(C) Spencer Platt/Getty Images

 35°C, 40°C, qui dit plus? Les uns se réjouissent, les autres se plaignent. Ils transpirent et ont du mal à s’endormir. La météo est au centre des conversations.

Le temps qu’il fait n’est pas si anormal que beaucoup pensent. Au Luxembourg, des températures de l’air de 35°C se produisent en moyenne tous les 4 ans. A ces conditions les mécanismes de refroidissement de notre organisme se heurtent à leurs limites. Surtout la nuit dans les agglomérations, où il fait plus chaud qu’à la campagne. Comment réagir face à la canicule ?

Le temps est-il anormal?

En principe, le temps n’est pas si extraordinaire que beaucoup de gens veulent bien le croire. Nous avons en effet une très mauvaise mémoire pour la météo. Quinze jours de temps maussade en été nous font vite oublier un printemps merveilleux. En plus, qui est-ce qui se souvient encore du temps qu’il faisait en automne il y a deux ans ?

Les météorologues sortent leurs statistiques, non truquées ou redorées. Ils nous apprennent sans émotions que tout se passe normalement. Et ils n’arrêtent pas de nous rappeler que notre climat est très variable et que les extrêmes, mis à part les véritables exceptions, font partie de ce qui est « normal ».

La canicule début juillet 2015 a été prévue correctement par les instituts météorologiques. Et elle était un sujet majeur dans tous les médias. Pourtant le record de chaleur ne fut pas brisé et il n’y avait pas de canicule du siècle.

40°C au soleil, 60°C à l’intérieur de la voiture – pourquoi ?

Une voiture en plein soleil est une serre. Les rayons solaires traversent sans problème le pare-brise et échauffent l’intérieur de la voiture. En plus ils échauffent la carrosserie qui transmet également de la chaleur vers l’intérieur. Il n’est donc pas étonnant que l’intérieur ait une température bien supérieure à celle de l’air à l’extérieur.

La situation est semblable si nous nous faisons « rôtir en plein soleil ». Le rayonnement solaire est en partie capté par la peau et les quelques vêtements que nous portons. Ainsi leur température dépasse celle de l’air. De même, un thermomètre placé au soleil absorbe de l’énergie rayonnante, et il indique une valeur supérieure à celle de l’air.

La température de l’air est mesurée correctement à l’ombre, à 2 m au-dessus de l’herbe, et loin de tout arbre et immeuble. Le thermomètre est alors en équilibre thermique avec l’air, c’est-à-dire, sa température est égale à celle de l’air !

A-propos : La température de l’air est la même, aussi bien à l’ombre comme au soleil !

Au début du mois de juillet 2015, la température de l’air se situait entre 34°C et 37°C aux endroits les plus chauds du Gutland pendant 5 jours consécutifs. A titre de comparaison : En août 2003 des températures de près de 41°C furent mesurées aux abords de la Moselle.

Comment l’organisme humain est-il refroidi?

Bien entendu qu’on ne se sent pas toujours à l’aise par des températures élevées. Notre organisme produit en permanence de la chaleur. Et celle-ci doit être évacuée vers l’extérieur, si la température doit se maintenir à la valeur constante de 37°C.

Cette évacuation fonctionnerait à même trop bien si on se trouvait nu dans un environnement de 0°C. En effet, plus l’écart de température entre notre organisme et son extérieur est élevé, plus il y a de la chaleur transmise par seconde de l’organisme vers l’extérieur. Les vêtements ralentissent évidemment ce transfert de chaleur.

Si la température de l’air atteint les 37°C l’organisme et son environnement sont à la même température. A ces conditions aucun transfert direct de chaleur de l’organisme à l’environnement n’est plus possible. Comment l’organisme se débarrasse-t-il de sa chaleur excédentaire ?

Principalement par l’évaporation de l’eau!

Pour que l’eau s’évapore, c’est-à-dire passe de l’état liquide à l’état gazeux, elle nécessite de l’énergie. Elle se procure cette énergie à partir des surfaces en contact. Celles-ci fournissent donc de l’énergie à l’eau. Et la vapeur d’eau (= eau à l’état de gaz) qui en résulte transporte l’énergie emmagasinée vers l’environnement. Tout le monde a déjà remarqué en sortant de l’eau d’une piscine, que la peau mouillée nous refroidit. Non pas parce que l’eau serait froid, mais parce que l’eau enlève de l’énergie à la peau en s’évaporant.

Même si nous ne le remarquons pas, il y a environ un demi-litre d’eau qui s’évapore sur notre peau par jour à des températures normales. Si nous transpirons davantage, il y a plus d’eau qui s’évapore. La majeure partie de l’eau s’évapore par contre à l’intérieur de nos poumons. La peau et les alvéoles pulmonaires cèdent de l’énergie à l’environnement !

A propos : Cette énergie de vaporisation est très élevée : L’énergie nécessaire à faire évaporer 1mL d’eau suffirait largement à préparer un expresso !

Et encore : Plus l’air est sec, plus l’eau s’évapore rapidement sur la peau et dans les poumons. Et plus cela nous refroidit. C’est pourquoi, de l’air chaud et sec est assez bien supportable.

L’évaporation de l’eau sur la peau, et par conséquent le refroidissement, sont encore accélérés, si l’air est en mouvement (courant d’air, légère brise, ventilateur).

Pourquoi fait-il plus chaud dans les villes qu’à la campagne ?

Dans les agglomérations, il y a énormément d’énergie transformée en chaleur (voitures, appareils électriques, éclairage, etc.). Si elle n’est pas évacuée, parce qu’il n’y a pas de vent par exemple, la température de l’air va s’accroître. En plus, les immeubles et les surfaces asphaltées emmagasinent beaucoup de chaleur au cours de la journée. Et ils s’en débarrassent sous forme d’un rayonnement infrarouge invisible. Ce rayonnement est capté en partie par les immeubles voisins, de sorte que de l’énergie reste « emprisonnée dans la ville », au lieu d’être envoyée vers l’espace. A la campagne cette part est beaucoup plus faible.

Au cours de la journée, dans les grandes villes, il peut faire 1°C ou 2°C de plus, et pendant le nuit encore davantage.

Comment est-ce qu’on survit la canicule?

Surtout l’air chaud, humide et immobile est difficile à supporter. Si on est en plus encore exposé aux rayons solaires, la situation peut être alarmante. Il y a un risque imminent de coup de chaleur !

Quel comportement adopter par temps de canicule ?

1. S’hydrater convenablement : Boire assez.  Pas d’alcool. Cela nous déshydraterait encore davantage. Les jus de fruits faits maison conviennent parfaitement. Ne pas boire de boissons glacées car cela conduit à une transpiration inutile et donc à la perte d’eau. Un thé tiède fait du bien (pays arabes, Inde, etc.) Le mieux, c’est de manger des produits contenant beaucoup d’eau, comme les soupes (froides), les légumes frais, les fruits etc.

2. Se refroidir en piscine, sous la douche, par des bains de pied. Ne jamais prendre un bain avec de l’eau glacée car cela affecterait le système cardio-vasculaire. Faire passer de l’eau froide sur les poignets. Mettre des compresses froides. Humidifier la tête et la nuque avec de l’eau fraîche.

3. Ne pas pratiquer trop d’activités physiques. Tout travail musculaire, au sport comme au jardin, engendre de la chaleur. Il y a donc encore plus de chaleur qui doit être évacuée.

4. Protéger la peau et le corps devant un rayonnement solaire intense (chapeau, parasol).

5. Porter des vêtements légers et clairs, de préférence en fibres naturelles (coton). Les surfaces claires absorbent moins de chaleur que les surfaces foncées.

6.  Ne pas dîner trop tard. On ne s’endort pas bien avec le ventre plein. Ne pas manger de produits gras. La digestion en affecterait le système cardio-vasculaire.

7. Couper les appareils électriques autant que possible. Tout ordinateur, tout moniteur fournit de la chaleur. De même l’éclairage échauffe également la pièce.

8.  Prudence avec l’utilisation des climatiseurs. Le changement rapide des températures a ses effets secondaires.

9.  Surtout n’oubliez pas de vous informer du bien-être de vos proches ou d’autres personnes fragiles de votre entourage.

Auteur: André Mousset (MNHN)
Photo © Spencer Platt/Getty Images

 

Aussi intéréssant

Schlummertrunk Firwat mécht roude Wäin éischter midd?

Dacks geet ee Glas vun deem rubinroude¨n, schwéiere Wäin duer, a scho kënnt de Mann mam Hummer. Firwat ass dat sou?

FNR
D'Wierkunge vun der Spermaflëssegkeet Ass Sperma gesond?

Bei ville Koppele gehéiert Oralverkéier beim Sex dozou. Zum Schluss kënnt d'Ejakulatioun. Ass et gesond, de Sperma ze sc...

FNR
État des lieux scientifique Quels sont les effets sanitaires et sociaux du cannabis récréatif?

Nous résumons ce que sait la science sur l’impact du cannabis psychoactif sur le bien-être physique, mental et social de...

FNR

Aussi dans cette rubrique

Omicron Pandemie
À quel point omicron rend-il malade ? Effet du variant Omicron sur l’évolution de la pandémie

En ce moment, beaucoup de personnes sont contaminées au nouveau variant Omicron, mais elles tombent moins gravement malades. Qu’est-ce que cela signifie pour la vague actuelle et pour la suite ?

FNR
Série sur la vaccination anti-Covid-19 pour les enfants âgés de 5 à 11 ans Vaccination anti-Covid-19 pour les enfants : tout ce que les parents doivent savoir

Depuis peu, les parents d’enfants âgés de 5 à 11 ans sont confrontés à la décision de faire vacciner ou non leurs enfants. Voici une compilation des faits principaux.

CHL, FNR
Série sur la vaccination anti-Covid-19 pour les enfants âgés de 5 à 11 ans Quelles sont la sécurité et l’efficacité de la vaccination pour les enfants ?

Depuis peu, les parents d’enfants âgés de 5 à 11 ans sont confrontés à la décision de faire vacciner ou non leurs enfants. Voici une compilation des faits principaux.

CHL, FNR