifiques sont très souvent cités dans les publications. Stéphane Bordas, Professeur d'unive...

Médecine L’hypnose en milieu médical, pour quoi et quelle efficacité ?

L’hypnose est de plus en plus souvent utilisée pour atténuer p.ex. la douleur. Mais, le public est divisé quant à son ef...

FNR

Aussi dans cette rubrique

Science-Check Ziel mir keng! - Infertilité - causes et statistiques

Combien de personnes sont touchées d'infertilité ? Plutôt les femmes ou les hommes – mot-clé : crise du sperme ? Et quelles sont les causes? Voilà quelques sujets dans cette vidéo "Ziel mir keng!".

FNR, CHL
ÉTAT DES LIEUX SCIENTIFIQUE La société est-elle polarisée et faudrait-il s’en inquiéter?

La société semble se polariser de plus en plus. Cette impression correspond-elle à la réalité ? Et est-ce que des opinions divergentes sont une cause d’alarme ou partie intégrante de la démocratie ...

FNR
FACTCHECK Quels sont les avantages et inconvénients de l’heure d’été ?

Changer d’heure deux fois par an est censé économiser de l’énergie, mais aurait un impact négatif sur la santé. Le point sur ce qu’en dit la science.

FNR