(C) Freepik

Journée mondiale du don du sang 2019

En 2018, plus de 13 600 personnes ont donné leur sang au Luxembourg. Si le chiffre peut sembler important, le Centre de transfusion luxembourgeois de la Croix Rouge nécessite chaque année de nouveaux donneurs pour assurer un stock permanent. Tu as envie de t’engager dans cette cause mais une appréhension persiste ?science.lu est parti braver l’aiguille pour te proposer un décodeur complet. 

Le sang est un tissu liquide indispensable à l’organisme qui ne peut nullement être substitué. Environ 5L est pulsé par notre cœur et circule dans tout notre corps à travers 200km de vaisseaux sanguins ! Le sang apporte les ressources nutritives (sels minéraux, vitamines…) et l’oxygène dont nos tissus et organes ont besoin tout en collectant les déchets résiduels. Il joue aussi un grand rôle dans la défense du corps face aux agents pathogènes (virus, bactéries), permet la circulation des hormones, et régule même la température corporelle. 

Comment mon sang peut-il sauver des vies ? 

A l’heure actuelle, il n’existe pas d’alternative au sang humain. Lorsqu’une personne est victime d’un grave accident et qu’elle perd beaucoup de sang, seule une transfusion sanguine peut assurer sa survie. Cependant, les origines accidentelles ne constituent pas les seuls besoins.

Certains individus sont touchés par des maladies qui affectent les propriétés du sang, comme par exemple l’hémophilie. Dans cette pathologie, les personnes n’ont pas assez d’agents de coagulation dans leur sang ou produisent des anticorps qui vont venir se battre contre ces agents. De même, des transfusions sanguines seront plus que nécessaires lors de traitements oncologiques.

La liste est malencontreusement très longue et les besoins de chacun peuvent différer. En effet, suivant la pathologie, un ou plusieurs constituants du sang seront transfusés. Dans la cadre p.ex. d’une leucémie, une transfusion de plaquettes est souvent essentielle du fait d’un taux trop faible chez le patient. 

Lors d’un don du sang, il est possible de prélever le sang total en une dizaine de minutes ou de ne sélectionner que certains constituants du sang comme les plaquettes et le plasma. Dans ce cadre-ci, les autres constituants du sang sont re-transfusés au donneur. Le plasma contient p.ex. une protéine du nom d’albumine qui permet de restaurer et maintenir le volume sanguin. Elle est ainsi primordiale dans le traitement des grands brûlés ou des blessés graves. 

En quoi mon sang pourrait contribuer à la recherche ?

Par le fruit du hasard, il arrive que le donneur contracte un rhume ou une autre manifestation dans les quelques jours suivants le prélèvement. Il doit en avertir le centre de transfusion au plus vite afin que la poche de sang ne soit pas donnée à un receveur. De plus, il se peut que les analyses biologiques faites au préalable par le laboratoire mettent en avant plusieurs raisons pour ne pas donner la poche à un receveur. 

Dans ce contexte et avec l’accord du donneur, la poche de sang est envoyée à différents centres de recherche luxembourgeois tenus confidentiels. Qu’en font-ils ? De même que les maladies du sang sont très variées et ont des mécanismes très différents, les recherches sont très vastes. 

A titre d’exemple, les leucémies, aussi appelées cancer du sang, font l’objet de nombreuses études scientifiques visant à améliorer le pronostic et la prise en charge thérapeutique du patient. Pour ce faire, les chercheurs étudient notamment certaines substances du sang, les biomarqueurs, afin d’identifier s’ils peuvent être utiles aux médecins pour diagnostiquer les différents types de leucémies. Il peut s’agir p.ex. de protéines ou de gènes présents, entre autres, dans le sang. Un don non thérapeutique peut aussi servir de témoin ou encore, l’un ou plusieurs de ses constituants peuvent être extraits et transformés en réactif pour une expérimentation. 

C’est quoi les groupes sanguins ? 

Pour s’assurer que l’organisme ne s’attaque pas au sang étranger d’un donneur, le sang transfusé doit être compatible avec celui du receveur. Pour ce faire, le système ABO est communément utilisé. Il s’agit d’un système d’identification du groupe sanguin d’un individu. Les lettres correspondent à la présence ou absence des molécules nommées antigènes A et B.  Soit l’antigène A ou B  est présent, soit les deux sont présents dans le corps. Dans de plus rares cas, il n’y a ni l’un ni l’autre, ce qui correspond au groupe O.  Ces antigènes vont déterminer ton groupe. Tu rencontreras également la mention + (rhésus positif) ou – (rhésus négatif) apposée à ton groupe. Ceci signifie que tu as ou non l’antigène D dans ton corps.

Infobox

Comment donner son sang ?

Rendez-vous sur le site du Centre de transfusion sanguine de la Croix Rouge. Vous devrez préalablement vous enregistrer avant qu’une convocation vous soit envoyée suivant vos disponibilités. Veillez à bien regarder les contradictions au don !

Aussi intéréssant

Portrait « Une réussite pour le Luxembourg et notre groupe de recherche »

Des scientifiques du Luxembourg Institute of Health (LIH) ont reçu le Prix Galien pour leur contribution exceptionnelle ...

LIH
Highly Cited Researchers Le travail multidisciplinaire de Stéphane Bordas, cité encore et toujours

Les travaux de certains scientifiques sont très souvent cités dans les publications. Stéphane Bordas, Professeur d'unive...

Médecine L’hypnose en milieu médical, pour quoi et quelle efficacité ?

L’hypnose est de plus en plus souvent utilisée pour atténuer p.ex. la douleur. Mais, le public est divisé quant à son ef...

FNR

Aussi dans cette rubrique

Covid-19
La meilleure protection immunitaire Quand est-on mieux protégé contre la Covid-19 : après le vaccin ou après une infection naturelle ?

Le vaccin contre le SARS-CoV-2 est censé entraîner le système immunitaire. Mais après avoir contracté la Covid-19, le corps développe aussi une protection immunitaire. Quand est-on mieux protégé ?

FNR, LIH
night sky with shooting stars
Perséides 2021 Pic de la pluie des étoiles filantes de l’été

Chaque année, les perséides peuvent être observées entre mi-juillet et fin août. Ce jeudi 12 août, on pourra observer jusqu’à 100 étoiles filantes par heure. A quoi doit-on ce magnifique spectacle?

FNR
flooded crops
Inondations Peut-on manger les fruits et légumes provenant des zones inondées ? 

De l’eau polluée a inondé des champs et des jardins. Les plantes peuvent-elles absorber des substances chimiques, des bactéries et des virus, voire le SARS-CoV-2 ?